Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Le tourisme international s'est déjà presque complètement remis de la COVID


Le tourisme international s'est déjà presque complètement remis de la COVID

Selon les dernières données de l'Organisation mondiale du tourisme, le tourisme international est en passe de retrouver près de 90 % de ses niveaux d'avant la pandémie d'ici la fin de l'année.

« Les dernières données de l'OMT montrent que le tourisme international s'est presque complètement remis de la crise sans précédent de la COVID-19, de nombreuses destinations atteignant ou même dépassant les arrivées et les recettes d'avant la pandémie », se félicite le secrétaire général Zurab Pololikashvili.

Plus précisément, l’OMT estime qu’il y a eu environ 975 millions de touristes internationaux entre janvier et septembre 2023, soit une augmentation de 38 % par rapport aux mêmes mois de 2022.


LIRE PLUS – L’OMT invite les voyageurs à partir à la découverte de régions moins connues 


Le « Baromètre OMT du tourisme mondial »

Le dernier « Baromètre OMT du tourisme mondial » montre donc que :

  • Les destinations mondiales ont accueilli 22 % de touristes internationaux en plus au troisième trimestre de 2023 par rapport à la même période l'année dernière – « ce qui reflète une forte saison estivale dans l'hémisphère nord », relève l’OMT.
  • Les arrivées de touristes internationaux ont atteint 91 % des niveaux d'avant la pandémie au troisième trimestre, atteignant 92 % en juillet – « le meilleur mois jusqu'à présent depuis le début de la pandémie », souligne-t-on.
  • Dans l'ensemble, le tourisme a retrouvé 87 % de ses niveaux d'avant la pandémie en janvier-septembre 2023. Le secteur est donc sur la bonne voie pour se redresser de près de 90 % d'ici la fin de l'année.
  • Les recettes du tourisme international pourraient atteindre 1,4 G$ en 2023, soit environ 93 % des 1,5 G$ gagnés par les destinations en 2019.

Zurab Pololikashvili souligne que la rémission post-COVID du tourisme international est essentielle « pour les destinations, les entreprises et les communautés où le secteur est un élément vital ».


Le Moyen-Orient, l'Europe et l'Afrique mènent la reprise

L’OMT mentionne que le Moyen-Orient, l'Europe et l'Afrique mènent la reprise.

  • Ainsi, le Moyen-Orient continue d'être en tête de la reprise par région en termes relatifs, avec des arrivées supérieures de 20 % aux niveaux d'avant la pandémie au cours des neuf mois allant jusqu'à septembre 2023. « Le Moyen-Orient reste la seule région du monde à dépasser les niveaux de 2019 au cours de cette période. Les mesures de facilitation des visas, le développement de nouvelles destinations, les investissements dans de nouveaux projets liés au tourisme et l'accueil de grands événements contribuent à soutenir cette performance remarquable », commente l’OMT.
  • L'Europe, la plus grande région de destination au monde, a accueilli 550 millions de touristes internationaux sur la période, soit 56 % du total mondial. Cela représente 94 % des niveaux d'avant la pandémie. « Le rebond a été soutenu par une forte demande intrarégionale ainsi que par une forte demande des États-Unis », précise l’OMT.
  • L'Afrique a récupéré 92 % des visiteurs d'avant la pandémie au cours de cette période de neuf mois.
  • Les arrivées dans les Amériques ont atteint 88 % des chiffres de 2019 au cours de cette période. L’OMT signale que « la région ayant bénéficié d'une forte demande des États-Unis, en particulier vers les destinations des Caraïbes ».
  • Enfin, l'Asie et le Pacifique ont atteint 62 % des niveaux d'avant la pandémie au cours de cette période – « en raison d'une réouverture plus lente aux voyages internationaux ». De plus, on souligne que les performances entre les sous-régions sont mitigées, l'Asie du Sud récupérant 95 % des niveaux d'avant la pandémie, mais l'Asie du Nord-Est seulement environ 50 %.


Forte hausse des dépenses touristiques

L’OMT rapporte par ailleurs que plusieurs grands marchés émetteurs ont signalé une forte demande de tourisme émetteur au cours de cette période, et que bon nombre d'entre eux ont dépassé les niveaux de 2019.

Par exemple, l'Allemagne et les États-Unis ont dépensé respectivement 13 % et 11 % de plus en tourisme émetteur qu'au cours des mêmes neuf mois de 2019, tandis que l'Italie a dépensé 16 % de plus jusqu'en août.

L’OMT ajoute que la reprise soutenue se reflète également dans la performance des indicateurs de l'industrie. L'Observatoire OMT de la reprise du tourisme (Tourism Recovery Tracker de l'OMT ) fait ainsi état d'une forte reprise du nombre de passagers aériens et des taux d'occupation des hébergements touristiques. L'Observatoire appuie ses observations sur les données de l’IATA et de la STR).


Dans ce contexte, malgré les défis…

« Dans ce contexte, le tourisme international est en bonne voie pour retrouver complètement ses niveaux d'avant la pandémie en 2024, malgré les défis économiques tels que l'inflation élevée et la baisse de la production mondiale, ainsi que d'importants conflits et tensions géopolitiques », conclut l’OMT.






Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur