Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Le secteur mondial de l'hôtellerie est en pleine effervescence, selon Amadeus


Le secteur mondial de l'hôtellerie est en pleine effervescence, selon Amadeus

Selon les nouvelles données de business intelligence Demand360 fournies par Amadeus, le secteur mondial de l'hôtellerie est en pleine effervescence, avec une croissance à deux chiffres !

En effet, les niveaux d'occupation des hôtels dans le monde jusqu'à la fin du mois d'août 2023 ont été en moyenne de 10 % supérieurs à ceux de 2022. Et pour le dernier trimestre 2023, les données révèlent que les réservations ont augmenté de 11 % par rapport à celles enregistrées en 2022.


LIRE PLUS – À quoi ressembleront les voyages dans dix ans? Les projections d’Amadeus   


Le « revenu par chambre disponible » (RevPAR) également en hausse

Une autre donnée encourageante pour les hôteliers montre que le « revenu par chambre disponible » (RevPAR) connait une croissance moyenne de 17 % depuis le début de l'année au niveau mondial, par rapport aux taux atteints en 2022.

La France est en tête, avec un RevPAR supérieur de 123 % à la moyenne mondiale. Un pic de RevPAR a également été enregistré en juin de cette année en France, avec des tarifs atteignant 422 $US, soit 220 % de plus qu'aux États-Unis au cours du même mois.

Ces conclusions sont analysées dans un nouveau rapport d'Amadeus : « Hospitality data trends 2023: The opportunities ahead », qui révèle les données actuelles et prévisionnelles sur l'occupation des chambres ainsi que le RevPAR et les délais de réservation pour les hôtels et les locations de courte durée.


L'Europe est en tête

Dans ce contexte de croissance mondiale, l'Europe est en tête du secteur de l'hôtellerie.

En effet, au cours de l'année 2023, le taux d'occupation en Europe a dépassé de peu, pour la première fois, celui des États-Unis (où un bon dernier trimestre est également attendu). Ainsi, les réservations enregistrées sont actuellement supérieures de 20 % à la moyenne d'occupation mondiale pour cette fin d’année.

Les principaux hauts lieux culturels – notamment Florence, Rome et Athènes – ont connu une forte occupation au cours de l'été, et d'autres sont à venir à l'approche des mois plus froids.


Quand une destination reçoit Beyoncé (ou un méga-événement)…

Selon le rapport d’Amadeus, les destinations et les villes accueillant des événements de grande envergure gagnent également du terrain. Par exemple, Beyoncé a fait la une des journaux avec sa tournée « Renaissance World Tour ».

À Seattle, la superstar a joué au Lumen Field le 14 septembre, entraînant un pic de la demande hôtelière. Le taux d'occupation des hôtels pour la période du 9 au 11 septembre à Seattle était en moyenne de 83 %. Il est passé à 96 % en moyenne pour la période du 12 au 14 septembre avec l’arrivée des fans pour cet événement. Le taux d'occupation a augmenté de 36 % la nuit du spectacle par rapport à la même nuit en 2022.

Des pics d'occupation similaires sont observés en France pendant la Coupe du monde de rugby, la demande dans les villes hôtes augmentant selon les données prévisionnelles d’occupation. Paris et Nice sont en hausse de 5 % par rapport à la même période en 2022, tandis que Marseille est en hausse de 7 %, ce qui indique une augmentation de la demande de chambres d'hôtel pendant l'événement.

Par ailleurs, notons que les données du rapport Hospitality data trends 2023 montrent que les locations à court terme sont généralement réservées environ un mois (31 jours) avant les hôtels, tandis que les réservations pour les voyages en avion sont généralement effectuées un peu plus de trois mois (98 jours) avant le voyage.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur