Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

La nouvelle saison des croisières sur le Saint-Laurent placée sous le signe de la croissance


La nouvelle saison des croisières sur le Saint-Laurent placée sous le signe de la croissance
[ACSL]

L’arrivée du MSC Poesia au Port de Québec demain (10 avril) lancera officiellement la saison des croisières internationales 2024 sur le Saint-Laurent.

LIRE PLUS – Croisières internationales sur le Saint-Laurent: «le secteur se relève», se réjouit l’ACSL


Le vent en poupe !

Selon l'Association des croisières du Saint-Laurent (ACSL), l’industrie des croisières a le vent en poupe alors que la saison 2024 est placée sous le signe de la croissance !

Ainsi, ce sont plus de 400 opérations, réparties dans les neuf escales membres de l’ACSL, qui sont planifiées cette saison.

Le Saint-Laurent accueillera 46 navires différents en provenance de 29 compagnies de croisières qui mouilleront dans le Saint-Laurent « afin d’offrir aux passagers un véritable festin de nature et de culture ».


[ACSL / Baie de Ha! Ha! – crédit : Mathieu Dupuis]


En quelques chiffres…

En quelques chiffres, il est question de plus de 400 000 jours-passagers ainsi que de près de 500 jours à quai.

Avec quelque de 70 embarquements et débarquements, la venue de ces navires génèrera d’importantes retombées économiques dans les communautés visitées, souligne l’ACSL.

L’Association rappelle que l’industrie des croisières internationales représente plus de 700 M$ de retombées économiques directes et indirectes dans l’économie québécoise, selon la dernière étude de 2019.

L’ACSL mentionne que les neuf escales du Saint-Laurent (Montréal, Trois-Rivières, Québec, Saguenay, Baie-Comeau, Sept-Îles, Havre-Saint-Pierre, Gaspé et Îles‑de‑la‑Madeleine) accueilleront 10 navires qui feront escale pour la première fois au Québec d’ici la fin octobre.

Cela dit, même si les prévisions d’achalandage de cette année sont légèrement à la hausse, elles indiquent, somme toute, une saison comparable à celle de 2023, selon l’Association.


Cap sur le développement de façon durable

L’ACSL profite de l’occasion pour rappeler son engagement à faire du fleuve une destination de plus en plus durable et respectueuse de l’environnement. Cela constitue un élément essentiel de sa stratégie de développement durable, souligne-t-on.

Ainsi, afin de s’assurer que chacune des escales du Saint-Laurent navigue dans cette même direction, un accompagnement en développement durable personnalisé sera offert ce printemps pour toutes les destinations de l’ACSL.

Basé sur une visite de chacune des escales par la conseillère en développement durable de l’ACSL et d’un consultant de l’agence de développement durable Ellio, l’accompagnement permettra, entre autres, d’évaluer et de guider les escales quant à la mise en place de pratiques écoresponsables favorisant le tourisme durable.

Cet accompagnement sera également l’occasion d’assurer que chaque escale définit une stratégie de développement durable alignée sur les orientations de l’association, mentionne l’ACSL.


« Un événement mémorable et responsable »

« Cette saison encore, les neuf ports membres de l’ACSL accueilleront des milliers de visiteurs venus découvrir les beautés de notre fleuve, s’imprégner de notre culture et profiter des attraits de nos communautés. Il est de notre volonté de faire de cette expérience un événement mémorable et responsable », conclut Yves Gilson, président de l’ACSL.

Le MV Viking Star. [Administration portuaire de Montréal – Jean-François Savaria, 2023] Le MV Viking Star. [Administration portuaire de Montréal – Jean-François Savaria, 2023]



 


Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.




Indicateur