Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Journée «portes ouvertes» chez Sunwing: «les affaires reprennent rondement!»


Journée «portes ouvertes» chez Sunwing: «les affaires reprennent rondement!»
Lyne Chayer, Sam Char et Marie-Josée Carière.

À l’occasion de la journée « portes ouvertes » de Vacances Sunwing organisée le 14 septembre à son siège social de Laval, Pax Nouvelles s’est entretenu avec Sam Char, vice-président exécutif Québec, Lyne Chayer, directrice générale Québec et Marie-Josée Carrière, directrice marketing Québec.

La croissance est au rendez-vous

Selon eux, la croissance est au rendez-vous et les affaires reprennent rondement – et pour longtemps, espèrent-ils !

« Nous avons eu l’un de nos meilleurs étés, avec des résultats de ventes extraordinaires par rapport à l’été 2022 et l’hiver se présente très positivement », précise Sam Char.

« Nos réservations de groupes sont particulièrement montées en flèche pour l’été comme pour l’hiver prochain », ajoute Marie-Josée Carrière.

Le besoin de voyager des Québécois demeure très fort, selon eux. L’inflation ? Elle semble avoir encore peu d’effet sur les intentions et le budget voyages…

« Les prix ont certes légèrement augmenté, mais ils restent très compétitifs, affirme Lyne Chayer. De plus, nous offrons une garantie du meilleur prix, une protection sans souci (pour annuler jusqu’à trois jours du voyage), plus un paiement en 12 versements... »

LIRE PLUS – Vacances Sunwing lance la 3e édition annuelle de son «palmarès des meilleurs»   


Portes ouvertes aux agents de voyage

Une centaine d’agents de voyage ont participé à la journée portes ouvertes, en plus des partenaires du voyagiste, hôteliers et offices de tourisme.


[Sunwing]


« Cette journée est très importante pour nous », confie Sam Char, en rappelant que le siège social québécois de Sunwing a déménagé de Côte-de-Liesse dans son nouveau bâtiment à Laval en septembre 2020.

« Trois ans plus tard, après toute une pandémie, nous voulons montrer à nos partenaires ces bureaux qui font notre fierté et qui ont représenté un investissement majeur de 12 M$CA. Nous voulons aussi leur permettre de rencontrer nos personnels des ventes, de la comptabilité, du marketing, du service à la clientèle, du département des groupes et du centre d’appels… qui forment une sacrée bonne équipe ! »

Lyne Chayer relève qu'il y a aussi beaucoup de nouveaux agents de voyage. « C’est important qu’ils puissent mettre un visage sur un nom en venant nous rencontrer », dit-elle.

L’équipe de Sunwing est concentrée au 3e étage de l’immeuble. Les locaux sont spacieux. Ils permettent d’organiser facilement des formations et présentations, notamment pour les agents de voyage, indique Mme Carrière. Sunwing prévoit de louer les deux autres étages de l’immeuble, n’en ayant pas besoin pour l’instant.


[Sunwing]


Pas de problème d’embauche

Il faut préciser que les presque 200 employés actuels de Sunwing travaillent désormais en télétravail de trois à quatre jours par semaine. Sunwing voit des avantages au travail à distance. Cette forme d’emploi a notamment permis d’élargir le bassin de recrutement pour le centre d’appels, avec des employés bilingues vivant plus loin de Montréal.

Somme toute, Vacances Sunwing a retrouvé le même niveau d’emplois qu’avant la pandémie et poursuit sur sa lancée, affirme Sam Char.

« Aujourd’hui, nous n’avons plus de problème de recrutement au centre d’appels comme ailleurs, contrairement à l’an passé, précise Lyne Chayer. Nous venons par exemple d’avoir deux classes de vingt-cinq nouveaux agents, dont certains ont déjà intégré le centre d’appels. Et pour tous nos postes, nous recevons beaucoup de candidatures intéressantes. Cela nous permet de continuer sur la voie de la croissance, en préparation de la haute saison qui approche. »

[Sunwing]


Capacité, enjeux opérationnels et partenariats

Pour répondre à la vigoureuse demande, Sunwing augmente sa capacité aérienne pour cet hiver de 15 % au départ de Montréal, de 11 % de Québec et 10 % de Saguenay-Bagotville. Même si d’autres joueurs du secteur augmentent également leur capacité, Sunwing juge improbable, actuellement, que le marché se retrouve en situation de surcapacité.

Alors que la haute saison approche, Sam Char revient sur les difficultés opérationnelles vécues l’hiver dernier, avec des retards de vols préjudiciables pour la clientèle. « On a appris de ça », affirme-t-il, en évoquant des pistes d’amélioration – comme de laisser plus de marge de manœuvre entre les rotations d’avions.

Vacances Sunwing se satisfait beaucoup de son partenariat avec l’Allemand TUI qui lui apporte de nombreux clients européens en été dans les Caraïbes et au Mexique. Sa filiale Vacation Express lui assure quant à elle une clientèle américaine. 


Les avantages de l’intégration verticale

Selon Sam Char, l’une des grandes forces de Sunwing est son modèle d’affaires basé sur une complète intégration verticale.

Chez Sunwing, cela inclut l’aérien, des voyagistes (Vacances Sunwing bien sûr, mais aussi Vacations Express, deuxième voyagiste aux États-Unis), Nexus (le plus important représentant à destination en Amérique du Nord), les hôtels de la chaîne Blue Diamond

« On s’occupe du client du début jusqu’à la fin ! » résume M. Char.

Sam Char, vice-président exécutif de Sunwing Québec, pose avec Lyne Chayer, directrice générale Québec et Marie-Josée Carrière, directrice marketing Québec.


Nouveautés 

Sam Char souligne fièrement que Vacances Sunwing « reste le plus important voyagiste au monde sur Cuba, pays qui représente presque la moitié de toute notre capacité ».

Au chapitre des nouveautés, mentionnons justement le retour de deux vols par semaine qui complèteront l’offre de Sunwing depuis Montréal vers Cuba : un vol pour Manzanillo qui débutera le 6 décembre et un autre vers Cienfuegos qui commencera le 8 décembre – et qui permettra de profiter de la nouvelle propriété Melia Trinidad (430 chambres), proche de la deuxième ville culturelle cubaine.

De Québec, on pourra rejoindre cet hiver l’île de Cayo Largo, dont les 11 propriétés sont reprises à 100 % par la division hôtelière Blue Diamond Cuba.

Au Mexique, Vacances Sunwing propose de nouveaux forfaits sur la côte Pacifique du Mexique. « Les gens aiment bien Cancún, souligne Marie-Josée Carrière, mais ils veulent découvrir autre chose du Mexique et on sent une hausse de la demande pour la côte ouest où nous avons de beaux hôtels » – notamment trois hôtels Riu à Los Cabos. RIU, rappelons-le, est un partenaire exclusif de Sunwing.

Vacances Sunwing mise beaucoup aussi sur l’Amérique centrale qui fonctionne très bien au chapitre de la demande, notamment le Costa Rica, le Honduras et Panama, en plus de Freeport aux Bahamas.

La gamme de quelque 700 établissements en destinations-soleil comporte aussi de nouveaux hôtels, dont deux Princess en Jamaïque (en avril prochain) et le Riu Aquarelle (en mai) dans le même pays.


Quid des effets de l’achat de Sunwing par Westjet ?

Interrogé sur les effets de l’achat de Sunwing par Westjet, Sam Char assure qu’il n’y a pas de changements perceptibles cette année, alors que l’intégration est en cours. Lyne Chayer précise qu’on ne verra pas de changement majeur avant l’été prochain, voire l’hiver 2024-2025.

« La beauté de cette transaction, dit-elle, c’est la complémentarité entre les deux compagnies », souligne-t-elle.

Pour sa part, M. Char se dit convaincu qu’« ensemble, les deux compagnies vont pouvoir se développer beaucoup mieux et beaucoup plus rapidement que séparément ».


[Sunwing]




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur