Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Un groupe Facebook pour s’unir contre la fraude à la carte de crédit


Un groupe Facebook pour s’unir contre la fraude à la carte de crédit

Christophe Serrano, propriétaire de l'agence Voyages en Direct Place Victoria à Montréal et du site voyagessuperprix.com, n’en peut plus :

« Encore en janvier, je me suis ramassé avec une facture de 6000$ parce qu’un dossier payé avec une carte de crédit frauduleuse a été émis par le tour-opérateur qui s’est rendu compte après coup de la supercherie.»

Il a donc décidé d’agir en lançant le groupe Facebook privé « Achat de voyages : la fraude par carte de crédit », uniquement accessible aux membres de l’industrie du voyage.

Prévu pour être un lieu d’échange, cet espace de rassemblement virtuel vise à recueillir les idées et le ressenti de chacun.

« Il y a en ce moment un réseau frauduleux très virulent qui cible particulièrement les agences de voyages. Malheureusement, par le contrat qui nous lie à nos fournisseurs, nous sommes les seuls responsables et nous devons payer trois mois plus tard lorsque la fraude est avérée. J’ai envie de dire que ça suffit », nous a-t-il expliqué en entrevue.

Pour lui, pas de doute, il existe des moyens pour sécuriser les transactions à l’instar de ce qui se fait en Europe.

D’ailleurs, des acteurs du marché ont des systèmes en place à cet effet comme Expedia, Flight Network…

« C’est donc que cela est possible, mais faut-il encore en avoir la volonté. Et de ce côté-là, tout le monde ne joue pas le jeu », ajoute-t-il.

Avec ce groupe, il veut tâter le pouls de l’industrie quant à cette question cruciale et voir, s’il le faut, si un recours collectif n’est pas possible après avoir identifié ceux qui bloquent la sécurisation des systèmes.

« Si nous sommes 500, 1000, 2000 ou plus et que nous mettons tous 1000$ de notre poche, nous pouvons nous payer un avocat. Nous avons des arguments à mettre en avant devant la justice », conclut-il.

Pour accéder à la page Facebook, veuillez cliquer ici.

Indicateur