Wyndham rejette (encore) l'offre d'acquisition de Choice Hotels


Wyndham rejette (encore) l'offre d'acquisition de Choice Hotels

Wyndham Hotels & Resorts a rejeté une lettre d'offre de Choice Hotels International, qualifiant même cette proposition d'acquisition de « recul » par rapport à l’offre précédente.

Le mois dernier, rappelons-le, Choice Hotels a envoyé une lettre à son rival Wyndham, décrivant une proposition d'acquisition de ses actions en circulation, à un prix de 90 $ par action, payable en espèces et en actions.


LIRE PLUS – Le conseil d'administration de Wyndham rejette la proposition non sollicitée de Choice   


Un recul ?

Selon Wyndham, Choice continue de « sous-évaluer les perspectives de croissance autonome de Wyndham ».

Au cours actuel de l'action de Choice, son offre d'acquisition de toutes les actions en circulation de Wyndham s'élève à 86 $ par action – ce qui est inférieur à la valeur nominale de 90 $ par action initialement proposée le 17 octobre. 

De plus, la lettre propose à Choice une période de deux ans pour tenter d'obtenir les autorisations réglementaires (avec pour seul soutien une indemnité de résiliation faible de 6 %). Selon Wyndham, cependant, cela créerait « une période d'incertitude prolongée et exposerait Wyndham et ses actionnaires à un risque asymétrique important ».

« Choice continue d'ignorer nos principales préoccupations concernant la valeur, la composition de la contrepartie et le risque asymétrique pour nos actionnaires, compte tenu de l'incertitude entourant le calendrier et les résultats de la réglementation », insiste Stephen Holmes, président du conseil d'administration de Wyndham, par voie de communiqué.

LIRE PLUS – Choice Hotels propose d'acquérir Wyndham Hotels & Resorts 


Wyndham pas convaincue

Si la transaction finissait par se concrétiser, il s'agirait d'une fusion majeure dans l'univers de l'hôtellerie économique, avec une entité combinée englobant environ 16 800 établissements sous les marques Choice, comme Radisson, Quality Inn, Days Inn, Ramada et Travelodge.

Mais il y a encore loin de la coupe aux lèvres, Wyndham n’était pas convaincue que ce soit une bonne idée…

Dans un communiqué de presse publié mardi 21 novembre, les conseillers financiers et juridiques de Wyndham ont fait valoir que les paramètres de la proposition de Choice Hotel ne sont pas dans l'intérêt de la société et de ses actionnaires.


Proposition sérieuse bienvenue

Néanmoins, Stephen Holmes mentionne que Wyndham demeure disposer à évaluer « toute proposition sérieuse ».

« Mais Choice continue de ne pas aborder de manière adéquate les trois questions fondamentales que nous avons soulevées à maintes reprises. Au lieu de cela, ils ont choisi de prolonger cette affaire pendant des mois avec une proposition qui reste irréalisable, préjudiciable à notre entreprise et qui perturbe inutilement notre équipe de direction », conclut M. Holmes.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.




Indicateur