Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Les deux grands évènements de 2015 en Wallonie


Les deux grands évènements de 2015 en Wallonie

2015 sera une année marquante pour la Belgique francophone où l’on prépare la tenue de deux grands évènements. La ville de Mons, située à 60 kilomètres au Sud de Bruxelles, partagera, avec Pilsen, en République tchèque, le titre de «capitale culturelle de l’Europe», ce qui donnera lieu à l’organisation d’un millier d’activités culturelles. Et à Waterloo, commune de la grande agglomération bruxelloise, près de 200 000 personnes sont attendues, du 18 au 21 juin, pour assister à la reconstitution de la grande bataille qui, voici 200 ans, a consacré la défaite de Napoléon et façonné le visage politique de l’Europe moderne.

Une délégation composée de quatre représentants des organismes wallons concernés était de passage au Québec dans le cadre d’une tournée destinée à sensibiliser les professionnels du tourisme et les membres de la presse spécialisée à la tenue de ces deux évènements. Accompagnés par Nadine Droulans, directrice de Tourisme Wallonie-Bruxelles au Québec, ils ont reçu à souper une quarantaine d’agents de voyages de la région de Québec, à l’hôtel Pur, de la Vieille Capitale, le 14 octobre. Et hier midi, ils rencontraient des représentants des médias et des voyagistes programmant la Belgique, au cours d’un dîner organisé au restaurant Maison Boulud, du Ritz Carlton. Ces deux rencontres étaient également parraînée par Air Canada.

Photographiés au restaurant Maison Boulud, on reconnaît Étienne Claude, directeur général de l’organisme Bataille de Waterloo 2015, Frédéric Roy, directeur du marketing de la firme Verhulst Event, qui assure la promotion du bicentenaire de la bataille, Nadine Droulans, chargée de promotion de Wallonie-Bruxelles Tourisme, Olivier Daloze, directeur des relations avec la presse de Wallonie-Bruxelles Tourisme, Natacha Vandenberghe, directrice de l’Office du tourisme de Mons, et Karen Acs, chef de service ventes loisirs, d’Air Canada. Mons, capitale culturelle de l’Europe

Après Anvers (1993), Bruxelles (2000) et Bruges (2002), Mons sera la quatrième ville belge à accéder au titre de «Capitale européenne de la culture». Mais pour la Wallonie (la partie francophone de la Belgique), il s’agira d’une première.

300 évènements majeurs, dont deux expositions d’envergure internationale, et un millier d’activités culturelles sont programmés dans le cadre de Mons 2015. Ces manifestations se tiendront, non seulement dans la cité titulaire, mais également dans 18 autres villes partenaires, dont Lille, en France.

L’exposition-phare, qui se tiendra du 25 janvier au 17 mai, sera consacrée à «Van Gogh au Borinage». On y présentera des images retraçant le séjour du peintre dans la région, où il a entamé sa carrière picturale, ainsi qu’une vingtaine de toiles majeures prêtées par plusieurs musées des Pays-Bas. Van Gogh a séjournée dans la région minière de Mons (le Borinage) de décembre 1878 à octobre 1880.

Sous le titre «Verlaine, cellule 252», une autre exposition majeure sera consacrée au séjour du poète Paul Verlaine dans la prison locale, où il écrivit quelques uns de ses plus beaux poèmes (notamment le recueil Romances sans parole). Il y avait été enfermé après avoir tiré sur Arthur Rimbaud, lors d’une crise de jalousie.

Cinq musées montois, qui ont fait l’objet de rénovations importantes, rouvriront leurs portes aux visiteurs pour l’occasion. Il s’agit de :

- Les minières de Spiennes, qui sont le plus grand site néolithique d’extraction du silex, en Europe.

- le beffroi, qui est le seul beffroi baroque d’Europe.

- le nouveau Musée du Doudou, consacré au folklore local et notamment au combat mythique opposant St-Georges et le dragon.

- l’Artothèque, un musée consacré au patrimoine artistique local, logé dans l’ancien couvent des Ursuline, restauré pour la circonstance.

- Le Mons Memorial Museum, consacré surtout à la première guerre mondiale dont plusieurs épisodes marquants se sont déroulés dans la région.

Toutes ces institutions sont facilement accessibles à pied, depuis le centre-ville, à proximité duquel on retrouve une douzaine d’institutions muséales. «Ce qui est assez exceptionnel pour une ville de 100 000 habitant», faisait observer Natacha Vandenberghe, directrice de l’Office du tourisme de Mons.

Pour plus ample information : www.visitmons.be et www.mons2015.eu.

La reconstitution de la bataille de Waterloo

Les commémorations du 200e anniversaire de la bataille de Waterloo prendront la forme de reconstitutions des mouvements de troupes et de la bataille elle-même. Du 18 au 21 juin, elles seront assurées par 5 000 acteurs et figurants en costume d’époque et 300 chevaux qui évolueront sur une superficie de 40 hectares, au son des tambours et, surtout, d’une centaine de canons qui «brûleront» 2,5 tonnes de poudre. «Nous attendons entre 120 000 et 200 000 spectateurs qui prendront place dans les tribunes dressées autour du champ de bataille», expliquait Frédéric Roy, directeur du marketing de la firme Verhulst Event, qui assure la promotion du bicentenaire de la bataille. «Parmi eux, nous estimons qu’il y aura 40% d’étrangers. Les Anglais seront les plus nombreux, puisqu’il s’agit d’une des principales batailles de l’histoire dont ils sont sortis vainqueurs, mais il en viendra du monde entier et nous espérons que les Canadiens et les Américains seront nombreux.»

Il s’agira de la plus importante reconstitution d’une des grandes batailles de l’histoire, en Europe, et la plus importante du monde après celle de Gettysburg, qui était assurée par plus de 8 000 participants.

Les musées locaux ont fait l’objet de rénovations et présenteront des expositions spécialement conçues pour l’occasion. Ainsi, un nouveau Mémorial de la bataille, construit au pied de la butte érigée au centre du site (la Butte du Lion) présentera un spectacle cinématographique 3D réalisé par le cinéaste Gérard Corbiau (Farinelli et le Maître de musique). Il plongera littéralement les spectateurs au cœur de l’action. La ferme d’Hougoumont, qui avait été fortifiée par l’armée anglaise, a été restaurée. Et au Musée Wellington, situé au centre du village de Waterloo, une nouvelle salle a été aménagée pour accueillir, dès avril 2015, une exposition conçue sur le thème «Napoléon et Wellington, destins croisés».

Les deux spectacles de reconstitution auront lieu les 19 et 20 juin. Les places sont mises en vente à des prix variant de 15,75 euros (pour les places debout) à 58 euros (pour les meilleures places assises). Les voyagistes intéressés peuvent réserver des places de groupes en s’adressant à l’organisme Sherpa, qui est une filiale de la multinationale Ticketmaster (groups@sherpa.be). Tous les détails pratiques sont répertoriés sur le site www.waterloo2015.org.

Pendant les journées des 18 et 21 juin, les visiteurs auront l’occasion de découvrir la vie quotidienne et les routines de préparation au combat dans les bivouacs, soit les campements des corps de troupes. Dans ce cas, les billets donnant accès aux trois bivouacs se détaillent 6,95 euros.

Rappelons que la bataille de Waterloo, qui s’est déroulée le 18 juin 1815, opposait les troupes françaises de Napoléon (86 000 fantassin et cavaliers) à l’armée alliée (Britanniques et Prussiens) commandée par le duc de Wellington (80 000 Britanniques et 33 000 Prussiens). Elle a fait 7 000 morts et 18 000 blessés, côté français et 5 000 morts et 17 000 blessés, côté alliés. 

Photo du haut : Frédéric Roy, directeur du marketing de la firme Verhulst Event, Natacha Vandenberghe, directrice de l’Office du tourisme de Mons, Étienne Claude, directeur général de l’organisme Bataille de Waterloo 2015, Lorraine Mercier, d’Air Canada, Olivier Daloze, directeur des relations avec la presse de Wallonie-Bruxelles Tourisme, et Nadine Droulans, chargée de promotion de Wallonie-Bruxelles Tourisme, recevaient les agents de voyages de la région de Québec.

Parmi les agents de voyages de la région de Québec venus assister à la présentation qui s’est déroulée à l’hôtel Pur, on reconnaît Mathieu Sylvain, de Club Voyages Fascination à Saint-Lambert de Beauce, Nelson Bourget, de Club Voyages Alfa à Ste-Foy, Christine Poulin, de Voyages en Liberté Loretteville, ainsi que Stéphanie-Anne Ruatta et Simone Brouty, de Voyages Simone Brouty, à Sillery.

 

Assistaient également à la présentation de Québec : Denyse Parent, de Voyages Optimum à Ste-Foy, Jacques Langlois, de Voyages Funtastique à Ste-Foy, Diane Nadeau, de Club Voyages St-Jean-Chrysostome, Pierrette Gélinas, de Vacances Tourbec à Ste-Foy, et Françoise Gingras, de Carlson Wagonlit St-Nicolas.

Indicateur