Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Croisières : 2023 aura été une année record au Canada, selon la CLIA


Croisières : 2023 aura été une année record au Canada, selon la CLIA
Un navire de Holland America Line accoste à la Place du Canada de Vancouver. [HAL]

Grâce à la forte demande des clients et au soutien des partenaires communautaires, l'industrie des croisières vient de conclure une année record au Canada, dixit la Cruise Lines International Association, qui prévoit une année 2024 tout aussi robuste.

LIRE PLUS – Bilan de la saison des croisières 2023 : le Port de Montréal confirme la reprise   


Selon la CLIA, le d'escales de navires de croisière et de passagers visitant les ports canadiens en 2023 a dépassé les niveaux d'avant la pandémie, ce qui a donné un solide coup de pouce aux emplois et à l'impact économique dans tout le pays.

L’Association rappelle que l'étude la plus récente (datant de 2019) a établi que l'industrie des croisières soutient 30 000 emplois au Canada et génère 4,3 G$ de PIB. Avec un nombre record de passagers, les résultats de 2023 pourraient être encore plus importants.

« Alors que nous disons adieu à cette extraordinaire saison estivale des croisières, nous remercions les passagers, les fournisseurs, les partenaires communautaires et les organismes gouvernementaux qui l'ont rendue possible », a déclaré Kelly Craighead, PDG de la CLIA.

Elle ajoute :

« L'intention des consommateurs de faire des croisières ayant atteint un niveau record, nous prévoyons une année 2024 tout aussi robuste, ce qui apportera des avantages économiques importants à l'économie canadienne. »

Nouvelles mesures visant à mieux protéger l'environnement

La CLIA avance que le succès de la saison canadienne des croisières 2023 est renforcé par les nouvelles mesures visant à mieux protéger l'environnement.

« Depuis le retour des croisières au Canada, l'industrie a mis en œuvre des mesures environnementales supplémentaires élaborées en collaboration avec Transports Canada et a participé activement à la planification de nouvelles installations d'alimentation électrique à terre », mentionne Mme Craighead.

Elle précise que d'ici 2028, presque tous les nouveaux navires de croisière seront équipés pour se brancher sur l'électricité à terre lorsqu'elle est disponible, ce qui réduira les émissions dans les ports jusqu'à 98 %.


Objectif : aucune émission de carbone d'ici à 2050

La CLIA profite de l’occasion pour rappeler que le secteur des croisières s'est engagé à faire en sorte que les croisières ne génèrent aucune émission de carbone d'ici à 2050.

Pour démontrer les progrès accomplis dans la réalisation de cette vision, la CLIA favorise l'adoption de carburants et de sources d'énergie renouvelables et durables par les compagnies de croisière membres.

Par ailleurs, l’Association publie les données montrant le déploiement de technologies et de pratiques environnementales à bord des navires de croisière. Les dernières informations sur  peuvent être consultées ici : « Charting the Future of Sustainable Cruise Travel »


Le MV Viking Star. [Administration portuaire de Montréal – Jean-François Savaria, 2023]





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur