Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Deuxième trimestre de Transat: les revenus augmentent, mais la rentabilité recule


Deuxième trimestre de Transat: les revenus augmentent, mais la rentabilité recule
Annick Guérard, présidente et cheffe de la direction de Transat.

« Transat a généré une croissance des revenus supérieure à 10 %, pour un deuxième trimestre consécutif, grâce à la vigueur du trafic de passagers », se réjouit Annick Guérard, présidente et cheffe de la direction de Transat, en présentant les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2024.

Des revenus en hausse de 11,8 % pour Transat

Plus précisément, pour le trimestre clos le 30 avril 2024, les revenus ont atteint 973,2 M$, en hausse de 11,8 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

Transat indique que cette augmentation reflète la demande soutenue pour le secteur du voyage loisir, alimentée par une hausse de 12 % du trafic. Durant le trimestre, la capacité offerte de la Société a augmenté de 13 %.

Des défis pour la rentabilité de Transat

Malgré des revenus en hausse, le deuxième trimestre de Transat s’est conclu par un recul sur le plan de la rentabilité.

Ainsi, le « BAIIA ajusté » (Bénéfice Avant Intérêts, Impôts, Dépréciation et Amortissement) s’est établi à 37,6 M$, contre 56,1 M$ il y a un an. Parallèlement, la perte nette a atteint 54,4 M$, comparativement à 29,2 M$ pour la période correspondante en 2023.

Transat attribue le recul de sa rentabilité à plusieurs facteurs, notamment :

  • l'intensification de la concurrence;
  • le ralentissement économique;
  • les conséquences des menaces de grève des syndicats;
  • les inefficiences découlant des problèmes liés aux moteurs GTF de Pratt & Whitney (qui ont eu une incidence sur la gestion des revenus).

La Société fait valoir que cette dynamique de marché a exercé une pression à la baisse sur les revenus aériens unitaires (ou « yield »), ceux-ci affichant un recul de 7,5 %.

Transat prête à accueillir les passagers pour la saison estivale

Cela dit, la présidente et cheffe de la direction de Transat souligne que la Société est prête sur le plan opérationnel à accueillir les passagers pour la saison estivale.

« Nous avons récemment complété l'intégration de nos équipes au sol pour assurer les services aux passagers et sur la rampe à l'Aéroport international Montréal-Trudeau afin d'améliorer l'expérience client », mentionne-t-elle.

Des leviers supplémentaires pour Transat grâce au partenariat avec Porter

Annick Guérard estime aussi que l’élargissement de la collaboration commerciale de Transat avec Porter Airlines tombe à point nommé.

« Avec l'annonce hier [NDLR : le 5 juin] du lancement de la première phase de notre coentreprise commerciale avec Porter, nous pourrons bénéficier de leviers supplémentaires pour optimiser notre partenariat », déclare-t-elle.

Transat recevra sept avions d'ici quelques semaines

Autre élément positif, selon Annick Guérard :

« D'ici quelques semaines, nous finaliserons la réception de sept avions, incluant quatre A321LR, qui constituent la pierre angulaire de la flotte et de la stratégie de croissance de Transat. »

Perspectives de Transat pour la période estivale

Transat indique qu’à ce jour, les coefficients d'occupation de la période estivale (soit les troisième et quatrième trimestres) sont inférieurs de 2,1 points de pourcentage par rapport à la même date de l'exercice 2023.

En ce qui concerne les revenus aériens unitaires, ils sont inférieurs de 8 % par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

Compte tenu des conditions du marché et de la disponibilité des avions, la Société souligne avoir apporté un léger ajustement à sa prévision d'augmentation de la capacité disponible pour l'exercice 2024, la faisant passer de 13 % à 11 %.



Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.



Indicateur