Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

La culture et l'histoire continuent d’attirer les voyageurs en Europe (malgré la hausse des prix)


La culture et l'histoire continuent d’attirer les voyageurs en Europe (malgré la hausse des prix)
[ETC / Hananeko Studio]

Malgré la hausse des prix, les voyageurs long-courriers se montrent enthousiastes à l'idée d'explorer les destinations européennes cet automne.

En effet, les intentions de voyage des principaux indicateurs restant stables ou augmentant par rapport à l'année dernière, observe la Commission européenne du tourisme (ETC) dans le dernier Baromètre des voyages long-courriers (LHTB), qui couvre la période de septembre à décembre 2023.

Publié par l’ETC et Eurail BV, le LHTB suit les intentions des voyageurs de visiter l'Europe dans six marchés clés long-courriers : l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, le Japon et les États-Unis.

Selon ce rapport, l’intérêt pour les voyages en Europe a particulièrement augmenté en Chine (+10 %) et au Japon (+12 %). Il a également légèrement augmenté aux États-Unis (+3%) et au Canada (+2%), malgré la hausse de l'inflation. En revanche, en Australie et au Brésil, l'intention de voyager en Europe a légèrement diminué par rapport à l'année dernière.


LIRE PLUS – Le rebond du tourisme en Europe devrait continuer en 2023  


Des stratégies pour maximiser l’expérience tout en minimisant les coûts

Selon le LHTB, les prix élevés modifient la façon dont les voyageurs long-courriers envisagent de voyager. Les voyageurs potentiels des six marchés citent les prix élevés comme leur principal facteur de dissuasion.

Par conséquent, un nombre croissant de voyageurs sur tous les marchés accordent plus d'importance au caractère abordable des services et des expériences dans la destination (32 %) que l'année dernière (28 %).

Face à l'augmentation des coûts liés au voyage, les touristes adoptent de nouvelles stratégies pour maximiser leur expérience tout en restant dans les limites de leur budget.

La tactique la plus populaire consiste à réduire les dépenses d'achat (35 %), une approche particulièrement appréciée par les répondants du Canada, de l'Australie et du Japon.

Parmi les autres nouveaux modes de dépenses, citons les programmes de fidélisation et les forfaits tout compris à des prix abordables. Ces deux options sont envisagées par 30 % des personnes interrogées sur l'ensemble des marchés.


LIRE PLUS – Le sentiment des voyageurs long-courriers envers l'Europe s'améliore encore, malgré l’inflation 


Les vols à bas prix et les billets de train prisés pour le transport en Europe

Généralement, les voyageurs privilégient le train et les vols à bas prix pour se déplacer entre les destinations européennes

Pour les touristes canadiens, le train reste le mode de transport préféré, 34 % des répondants à l'enquête étant enclins à acheter une carte de train et 32 % étant intéressés par au moins un billet de train simple. Les voyageurs américains sont également attirés par le caractère abordable du transport ferroviaire et l'efficacité des temps de trajet, alors qu'ils préfèrent traditionnellement l'avion.

Bien que le train occupe une place de choix parmi les options de transport pour les voyageurs long-courriers, les vols à bas prix demeurent populaires. Alors que le train est traditionnellement le choix préféré des voyageurs canadiens, l'avion gagne ainsi en popularité : l'intérêt pour les vols à bas prix a augmenté de 9 % sur le marché canadien.


LIRE PLUS – Le tourisme se redresse fortement dans les principales capitales européennes, selon le WTTC 


Attirés par la culture et l'histoire de l'Europe

Miguel Sanz, président de l'ETC, se félicite du fait que l'Europe rétablisse son lien avec les touristes – y compris les Asiatiques – après une longue période de perturbation due à la pandémie.

« Notre attrait reste fort pour les voyageurs long-courriers du monde entier, la culture et l'histoire intemporelles de l'Europe constituant le plus grand attrait », commente-t-il.

En effet, selon le rapport LHTB, la culture et l'histoire sont citées comme les principaux attraits de l'Europe pour les voyageurs dans 5 des 6 marchés étudiés (l'exception est la Chine).

Miguel Sanz applaudit aussi l'intérêt accru des touristes pour le slow travel. Il augmente cet automne (+7% par rapport à 2022), en particulier chez les touristes japonais, australiens, canadiens et américains.

 « Aujourd'hui plus que jamais, il est important que nous accordions une attention particulière au développement responsable de l'industrie du tourisme », souligne M. Sanz.

Les sites de renommée mondiale sont également populaires parmi les voyageurs long-courriers cet automne. Un nombre croissant de personnes interrogées (+6%) ont indiqué qu'elles étaient plus intéressées par des destinations abritant les sites emblématiques de l'Europe, par rapport à la même période en 2022.

Le rapport LHTB mentionne que les conditions météorologiques favorables sont un autre facteur déterminant de la destination choisie par les voyageurs.


LIRE PLUS – L’appétit pour les voyages en Europe revient lentement, mais la crise du coût de la vie plane… 

 




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.


Indicateur