Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Air Canada : résultats sans précédent pour le premier trimestre


Air Canada : résultats sans précédent pour le premier trimestre

Air Canada a annoncé aujourd'hui un bénéfice net ajusté de 122 M$ pour le premier trimestre, soit un bénéfice net ajusté dilué de 0,41 $ par action, en regard d'une perte nette ajustée de 132 M$ au premier trimestre de 2014, soit une perte nette ajustée de 0,46 $ par action, une amélioration de 254 M$ ou d'un montant dilué de 0,87 $ par action.

Le BAIIALA (bénéfice avant intérêts, impôts, dotation aux amortissements et aux pertes de valeur et location d'avions) s'est chiffré à 442 M$ par rapport à un BAIIALA de 147 M$ au trimestre correspondant de 2014, soit une augmentation de 295 M$, ou de 200 % en glissement annuel. Pour le premier trimestre de 2015, Air Canada annonce un bénéfice d'exploitation établi selon les PCGR de 200 M$, contre une perte d'exploitation de 62 M$ au premier trimestre de 2014, soit une progression de 262 M$.

La compagnie aérienne a inscrit une marge d'exploitation de 6,2 %, contre une marge d'exploitation négative de 2,0 % au premier trimestre de 2014, soit une amélioration de 8,2 points de pourcentage.

« Je suis ravi d'annoncer la meilleure performance financière pour un premier trimestre de l'histoire d'Air Canada, a indiqué Calin Rovinescu, président et chef de la direction. Les résultats sans précédent au chapitre du bénéfice net ajusté, du bénéfice d'exploitation, de la marge d'exploitation, du BAIIALA, des produits passages et du coefficient d'occupation pour le trimestre soulignent la réussite de notre équipe dans l'exécution de nos stratégies de rehaussement de la valeur. Nous continuons de constater une forte demande et, au premier trimestre, nos marges se sont accrues de façon spectaculaire, stimulées par la solide maîtrise des coûts, comme en témoigne la réduction de 1,8 % des CESMO ajustées en dépit de la dépréciation du huard, outre l'amplification du trafic, en particulier sur les lignes d'agrément vers les destinations soleil. »

Indicateur