Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Crise ukrainienne : les voyagistes russes touchés


Crise ukrainienne : les voyagistes russes touchés

Alors que les autorités ukrainiennes et néerlandaises n’ont toujours pas pu se rapprocher sereinement de l’épave de l’avion de la Malaysia Airlines abattu par un missile il y a quelques semaines, les pays de l’union européenne et les États-Unis ont commencé à infliger des sanctions économiques à la Russie, impliquée de près ou de loin dans cette catastrophe.

Les premiers effets commencent à se faire d’ailleurs sentir sur les finances de certaines entreprises de Russie, dont les voyagistes.

En effet, l’agence Labirint vient d’annoncer sa cessation de paiement. Au final, 27 000 clients russes se retrouvent bloqués à l’étranger sans billet de retour. La Turquie, principale destination des touristes de Russie, a  entamé les expulsions de ses établissements hôteliers.

 En trois semaines, il s’agit du quatrième voyagiste russe à fermer ses portes à cause des tensions infligées à l’économie locale. Le rouble, devise du pays, s’est également  fortement dépréciée suite aux sanctions prises par la communauté internationale.

La filiale à bas coûts d’Aeroflot, Dobroliot, a de son côté cessé ses vols depuis ce matin en raison des blocages imposés par ses contractants européens (entretien des avions, assurance, leasing des aéronefs…)

Indicateur