Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Etihad devient l’actionnaire principal d’Alitalia


Etihad devient l’actionnaire principal d’Alitalia

La compagnie nationale d’Abu Dhabi, Etihad, devient le principal actionnaire d’Alitalia, avec une participation de 49% au capital-actions du transporteur italien. Une entente en ce sens, conclue en juin dernier, a été concrétisée vendredi par la signature d’un accord final qui porte également sur le refinancement, à hauteur de 1,75 milliard d’euros, qui permettra de relancer la compagnie italienne lourdement endettée. Un plan de restructuration prévoyant la suppression de 2 171 postes sur un effectif global de 12 000 employés a également été approuvé par le conseil d’administration d’Alitalia, qui restera membre de l’alliance Skyteam.

Etihad déboursera 560 millions d’euros (825 millions $ Can) pour acquérir 49% des actions d’Alitalia, ainsi que 75% de son programme pour voyageurs assidus Mille Miglia. Une partie de la somme (60 millions d’euros, soit 88 millions $) couvrira les frais d’acquisition de cinq paires de créneaux d’atterrissage et de décollage (en bon jargon : des slots) à l’aéroport londonien d’Heathrow. Un accord a également été conclu avec les créancier d’Alitalia, qui permettra de refinancer jusqu’à 598 millions d’euros (880 millions $) de la dette du transporteur. Les institutions financières impliquées ont également accepté de dégager une marge de crédit de 300 millions d’euros pour soutenir sa relance. Les autres actionnaires, parmi lesquels on retrouve les Postes italiennes, le Groupe Benetton via son holding Atlantia, le groupe Pirelli (les pneus) et la banque San Paolo, réinvestiront également 300 millions d’euros. On notera que le groupe Air France/KLM, qui détient actuellement 7% des titres, ne participera pas au refinancement.

Le plan de restructuration présenté par la direction d’Etihad prévoit la suppression de 2 171 postes sur un peu plus de 12 000. Seront touchés 126 pilotes, 420 agents de bord et 1625 membres du personnel au sol.

James Hogan, président du transporteur émirati, a annoncé la mise en service par Alitalia de plusieurs nouvelles routes long-courrier, qui seront exploitées en code partagé avec Etihad, notamment une nouvelle liaison Milan/Abu Dhabi. Il a également mentionné l’inauguration de plusieurs nouvelles routes vers l’émirat, au départ de villes comme Venise, Bologne et Catane. En tout, les deux transporteurs exploiteront 31 routes en code share.

Le petit avale le gros

Alitalia accumulait les pertes depuis le début des années 2000. À cette époque, le transporteur appointait 19 000 employés et exploitait une flotte de 193 appareils. Aujourd’hui, l’effectif a été réduit du quart et la flotte se compose de 142 avions. Alitalia a transporté 24 millions de passagers, l’an dernier, et réalisé un chiffre d’affaires d’environ 5 milliards d’euros.

Propriété de l’État italien, Alitalia a été progressivement privatisée depuis 2006. Plusieurs repreneurs éventuels se sont manifesté, notamment le groupe Air France/KLM, qui est, un temps, devenu l’actionnaire principal, avec 24%, et la compagnie russe Aeroflot.

James Hogan a déclaré que les accords commerciaux d’Alitalia avec le trio Air France/KLM/Delta, portant notamment sur l’exploitation en partage de code de certaines routes transatlantiques, n’étaient pas menacés. Et Alitalia restera membre de l’alliance Skyteam.

Pour sa part Etihad n’est membre d’aucune alliance. En fait, ce transporteur à la trésorerie bien garnie est en train de constituer sa propre alliance en prenant des participations importantes dans diverses compagnies. Ainsi, il est actionnaire de référence d’Air Berlin (un des principaux low cost européens), d’Aer Lingus (Irlande), d’Air Serbia, de Virgin Australia, d’Air Seychelles, de Jet Airways (Inde) et de l’ancienne compagnie suisse Darwin Airlines, rebaptisée Etihad Regional.

Sur le papier, Etihad est une compagnie plus petite qu’Alitalia, avec 89 avion et 12 millions de passagers transportés en 2013.

Indicateur