Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Le rebond du tourisme en Europe devrait continuer en 2023


Le rebond du tourisme en Europe devrait continuer en 2023

Selon la Commission européenne du tourisme (ETC), les perspectives de voyage en Europe sont prometteuses en 2023 – malgré les pressions mondiales telles que l'inflation élevée, la guerre en Ukraine et la crise énergétique qui en découle, ainsi que la récession économique imminente.

Ainsi, les dernières données indiquent une reprise de 75 % des volumes de voyages en Europe en 2019 en 2022. Ce fort rebond du tourisme devrait se poursuivre jusqu'en 2023, bien qu’à un rythme plus lent.

En ce qui concerne l'avenir, les voyages internationaux vers l'Europe devraient atteindre les niveaux d'avant la pandémie en 2025, tandis que les voyages nationaux se rétabliront complètement en 2024.

C’est ce que révèle, entre autres, le rapport « Tendances et perspectives du tourisme européen » de l’ETC pour le quatrième trimestre de 2022, qui analyse les défis auxquels le secteur est confronté et leur impact sur les perspectives du tourisme pour 2023 et au-delà.


LIRE PLUS – Le sentiment des voyageurs long-courriers envers l'Europe s'améliore encore, malgré l’inflation 


Améliorer l'expérience des visiteurs et cibler les marchés

« En regardant vers 2023, nous prévoyons que le secteur du tourisme en Europe continuera son fort rebondissement. Alors que les voyages courts en Europe ont bien commencé à se rétablir, l'attention de l'industrie touristique s'est maintenant tournée vers les arrivées de longue distance », commente Luís Araújo, président de l’ETC, en se félicitant du retour attendu des visiteurs d'Asie-Pacifique dans les mois à venir.

M. Araújo ajoute :

« Alors que l'industrie navigue dans les nombreux défis qu'elle affronte cette année, il est essentiel que le secteur continue d'être réceptif à la demande des consommateurs, en améliorant l'expérience des visiteurs sur les destinations et en ciblant les marchés et les segments moins affectés par le ralentissement économique. »

LIRE PLUS – Le tourisme se redresse fortement dans les principales capitales européennes, selon le WTTC   


En voie de retrouver les niveaux de touristes d'avant la pandémie

L’ETC souligne qu’en dépit des perspectives économiques sombres, la reprise des voyages en Europe s'est poursuivie fin 2022, soutenue par une forte demande accumulée.

« Les économies réalisées pendant la pandémie ont probablement prolongé la saison estivale, les voyageurs étant impatients de sortir et de voyager après trois années de confinement dû au Covid-19 », estime l’organisation.

Plus précisément, les données de l'année en cours, comparées à 2019, montrent que près d'une destination sur deux a déjà récupéré plus de 80 % de ses arrivées étrangères d'avant la pandémie.

Dans l'ensemble, les destinations méditerranéennes du sud ont enregistré la reprise la plus rapide en fin d'année. En fait, les prix élevés ont stimulé l'attrait de destinations plus abordables, avec une affluence de vacanciers vers la Turquie (-2 %) pour bénéficier d'une livre turque plus faible. Le Luxembourg (-4 %), la Serbie (-6 %), la Grèce (-6 %) et le Portugal (-7 %) se rapprochent également des niveaux de 2019.

Les destinations les plus lentes à se remettre étaient en Europe de l'Est en raison de la guerre en Ukraine et du manque de visiteurs russes dans les destinations fortement dépendantes de ce marché. Les plus fortes baisses ont été observées en Finlande (-38 %), en Lituanie, Lettonie et Roumanie (toutes à -42 %).


LIRE PLUS – L’appétit pour les voyages en Europe revient lentement, mais la crise du coût de la vie plane…  


Les voyages transatlantiques restent forts

Les voyages transatlantiques devraient continuer à contribuer significativement aux destinations européennes.

Les États-Unis mènent la reprise des voyages long-courriers vers l'Europe, grâce à des restrictions de voyage de courte durée et moins nombreuses, et à la force du dollar par rapport à l'euro. Sur la base des données de l'année en cours, presque un quart des destinations signalées ont vu les arrivées en provenance des États-Unis dépasser les niveaux de 2019. Les arrivées de ce marché vers l'Europe sont inférieures de 25 % aux niveaux de 2019 en 2022 et devraient récupérer 82 % des volumes de 2019 en 2023.

Le Canada se comporte de manière similaire aux États-Unis, un peu plus faible, avec des arrivées du Canada vers l'Europe qui devraient être inférieures de 28 % aux niveaux de 2019 en 2023.

L’ETC prévient néanmoins que la croissance en provenance d'Amérique du Nord pourrait ralentir en 2023 – « car les perspectives économiques indiquent une légère récession en raison des défis liés à l'inflation, aux marchés du travail et à la confiance des consommateurs et des entreprises, entre autres ».


L’ETC salue la réouverture des pays de la région Asie-Pacifique

L’ETC estime que la réouverture des pays de la région Asie-Pacifique stimulera les flux de voyageurs vers l'Europe en 2023. En particulier, des nouvelles encourageantes sont survenues en décembre avec la fin de la politique de « zéro Covid » en Chine, en place depuis trois ans. Néanmoins, des obstacles importants subsistent...

 




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur