Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Une association touristique autochtone mondiale s’apprête à voir le jour


Une association touristique autochtone mondiale s’apprête à voir le jour
Les chefs de file mondiaux du tourisme annoncent la création du premier collectif mondial de marketing du tourisme autochtone lors du CITA à Ottawa. [ATAC]

Dans le cadre du « Congrès international du tourisme autochtone » (CITA) qui s’est déroulé à Ottawa, les leaders du tourisme autochtone de la Nouvelle-Zélande, des États-Unis et du Canada ont annoncé qu’une association touristique autochtone mondiale s’apprête à voir le jour.

Cette nouvelle association baptisée Destination Originale Tourisme International (DO-IT) bénéficiera du soutien de New Zealand Māori Tourism (NZMT), de l'American Indian Alaska Native Tourism Association (AIANTA) et de l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC).


Une voix unifiée pour l'industrie touristique autochtone mondiale

DO-IT aura pour mission de développer et de commercialiser des destinations touristiques autochtones authentiques à l'échelle mondiale.

L'objectif est de permettre à l'industrie touristique autochtone mondiale de travailler ensemble afin d'assurer une présence plus marquée et une voix unifiée dans la promotion de l'industrie.

Cela implique la création d'opportunités pour des initiatives conjointes et la mise en place de partenariats innovants en matière de marketing entre les entités autochtones et non-autochtones, ainsi qu'une collaboration étroite avec les gouvernements et les chefs de file de l'industrie à l'échelle mondiale.

L'objectif de l'organisation est d'obtenir une reconnaissance et une place à la table de l'ONU Tourisme (ex-Organisation mondiale du tourisme) afin d'assurer l'inclusion des voix autochtones dans leurs initiatives de marketing touristique.


Des autochtones pour propulser le tourisme autochtone

Keith Henry, président-directeur général de l’ATAC, souligne l’importance qu'une organisation autochtone comme DO-IT mène la croissance du tourisme autochtone.

« Pendant trop longtemps, nous avons vu des entités internationales essayer de commercialiser le tourisme autochtone en notre nom, alors que beaucoup de voyageurs ne connaissent toujours pas notre industrie, son importance pour la préservation de nos cultures et son rôle dans la réconciliation », déclare-t-il.

« En unissant nos efforts au niveau mondial, nous pouvons propulser le tourisme autochtone vers de nouveaux sommets, tout en garantissant sa viabilité à long terme et ses retombées sur les populations autochtones et non autochtones. Il n'est plus question de nous sans nous. »

Une étape monumentale

L'organisation tâchera d'établir un réseau international d'associations touristiques autochtones dans chacun des trois pays. 

DO-IT vise à mener des initiatives telles que des recherches internationales, des études de perception, à identifier les tendances qui soutiendront les entreprises touristiques autochtones, ainsi qu'à assurer une présence plus importante et un message unifié auprès des principales organisations mondiales et des congrès clés de l’industrie.

Sherry L. Rupert, PDG de l’AIANTA, a qualifié le prélancement de DO-IT « d’étape monumentale vers l'amplification des voix autochtones sur la scène touristique mondiale ».

« DO-IT facilitera le développement et la commercialisation d'expériences touristiques autochtones durables et authentiques. En plus de nous faire rayonner, cette initiative offrira aux consommateurs la plateforme idéale pour découvrir des expériences originales, où qu'ils voyagent dans le monde ! »

En harmonie avec la Terre Mère

Pour sa part, Pania Tyson-Nathan, présidente-directrice générale de NZMT, assure que DO-IT, par le biais de ses initiatives, contribuera à la richesse culturelle en harmonie avec la Terre Mère.

« Fidèles à notre vision commune, nous veillerons au bien-être de nos communautés autochtones, chérirons et préserverons nos patrimoines culturels, tout en honorant et protégeant la nature et l’environnement. En tant que chefs de file ambitieux et actifs pour le tourisme autochtone international, notre engagement englobe la prise en charge et l’accueil de nos visiteurs, pour veiller à ce que leur expérience soit empreinte de respect », conclut-elle.



 


Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.




Indicateur