Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Les arrivées de Canadiens à Cuba connaissent une forte reprise


Les arrivées de Canadiens à Cuba connaissent une forte reprise
En en haut à gauche : Lessner Gomez et Juan Carlos Garcia Granda. [Pax Global Media]

Au sortir de la pandémie, la reprise du tourisme va bon train à Cuba et le Canada demeure le principal marché touristique de l’île.

De fait, quelque 290 000 Canadiens ont déjà mis le cap sur la destination depuis le début de 2023, a souligné le ministre cubain du Tourisme, Juan Carlos Garcia Granda, lors d’une rencontre organisée à Toronto par l'Office du tourisme de Cuba.

À ce jour, Cuba a récupéré 80 % du trafic canadien enregistré en 2019. Son objectif est de retrouver (voire de dépasser) dès cette année le cap du million de visiteurs canadiens, comme Cuba y parvenait avant la pandémie.


LIRE PLUS – À l’aube d’une nouvelle saison prometteuse, Cuba présente ses nouveautés   


Des infrastructures améliorées

Juan Carlos Garcia Granda explique que Cuba a profité de la pause touristique imposée par la COVID pour renforcer ses infrastructures et rénover plusieurs milliers de chambres d'hôtel.

Le résultat de ces efforts est un Cuba nouveau et amélioré, selon le ministre, qui était accompagné, notamment, de Yanier Castellanos (consul général de Cuba à Toronto), Hector Igarza (ambassadeur de Cuba au Canada) et Lessner Gomez (directeur de l'office du tourisme de Cuba à Toronto).

Lors d'une visite à Varadero et à La Havane en décembre dernier (en compagnie de conseillers en voyages canadiens et de Transat), PAX a effectivement pu constater que l’île, qui a levé toutes les restrictions de voyage liées au COVID au début de 2022, regorge d'infrastructures nouvelles et améliorées, y compris un Wi-Fi plus rapide et plus accessible.


Accès facilité à l’Internet

L'Internet est désormais gratuit dans les hôtels de Cuba, ce qui élimine les cartes à gratter limitées dans le temps et payables à l'utilisation qui étaient nécessaires pour surfer sur le web avant la pandémie.

Les visiteurs qui utilisent le nouvel Internet, mis en place l'été dernier, se voient remettre, au moment de l'enregistrement, un reçu indiquant un nom de connexion et un mot de passe uniques (un pour chaque appareil).

L'accès gratuit à l'Internet, une fois connecté, peut durer jusqu'à deux heures (ou plus), selon la politique de l'hôtel. Mais il est possible d'augmenter le temps d'accès gratuitement, si nécessaire.

Le Wi-Fi à Cuba, selon l'hôtel, peut maintenant s'étendre au-delà des halls d'entrée, où les visiteurs se regroupaient autrefois pour accéder au moindre signal qu'ils pouvaient trouver.

Il s'agit d'un « work in progress ». En effet, le projet demeure en cours de développement, comme nous avons pu le constater lors de notre visite. Par conséquent, tous les établissements ne peuvent pas (encore) promettre la connectivité dans toutes les chambres. Mais toute amélioration est bienvenue !


LIRE PLUS – Le ministre du Tourisme de Cuba lance la campagne «Cuba Única» à Montréal   


Unica Cuba

Le ministre Garcia Granda mentionne que les investisseurs du secteur privé travaillent également avec les petites et moyennes entreprises cubaines pour améliorer la qualité des services touristiques. Actuellement, on met l’accent sur les circuits accompagnés qui vont au-delà des forfaits tout compris typiques.

À cet égard, le ministre souligne que Cuba bénéficie d’un « avantage concurrentiel » en tant que destination offrant de riches activités historiques et culturelles. C’est d’ailleurs ce que met en lumière la campagne de marketing de Cuba « Unica Cuba » lancée l'année dernière.

Cette campagne, rappelons-le, promeut la culture locale, l'histoire, les traditions, les plages, la nature, la sécurité et, surtout, les gens, qui sont les meilleurs ambassadeurs du tourisme cubain.

« La vie culturelle à Cuba est extraordinaire et nous allons faire valoir encore davantage cet aspect de Cuba », a déclaré Juan Carlos Garcia Granda, en rappelant qu’il est facile de combiner une escapade urbaine (à La Havane par exemple) avec des vacances balnéaires tout compris (comme Varadero).

Bien-être et aventure

Cuba mise également sur le développement d’initiatives en matière de développement durable, ainsi que sur l'offre de bien-être, notamment les circuits spécialisés dans la nature, le cyclisme et les sports, a indiqué le ministre.

PAX a pu apprécier quelques activités de ce type lors de sa récente visite. Mentionnons la baignade dans la Cueva de Saturno (ou grotte de Saturne), la plongée en apnée au-dessus d'une barrière de corail à Playa Coral, et la remontée en hors-bord du Rio Canimar, une rivière qui coule entre deux collines ressemblant à une jungle, près de la ville de Matanzas.


Cayo Largo maintenant ouvert

En ce qui concerne les nouveaux produits, le ministre Garcia Granda a souligné que la destination de Cayo Largo est maintenant ouverte.

Rappelons que cette petite île située au large de la côte sud de Cuba abrite 11 hôtels (1348 chambres), tous gérés par Blue Diamond désormais, puisque le gouvernement cubain en a accordé l’exclusivité au Groupe de voyage Sunwing dans le cadre d'un accord de 10 ans.

Les hôtels Memories Cayo Largo, Starfish Cayo Largo et The Villas Linda Mar and Marina ont été parmi les premiers à accueillir des clients l'année dernière.


Cayo Largo [Sunwing Travel Group]

LIRE PLUS – Sunwing et Blue Diamond obtiennent l’exclusivité de Cayo Largo + une licence d’importation 


Bientôt un Tim Hortons à Cuba ?

Les marques mondiales sont largement absentes de Cuba à l’exception du tourisme. Mais cela pourrait bientôt changer, a indiqué M. Garcia Granda.

En effet, le gouvernement cubain s'apprêterait à autoriser les grandes entreprises à ouvrir d’autres types de commerces, ce qui permettrait de voir éventuellement un Tim Hortons à Cuba, a-t-il avancé. « Les Canadiens seraient heureux d'apprendre ça », croit-il.

Parallèlement, Cuba cherche à retrouver sa place dans les Caraïbes en tant que destination pour les réunions, les incitations, les conférences et les expositions (MICE). Selon le ministre, les plages, le climat chaud et l'histoire du pays joueront un rôle dans l'activation du marché MICE.

Entre-temps, les voyageurs peuvent se réjouir de la modernisation du visa touristique cubain qui, selon le ministre, devrait être entièrement numérisé d'ici le mois d'octobre de cette année.




Sur la photo en haut à gauche, on reconnaît Lessner Gomez, directeur de l'Office du tourisme de Cuba – Toronto, et Juan Carlos Garcia Granda, ministre du Tourisme de Cuba. Sur la photo en bas à droite, MM. Gomez et Garcia Granda sont entourés de Yanier Castellanos (consul général de Cuba à Toronto), Nieves Ricardo, Pilar Alvarez Azze et Hector Igarza (ambassadeur de Cuba au Canada). [Pax Global Media]

 




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur