Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Carnival aménagera un port d’escale en Haïti


Carnival aménagera un port d’escale en Haïti

Après Royal Caribbean, c’est au tour de Carnival Cruise Line d’aménager des installations portuaires et balnéaires en Haïti. Carnival Corporation vient d’annoncer qu’elle investira 70 millions $ pour aménager des installations qui permettront à ses navires d’effectuer des escales récréatives sur l’île de la Tortue, au Nord-ouest d’Haïti. L’accord conclut avec le gouvernement haïtien prévoit la création de 900 emplois permanents. Célèbre repaire de pirates aux XVIIe et XVIIIe siècles, la Tortue est une île de 37 kilomètres de long sur sept kilomètres de large séparée du territoire haïtien par un détroit d’une dizaine de kilomètres de large (le canal de la Tortue). Elle compte 35 000 habitants et est considérée comme une commune rattachée à l’arrondissement de Port-de-Paix.

Si la côte nord de l’île, essentiellement bordée de falaises se prête mal à l’implantation d’infrastructures de villégiature, sa côte méridionale déploie de superbes plages dont l’une – la Pointe Ouest – est classée par le magazine Condé Nast parmi les 10 plus belles plages de la Caraïbe. C’est naturellement sur la côte sud que Carnival aménagera son terminal flanqué d’installations balnéaires. Il s’agira, selon David Candib, vice-président opérations et développement de Carnival, du plus gros investissement touristique jamais réalisé en Haïti.

Royal Caribbean exploite pour sa part une station balnéaire privée à Labadee, sur la côte septentrionale d’Haïti, à quelques kilomètres de Cap Haïtien, deuxième ville du pays. Elle y emploie 300 personnes, sans compter quelques 200 artisans autorisés à venir y vendre leurs productions. Outre cinq plages et une jetée pouvant accueillir les plus gros paquebots du monde (l’Oasis of the Seas et ses clones), la compagnie de croisière y a aménagé un complexe d’activités aquatiques, ce que fera aussi très certainement Carnival sur l’île de la Tortue.

Outre ce dernier projet, Carnival exploite des escales privées à Hal Moon Cay, aux Bahamas, à Roatan, au Honduras, à Cozumel (Puerto Maya) et sur l’île de Grand Turks, aux Turks & Caicos. Un autre projet de terminal privé est en cours de développement près de Puerto Plata, en République dominicaine : le Amber Cove Cruise Center, qui coûtera 65 millions $ à la compagnie de croisières et qui pourra accueillir quotidiennement 8 000 croisiéristes, sans compter le personnel de bord. Aucune précision n’a été communiquée quant à la capacité d’accueil des futures installations de l’île de la Tortue.

Indicateur