Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Retour sur le Méga FAM de VAC en Repdom: un bilan positif et des nouvelles fraîches


Retour sur le Méga FAM de VAC en Repdom: un bilan positif et des nouvelles fraîches

En plus de connaître un franc succès auprès des 122 agents de voyage canadiens participants, le « méga voyage de familiarisation » de Vacances Air Canada qui s’est tenu à Punta Cana et La Romana du 25 au 28 octobre a aussi permis aux pros d’apprendre un lot de nouvelles sur l’offre de VAC et celle d’Air Canada.

LIRE PLUS – Méga FAM en République dominicaine: VAC frappe fort auprès des conseillers du Québec!   


La directrice des ventes de VAC, Ana Paula De Souza, souligne qu’aux yeux du voyagiste, ce Méga FAM était essentiel pour présenter ses produits aux conseillers, pour les former sur différents aspects de la destination, et pour leur exposer les différents outils pouvant faciliter leur travail.

« Nous sommes persuadés que les agents vendront mieux la destination après ce séjour », déclare-t-elle.

La directrice rappelle que les agences de voyage jouent un rôle crucial dans les ventes de VAC, représentant 70 % du total (contre 30% en direct).


Ana Paula De Souza et Cosette Garcia. [Cosette Garcia]


« Pour nous comme pour les clients, il est nettement plus avantageux de faire affaire avec nos partenaires conseillers de voyage. Leur aide est aussi précieuse pour nous que la nôtre pour eux », souligne Ana Paula De Souza.

Cosette Garcia, directrice de l’Office de tourisme de la République dominicaine à Montréal, a pour sa part vanté l’excellente organisation du séjour par l’équipe de VAC, soulignant que celle-ci « a travaillé très fort » avec les partenaires hôteliers de Punta Cana et de La Romana, ainsi qu’avec le représentant à destination Coming 2.



Vol direct Montréal-La Romana

Mme Garcia s’est également réjouie du nouveau vol direct hebdomadaire d’Air Canada de Montréal à La Romana en hiver. Selon elle, cette liaison va profiter à toute la région de La Romana et Santo Domingo, aux hôtels, aux compagnies et amateurs de croisières…

« Dans notre stratégie de diversification du tourisme, cet ajout est majeur », dit-elle.

Élizabeth Ohayon, chef de service commerciale régionale pour Air Canada, se félicite également du nouveau vol, soulignant qu’il va permettre aux Québécois choisissant cette destination de « mettre les pieds dans le sable plus rapidement qu’en partant de Punta Cana et aux croisiéristes de gagner aussi du temps ».



S’instruire et s’amuser

Élizabeth Ohayon a applaudi le Méga FAM, jugeant l’opération très réussie – « avec l’opportunité de plein de rencontres et de formations instructives, et une part pour s’amuser ! » C’est qu’en effet, aux tournées d’hôtels et visite du terminal de croisières de La Romana, se sont ajoutées 4 heures de formations bien remplies.

En fin de séjour, chaque participant s’est vu remettre un « certificat de spécialiste » des mains de Mme De Souza, une première depuis la pandémie pour VAC.

Le voyagiste va cependant répéter l’expérience très bientôt – à l’occasion du prochain Méga FAM qui se déroulera en Jamaïque du 14 au 20 novembre prochain.



Parole de conseillers !

Annie-Claude Joly, de Voyages Évasion à Joliette, a donné la note parfaite à VAC pour l’organisation de ce Méga FAM : « Notre plus gros coup de cœur va à l’équipe de VAC présente avec nous, notamment Jean-Luc Tremblay, chef des ventes Est du Québec, notre meilleur accompagnateur à vie! »

Vendant 20 % de ses forfaits de destinations soleil avec VAC, dont beaucoup sur Punta Cana, elle a particulièrement apprécié les visites d’hôtels.

« Je voulais voir ce que je vends, goûter à la nourriture des hôtels, vérifier les bons rapports qualité-prix qu’on a en République dominicaine et découvrir de nouveaux hôtels à proposer, notamment à La Romana », témoigne-t-elle.

Mission accomplie aussi pour Pierrette Pilon, conseillère externe pour Expédia Cruises à Sherbrooke, qui voulait voir des hôtels et comprendre la destination pour mieux la vendre. « J’aime savoir de quoi je parle », dit-elle.

Ce qui l’a le plus impressionné ? La visite au terminal de croisières de La Romana, avec son organisation hors pair entre l’aéroport et le port, et la superbe zone détente qui attend les croisiéristes au port de départ et d’arrivée.



Bonne saison en perspective

Selon Marco Gagnon, chef de ventes de VAC au Québec, les affaires vont bien pour le voyagiste. « On a récupéré les niveaux de ventes de 2019 », se réjouit-il.

Ana Paula De Souza mentionne aussi que la saison d’hiver se présente très bien pour VAC : « Les réservations vont bon train, notamment pour les destinations soleil. Mais notre grosse surprise vient de l’Europe pour laquelle la demande est très forte pour les vols Air Canada comme pour les forfaits VAC », note-t-elle.

Selon elle, la hausse du coût de la vie, des vols et des loisirs n’a pas (encore) d’effets négatifs sur la demande. « Mais on surveille la situation de près », dit-elle.

Pas question toutefois pour VAC de s’arrêter d’investir, notamment dans les technologies de systèmes de vente, dans l’offre de nouvelles destinations et l’intégration de nouveaux partenaires hôteliers.



L’Europe dans la mire de VAC

Tout en continuant de chérir le créneau des destinations soleil, VAC investira beaucoup d’énergie en 2024 pour développer et promouvoir son offre en Europe – notamment par l’entremise de promotions comme le « Réservez l’Europe tôt », annoncées la semaine dernière.

De fait, pour l’Europe, Ana Paula De Souza estime que les meilleures offres de VAC pour 2024 sont « maintenant ». « Dites bien à vos clients, a-t-elle ajouté, de réserver rapidement, car ils peuvent s’attendre à des hausses de 30 % dans un avenir rapproché », a-t-elle lancé.

« Les forfaits de séjours en Europe, toute l’année, sont dans notre mire, en deuxième position derrière les destinations soleil », rappelle Mme De Souza, en évoquant les destinations visées en priorité : le Portugal, la Grèce, l’Espagne, des villes comme Toulouse ou Nice en France, Athènes en Grèce, Dublin en Irlande…

Par ailleurs, pour le futur, VAC veut également bonifier son aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Océanie et Asie du Sud-Est – en lien avec les lignes internationales d’Air Canada.



À propos de la concurrence des nouveaux venus

Interrogée sur l’entrée en scène de compagnies aériennes à bas prix sur les marchés traditionnels d’Air Canada – dont la République dominicaine –, Ana Paula De Souza dit ne pas trop s’en inquiéter.

« On garde un œil là-dessus », confie-t-elle, tout en assurant que VAC entend « rester en tête ». Elle ajoute que le voyagiste en a tous les moyens « avec la qualité et la fiabilité de ses produits et services, ses investissements en technologies, le réseau d’Air Canada, Aéroplan… »

Questionnée sur le même sujet, Élizabeth Ohayon avance de son côté que la compétition a toujours un côté stimulant, même si « Air Canada n’a pas l’habitude de s’endormir sur ses lauriers. »

« Nous allons continuer à investir pour devenir un champion mondial. Nous avons nos atouts: un tout nouveau parc aérien, un réseau très vaste avec de nombreux partenariats aériens, trois grands aéroports de départ au Canada… Le client a le choix, mais avec nous, il aura toujours de meilleurs services et de meilleures garanties d’arriver à bon port et de repartir comme prévu », conclut-elle.


Andrés Fernandez, directeur commercial de l’aéroport et du port de La Romana, en compagnie d’Ana Paula De Souza, directrice des ventes au Canada de VAC.


LIRE PLUS – Tournée #CréateursDeRêvesVAC: Vacances Air Canada fait salle comble à Montréal 

LIRE PLUS – VAC présente les «points à retenir» de ses lancements de produits 2023 





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur