Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

La Barbade fait de l’œil aux Québécois


La Barbade fait de l’œil aux Québécois
Anne Pélouas

Dans l’ambiance plutôt festive du bar Bisou Bisou du Vieux-Montréal, l’agence de marketing touristique de La Barbade (Barbados Tourism Marketing Inc. - BTMI) a rassemblé une trentaine de journalistes et influenceurs en voyage le lundi 25 mars pour vanter les atouts de l’île caraïbéenne.

Le directeur du BTMI au Canada, Eusi Skeete, a profité de l’occasion pour mettre en avant le fait que les Québécois représentent le second marché de visiteurs canadiens dans ce pays, après les Torontois.

« Nous avons eu une très forte demande du Canada pour l’hiver qui s’achève et particulièrement de Québécois », notait-il, ajoutant que La Barbade et le Canada ont une « relation forte et ancienne » qu’il souhaite encore renforcer.


LIRE PLUS – La Barbade célèbre son anniversaire avec ses partenaires à Montréal  


Les vols directs

L’existence de vols directs d’Air Canada de Montréal à La Barbade appuie évidemment les statistiques de séjours de Québécois sur l’île. Néanmoins, ce vol n’est en opération que durant l’hiver.

Pour passer à la vitesse supérieure en termes d’accueil de Québécois, il faudrait des vols directs à l’année, soutient Eusi Skeete.

« Nous y travaillons, mais plus il y aura de voyageurs québécois hors-saison à La Barbade, plus nous aurons de chance d’obtenir ce vol annuel et, peut-être, de voir les Québécois dépasser les Torontois parmi nos visiteurs canadiens ! »

Eusi Skeete et Ukwell Wilson, du Barbados Tourism Marketing Inc. (BTMI).


Des atouts certains

La destination a des atouts certains, selon lui, dans de nombreux segments du marché touristique, dont ceux du mariage, du luxe, des familles, de la gastronomie et du plein air, notamment pour le surf et les « aventures douces ».

Eusi Skeete, qui a quitté les États-Unis pour prendre la direction du bureau torontois du BTMI en octobre dernier, a présenté son équipe canadienne, forte de six personnes et basée à Toronto.

Ukwell Wilson, agente en développement des affaires, responsable du Québec et d’Ottawa, est elle-même en poste depuis aout dernier. Elle insiste sur l’importance des conseillers en voyage du Québec pour vendre la destination.

« Nous avons un programme, le Barbados Elite Club, avec des incitatifs intéressants pour eux », rappelle-t-elle.

Les participants ont pu déguster quelques bouchées aux accents barbadiens, mais surtout des cocktails bajans préparés par le maître mixologue barbadien Philip « Casanova » Antione. Le punch au rhum (dont le berceau est à la Barbade, selon les représentants du pays), était à l’honneur !


Philip « Casanova » Antione


 


Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.




Indicateur