Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

***PAX à destination*** Liaison directe entre Québec et Vancouver: Air Canada met le paquet!


***PAX à destination*** Liaison directe entre Québec et Vancouver: Air Canada met le paquet!
[Pax Global Media / Denis Méthot]

Air Canada met le paquet afin d’améliorer sa liaison directe pour Vancouver et Whistler au départ de Québec, et Vacances Air Canada entend bien profiter de l’occasion pour mousser ses ventes de forfaits dans l’Ouest canadien.

La semaine dernière, PAX a accompagné six conseillères de la région de Québec (et de Trois-Rivières) qui avaient été invitées par AC et VAC à vivre l’expérience YQB-YVR.


LIRE PLUS – Charlotte Cardin chante Jean-Pierre Ferland et Bryan Adams dans le message des Fêtes d’Air Canada  


Le vol direct entre Québec et Vancouver a débuté à l’été 2022 avec Air Canada Rouge. Le service saisonnier s’est avéré très populaire. Tellement qu’Air Canada décidé de l’offrir à l’année sur les ailes d’un Boeing 737-Max de la ligne principale (plutôt qu’avec un appareil de Rouge).

« Pour offrir un vol à l’année, c’est préférable d’avoir un appareil main line. Avec sa classe Affaires et son espace plus grand pour les jambes, le 737 Max représente le meilleur avion pour cette trajectoire », explique Karen Acs d’Air Canada en entrevue avec PAX.

Affecté au service YQB-YVR depuis le début de novembre, l’appareil de calibre supérieur compte 16 sièges en classe Affaires et 153 en classe Économique. La liaison est proposée trois par semaine pendant la période hivernale et quatre fois par semaine à l’été.


[Pax Global Media / Denis Méthot]


Vancouver baignait encore dans l’automne…

Le voyage de familiarisation a eu lieu à la fin novembre, à un moment où la destination est en pleine transition de saison.

Entre montagnes et la mer, Vancouver est une ville de taille moyenne où on aurait le goût de s’installer (si ce n’étaient de ses logements hors de prix). La circulation dans les rues y est fluide – il n’y a pas trop de cônes orange ! De toute manière, Vancouver invite à la marche et au vélo…


[Pax Global Media / Denis Méthot]


Lors du séjour, la ville baignait encore dans l’automne. Pour des Nordiques habitués aux rigueurs des grands froids, la météo apparaissait ultraconfortable ! Des gens allaient toujours marcher sur l’une de ses 10 plages; d’autres se baladaient à pied et à vélo dans le parc Stanley, une oasis de verdure de 1000 acres aménagée près du centre-ville de Vancouver.


[Pax Global Media / Denis Méthot]


À Granville Island, le site touristique le plus couru au Canada (10 millions de visiteurs par an) après les chutes Niagara, des gens étaient toujours confortablement assis à l’extérieur sur les terrasses, le 29 novembre. Autour d’eux : un décor de carte postale dessiné par la ville à l’arrière-plan et la profusion de petits bateaux bus colorés qui vont et viennent entre les deux rives.


[Pax Global Media / Denis Méthot]


En soirée, le Cirque du Soleil présente jusqu’au 31 décembre sa production Kooza sous son chapiteau monté sur l’avenue Pacific Boulevard. Le groupe a apprécié !


[Pax Global Media / Denis Méthot]


Plus loin, à quelques kilomètres du centre-ville, le site naturel de Capilano, la plus vieille attraction touristique de Vancouver, fourmillait encore de visiteurs – avec son pont suspendu long de 70 mètres qui s’étire au-dessus d’une gorge haute de 137 mètres.  Franchir ce pont est la seule façon d’atteindre la forêt enchantée située sur l’autre rive.


[Pax Global Media / Denis Méthot]


Lors de notre passage, des milliers de petites lumières avaient été accrochées aux arbres géants au milieu desquels des passerelles hautes de plusieurs dizaines de pieds ont été aménagées.  On se serait cru par moments dans un univers cinématographique de Star Wars ! Avant la pandémie, Capilano attirait jusqu’à 1,3 million de personnes par an.


[Pax Global Media / Denis Méthot]


L’hiver s’installait à Whistler…

Plus au nord de Vancouver, l’hiver s’installait progressivement à Whistler lors de notre passage. Le groupe a atteint la station par cette route panoramique incontournable qui permet de découvrir les premiers sommets enneigés.


[Pax Global Media / Denis Méthot]


Une fine neige a commencé à tomber dans le magnifique village alpin au 2e jour de notre visite, donnant un air féérique aux lieux. Chez les participantes, le sentiment était unanime : elles auraient bien pris au moins une journée de plus à Whistler !


[Pax Global Media / Denis Méthot]


Au Québec, Whistler est surtout associée à l’hiver. De nombreux Québécois s’y rendent pour le ski. De fait, avec ses 200 pentes de ski et ses 33 remontées, Whistler forme le domaine skiable le plus grand en Amérique du Nord.

Toutefois, même pour les touristes qui ne font pas de ski, il est possible de prendre la gondole qui se rend au sommet de Whistler, puis de traverser sur la montagne voisine, Blackcomb, par le téléphérique long de 4,4 km qui enjambe la vallée à une altitude impressionnante et de redescendre à Whistler par une autre gondole. L’expérience offre des décors à couper le souffle !


[Pax Global Media / Denis Méthot]


Qui plus est, les activités ne s’arrêtent pas en mai à Whistler ! En effet, la station se définit comme une destination quatre saisons. En été, elle offre toute une panoplie de loisirs, notamment le golf, le vélo de montagne, la pêche, le trekking et la randonnée pédestre.


Un produit encore trop peu connu

Marco Gagnon, directeur des ventes de Vacances Air Canada pour le Québec, estime que le produit Vancouver-Whistler pourrait être davantage connu. Se réjouissant que le vol soit dorénavant offert dans un 737, il souhaite mettre davantage en valeur la destination et ses différents forfaits : le ski bien sûr, mais aussi les circuits en VR, en auto, les voyages en train de Rocky Moutaineer, etc. 

Jean-Luc Tremblay, chef des ventes Est du Québec pour VAC, suggère aux conseillers d’aller sur le site web du voyagiste, qui offre des forfaits tout inclus d’hiver en ski à moins de 2000 $ au début de janvier 2024 et des forfaits d’été dans la région de Vancouver-Whistler. Il évoque un forfait à partir de Québec au début de mai 2024, comprennant le vol, l’hôtel 3 ou 4 étoiles durant 5 nuits, la location d’une auto et différentes activités, à partir de 2229 $ par personne.


Jean-Luc Tremblay, chef des ventes Est du Québec pour VAC. [Pax Global Media / Denis Méthot]


Marco Gagnon ajoute que la liaison directe Québec-Vancouver ouvre aussi une porte vers l’Asie, l’Océanie, l’Australie.

« Un passager peut partir de Québec, puis, parvenu à Vancouver, prendre un autre vol le même jour pour Brisbane ou Sydney (on offre les deux). Même principe pour Hong Kong. Vacances Air Canada va offrir des produits qui combinent avion et hôtels pour ces destinations », dit-il.

Globalement, les six conseillères de Québec (et de Trois-Rivières) ont beaucoup apprécié l’expérience Vancouver-Whistler que leur ont proposée Air Canada et Vacances Air Canada. Dans un prochain reportage, PAX présentera les coups de cœur de chaque participante.

Le groupe était accompagné, soulignons-le, par Jean-Luc Tremblay, chef des ventes Est du Québec pour VAC, et par Élisabeth Bendavid-Ohayon, chef de service commercial régional au Québec pour Air Canada.


[Pax Global Media / Denis Méthot]




Hôtels visités durant le séjour

À Vancouver :

  • Georgian Court
  • Fairmont Waterfront
  • Pan Pacific Vancouver

À Whistler :

  • Pan Pacific Village Centre
  • Fairmont Château Whistler
  • Westin Resort & Spa
  • Aava Whistler
  • Hilton Whistler Resort & Spa
  • Crystal Lodge


[Pax Global Media / Denis Méthot]

Ce reportage fait suite à une invitation d'Air Canada et de Vacances Air Canada.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur