Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

#Jeudirétro avec Jean-Marc Michaud


#Jeudirétro avec Jean-Marc Michaud

Photo d'époque garantieQui ne connait pas Jean-Marc Michaud, l’ancien vice-président directeur général d’Américanada Tours, date de la création du grossiste fondé avec Robert Bergeron en 1968. Jean-Marc y est resté 35 ans. Il a accepté de jouer le jeu et d’ouvrir le bal de notre rubrique  #jeudiretro en revenant sur ce qui, pour lui, ont été les clefs du succès, Américanada ayant été un voyagiste majeur au Québec : adapter le produit aux Québécois et amener l’humour aux agents de voyages.

Dans le temps, la Floride, entre autre, était principalement vendue aux Québécois par des voyagistes basés à Toronto. « Cela donnait naissance à des produits souvent peu adaptés à  la clientèle de la Belle-Province, car les propriétaires des hôtels étaient anglophones exclusivement. »

Au final, des choix de propriétés pas bons selon Jean-Marc. Lui, il a décidé lui d’aller chercher les coins en Floride où l’on parlait français et a commencé à proposer des hôtels où la langue française était parlée comme le Coral Seas de Guy Lévesque ou encore le motel Suez, le  Hawiann Inn,  le Beachcomber… De quoi monter sa première brochure.

« Adapté le produit à notre marché a certainement été une des étapes les plus cruciales dans le succès d’Américanada, car cela ne se faisait pas encore sur le marché », assure Jean-Marc alors qu’aujourd’hui les produits adaptés au marché du Québec sont mis en avant dans les brochures des différents grossistes du secteur : Départs accompagnés en français, guide francophone, croisières en français sont des messages que l’on retrouve maintenant régulièrement.

Le message, justement. Dans les années 70, il fallait le faire passer. Oui, il est possible de rester en Floride et d’y parler français. C’est là que l’autre innovation de Jean-Marc Michaud fait son apparition : communiquer aux agents de voyages à travers l’humour.

« C’était un autre moyen de nous différencier. Les équipes de vente de Toronto abordaient toujours les agents de voyages de manières sérieuse et formelle. Moi, j’ai toujours senti qu’il fallait amener l’humour aux agents de voyages », nous raconte Jean-Marc.

Cela a donné lieu à des publicités cocasses dont vous trouverez des exemples ici-même.

La différenciation donc, sortir de la masse… Tiens, n’est-ce pas un conseil que l’on entend encore aujourd’hui pour optimiser le succès de son agence ?

PAXnouvelles.com remercie Jean-Marc Michaud et nous vous invitons à nous envoyer vos anecdotes au salledepress@logimonde.com

S'adresser aux agents, tout un art pour Jean-Marc

Indicateur