Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Les Temptation Miches et Desire Miches changent de vocation; le Jewel Punta Cana fermé pour rénovation


Les Temptation Miches et Desire Miches changent de vocation; le Jewel Punta Cana fermé pour rénovation
À gauche : le Jewel Punta Cana. À droite : les Temptation Miches Resort et Desire Miches Resort.

À Punta Cana, le Jewel Punta Cana s’apprête à fermer pour rénovations après avoir été vendu en décembre par Playa Hotels & Resorts (qui conservera toutefois la gestion de l’établissement).

« Je peux confirmer que la propriété sera fermée pour rénovation », a déclaré à PAX Samantha De Angelis, représentante principale des relations publiques de Playa.


LIRE PLUS – Playa Hotels annonce la vente du Jewel Punta Cana 


Pour leur part, les Temptation Miches Resort Punta Cana et Desire Miches Resort Punta Cana (ex-Temptation Grand Miches Resort) – des établissement visant une clientèle « à l’esprit libre »… – changent de « vocation » à la suite de leur vente par Original Group.

La société a indiqué que le 15 janvier serait son dernier jour à Miches et que, dès lors, elle se concentrerait sur l’exploitation de ses trois établissements au Mexique : le Temptation Cancun Resort, le Desire Riviera Maya Resort et le Desire Riviera Maya Pearl Resort.

En ce qui concerne les deux centres de villégiature de la République dominicaine, Original Group affirme qu’ils poursuivront leurs activités sous un nouveau nom et un nouveau concept « qui ne seront pas liés à nous de quelque manière que ce soit ».

« Bien que nous ayons fait de notre mieux, les choses ne se sont pas déroulées comme nous l'avions prévu. Cependant, nous sommes fiers de tout ce que nous avons accompli et avons appris de cette expérience », a indiqué Original Group, en espérant accueillir les clients de Miches dans ses centres de villégiature au Mexique.

Que proposent les voyagistes aux clients affectés ?

Les conseillers en voyages ayant fait des réservations dans l’un de ces établissements par l’entremise d’un voyagiste auront sans doute contacté ce dernier pour connaître ce qu’ils proposent aux clients affectés. Que proposent-ils, au juste ?

« Chez Playa, nous avons une équipe qui gère les relations avec les t.-o. Cette équipe collabore avec eux depuis la mi-décembre afin de faire la meilleure transition possible pour les clients et les agents », explique à ce propos Christopher Jeffrey-Racine*, gestionnaire au développement des affaires de Playa pour le Québec, Ottawa et les provinces atlantiques.

« Comme le Jewel Punta Cana est un hôtel très populaire, il y a un grand nombre de clients à relocaliser et un grand nombre de réservations à gérer. Cela se fait chronologiquement. Les t.-o. commencent par les départs de janvier. Ensuite, ils enchaînent avec ceux de février, puis de mars, et ainsi de suite », poursuit-il.

« Il est donc possible qu’un t.-o. ne puisse pas répondre tout de suite à toutes les questions d’un client qui doit partir en mars, par exemple. Il y a un ordre à respecter ! Mais l’objectif est que tous les clients aient droit à d’excellentes vacances. Les clients peuvent être rassurés : les t.-o. leur présenteront d’excellentes options », assure le BDM de Playa.

Les meilleures options possibles...

« Chez Vacances Sunwing, nous nous engageons à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires hôteliers à destination pour nous assurer que les besoins de nos clients sont satisfaits. Dans les cas où la fermeture d’une propriété s’avère nécessaire en raison de rénovations ou d’un changement de propriétaire, nous veillons à ce que nos clients mutuels disposent des meilleures options possibles », corrobore Marie-Josée Carrière, directrice marketing senior Québec.

Concrètement, Vacances Sunwing offre aux clients ayant des réservations jusqu’à la fin de janvier au Jewel Punta Cana All Inclusive Beach Resort la possibilité d’être relocalisés au Jewel Palm Beach All Inclusive Beach Resort, et ce, sans frais supplémentaires.

« Nous continuons de collaborer avec Playa Hotels & Resorts pour trouver des solutions pour les arrivées prévues pendant les travaux qui auront lieu dans les mois à venir », indique Mme Carrière.

Pour ce qui est des clients ayant des réservations d’ici le 21 janvier au Temptation Miches Resort ou au Desire Miches Resort, Sunwing leur offre d’être relocalisés au Riu Republica, sans frais supplémentaires.

« Les options de relocalisation pour les clients voyageant à partir du 22 janvier sont en attente de confirmation et seront communiquées directement aux clients ou à leur agent de voyages », précise Mme Carrière.

La directrice marketing ajoute que si les clients le souhaitent, ils peuvent également modifier leur forfait vacances aux tarifs en vigueur ou encore d’annuler leurs vacances pour obtenir un remboursement complet.

« Nous travaillons avec les agents de voyages pour nous assurer que les clients disposent d’options qui leur permettent de prendre une décision éclairée sur les vacances qu’ils ont planifiées », résume Marie-Josée Carrière.

Dans le cas de Transat, on propose également aux clients du Jewel Punta Cana d’être relocalisés au Jewel Palm Beach. (Le voyagiste n’offre pas le Temptation Miches Resort ni le Desire Miches Resort.)

Du côté de Vacances Air Canada, le Jewel Punta Cana ainsi que les Temptation Miches Resort et Desire Miches Resort figurent bien au menu.

« En cas de modification involontaire de la partie terrestre réservée, telle qu'un changement complet d'hôtel, nous proposons systématiquement des alternatives au client. Les options offertes peuvent varier en fonction de la situation », nous indique le voyagiste, sans fournir les détails de la relocalisation.

« Si l'agent de voyage a des questions spécifiques concernant ses dossiers, il peut toujours contacter notre service au 1 866 754-5338 ou envoyer un courriel à itinerary.modifications@vacv.com pour les réservations individuelles. En ce qui concerne les dossiers de groupe, il peut également communiquer avec son coordonnateur », conclut VAC.


*L'intervention de Christopher Jeffrey-Racine a été ajoutée au texte original. 


 



Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur