Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Les Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024: un produit d’appel pour toute la France!


Les Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024: un produit d’appel pour toute la France!
Mélanie Paul-Hus, directrice d’Atout France au Canada.

Le 8 décembre dernier, Atout France tenait une conférence de presse virtuelle pour présenter tous les ressorts de ce qui sera le plus grand événement sportif au monde en 2024 : les Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024.

À cette occasion, Mélanie Paul-Hus, directrice d’Atout France au Canada, soulignait que ces compétitions devraient attirer 19 000 athlètes et 13,5 millions de spectateurs – des gens qu’Atout France espère bien voir prolonger ensuite leur séjour en France !

 

LIRE PLUS – Atout France préconise le «Voyage futé»!  


« Une invitation à voyager au-delà de l’Île-de-France »

Mme Paul-Hus mentionnait aussi que la France compte sur ces JO pour « permettre à la clientèle étrangère qui viendra à Paris à l’occasion des Jeux de découvrir notre patrimoine historique ». Et d’ajouter que c’est aussi « une invitation à voyager au-delà de l’Île-de-France et à explorer la France dans ses moindres recoins ».

Il appert que les régions françaises auraient quelques craintes face à un évènement qui aura lieu principalement à Paris et sa périphérie du 26 juillet au 8 septembre prochain.

En effet, si les JO vont attirer des milliers, voire des millions de touristes dans la capitale, la France des régions pourrait plutôt en pâtir si les étrangers ne profitent pas de ces séjours « sportifs » pour allonger leurs vacances. De leur côté, les habituels amoureux de la France qui ne sont pas intéressés par les JO risquent de ne pas choisir cette destination pour l’été prochain, craignant les foules et les prix en hausse.


Message d’Atout France aux conseillers en voyage

Mme Paul-Hus n’est pas de cet avis et estime au contraire qu’au Canada « les agents de voyage vont avoir des clients enthousiastes à l’idée d’aller vivre les JO dans une ambiance incroyable et des clients qui s’intéressent à d’autres destinations françaises que la région de Paris. Sans compter qu’on pourra vivre des compétitions dans plusieurs villes françaises autres que Paris et en profiter pour visiter des régions ».

Mme Paul-Hus suggère donc aux conseillers de « garder le contact avec Atout France Canada pour toutes les questions que pourraient se poser leurs clients », s’agissant de l’achat de billets de compétition, de forfaits parisiens ou de séjours ailleurs en France.

« Nous avons beaucoup d’informations et de contact utiles. Posez-nous vos questions. Faites-nous part des demandes particulières de vos clients. Nous sommes là pour vous aider ».

Pour éviter les arnaques entourant les JO

Pour éviter les arnaques entourant les JO, le gouvernement français publie par exemple sur le site du ministère de l’Économie une série de conseils sur les billets, vols, hôtels, restaurants, transports, paiements en rapport avec « un voyage en France et une participation en tant que spectateur aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 ».

En cas de « problème de consommation avec un professionnel », il invite à le signaler en quelques clics sur la plateforme signal.conso.gouv.fr, créée à cet effet.


Lieux historiques pour les JO

La conférence de presse d’Atout France a mis en lumière la façon dont la France préparait cette 33e édition des JO.

« Nous avons voulu sortir le sport des stades pour le placer en plein cœur de la ville, avec des compétitions tenues dans des lieux emblématiques comme le Grand Palais, sous la Tour Eiffel, sur la place de la Concorde, sur l’Esplanade des Invalides ou au Château de Versailles »soulignait le président du Comité d’organisation des JO, Tony Estanguet.

La cérémonie d’ouverture des Jeux à Paris le 26 juillet promet d’être grandiose, quittant le stade pour investir la Seine où les athlètes défileront sur des bateaux, tandis que les gradins de spectateurs s’étireront sur 6 km de rives.

Seize villes, telles que Marseille, Bordeaux, Lyon ou Lille, sont aussi mises à contribution pour recevoir des athlètes et des spectateurs. Le lieu le plus inusité sera Tahiti où la célèbre vague de Teahuupoo accueillera la compétition de surf.


On Location, distributeur officiel

Sam Dautrevaux, conseiller aux JO chez On Location, fournisseur officiel et exclusif d’hospitalités pour Paris 2024, est intervenu pour rappeler que l’entreprise était responsable des ventes dans le monde entier, pour le grand public comme pour les groupes et sociétés, de forfaits Hospitalité (cérémonies, compétitions), mais aussi de forfaits Voyages incluant billet pour une compétition, hébergement, événements et excursions. À ce titre, elle compte sur un réseau de sous-distributeurs officiels à travers le monde, dont ATPI Sports Travel and Events pour le Canada.


De Paris aux circuits en région

Via la plateforme ExploreParis, on peut accéder à des offres touristiques innovantes dans la capitale française, en marge des JO, mais on veut aussi, précise le dossier de presse, lancer « l’invitation à découvrir la France dans toute sa splendeur : art de vivre, savoir-faire ancestraux, patrimoine historique, culture vibrante, activités en plein air et vie nocturne palpitante ».

Dans cette valorisation régionale, Atout France met de l’avant 14 itinéraires de week-ends et autant d’excursions d’une journée à vivre dans les régions françaises. Celles-ci rivalisent d’originalité, proposant par exemple la visite du tout nouveau planétarium Vulcania, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, une balade en vélo à hydrogène dans la vallée de l’Indre, un parcours sur 100 ans d’impressionnisme en Normandie, des séjours bas-carbone en Nouvelle-Aquitaine ou un duo train-rando à partir de Nice.


Des Jeux paritaires et durables 

Les JO de Paris seront pour la première fois paritaires, avec un nombre égal d’hommes et de femmes parmi les athlètes, a par ailleurs précisé Tony Estanguet.

Ils se veulent aussi « durables », avec l’ambition de réduire de moitié les émissions liées à l’organisation des jeux et de compenser ces émissions. On espère voir les déplacements à vélo dans Paris composer 20 % de l’ensemble des transports pendant l’événement.

De plus, une nouvelle ligne de métro (14) sera mise en service entre Orly et les principaux sites de compétition à l’occasion des JO. Ce sera le premier jalon du projet « Grand Paris Express » qui devrait apporter à la région parisienne à l’horizon 2030 plus de 200 km de lignes de métro automatiques et la création de 68 nouvelles gares.


[Paris 2024]





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur