Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Bilan de la saison des croisières 2023 : le Port de Montréal confirme la reprise


Bilan de la saison des croisières 2023 : le Port de Montréal confirme la reprise
Le MV Viking Star. [Administration portuaire de Montréal – Jean-François Savaria, 2023]

Tandis que la saison 2023 des croisières vient de s'achever au Port de Montréal, l'Administration portuaire de Montréal annonce une hausse d'achalandage de l'ordre de 33 % par rapport à l'an dernier avec 51 000 passagers et 16 200 membres d'équipage.

Source de retombées économiques importantes pour la métropole, l'industrie des croisières à Montréal confirme ainsi qu'elle a retrouvé son aplomb, souligne-t-on.


LIRE PLUS – La saison des croisières 2023 officiellement lancée au Port de Montréal! 


Entamée le 29 avril avec la venue du Zaandam de la compagnie Holland America Line, la saison des croisières 2023 s'est clôturée le 30 octobre avec le départ du navire Insignia de la compagnie Oceania Cruises. Au total, 23 navires de 15 compagnies différentes ont effectué 48 visites, dont 12 escales et 36 opérations d'embarquement et de débarquement.

« Autre preuve que le secteur des croisières est sur la voie de la reprise : le taux moyen d'occupation des navires s'est établi autour de 90 %, tandis qu'il était de 75 % en 2022 », mentionne l’Administration portuaire de Montréal.

LIRE PLUS – Les croisières reprennent de la vigueur au Québec  


Des retombées considérables

En plus des retombées économiques générées directement par les croisiéristes, l’Administration portuaire de Montréal souligne que le secteur des croisières représente aussi une source de retombées pour les producteurs et le secteur de l'agroalimentaire québécois, puisque les navires de croisières à quai sont ravitaillés en produits locaux.

Au cours de la saison, plus de 200 tonnes de denrées alimentaires produites localement ont ainsi été livrées à bord des navires pour les services de restauration à bord.


Hamburg / MV Viking Star [Administration portuaire de Montréal – Jean-François Savaria, 2023]


Une destination responsable

L'industrie des croisières confirme également son évolution vers un modèle plus durable, ajoute-t-on.

Ainsi, depuis 2017, le Port de Montréal offre aux navires de croisière la possibilité d'être alimentés à l'électricité dans ses terminaux situés au Grand Quai.

Cette technologie permet aux navires de croisière et aux navires hivernants d'arrêter leurs moteurs lorsqu'ils sont amarrés et ainsi de réduire l'émission de GES à chaque branchement.

Répondant à une demande croissante de l'industrie, 9 navires se sont connectés cette saison, ce qui représente une diminution de 370 tonnes de GES, ou l'équivalent de 105 voitures retirées de la circulation pendant toute une année.

Autre particularité, les terminaux au Grand Quai disposent d'une connexion directe à quai pour le traitement des eaux usées, un avantage dont ont tiré profit 14 navires cette saison.

L’Administration portuaire de Montréal rappelle que, grâce à la stratégie de « Destination harmonieuse » de Tourisme Montréal (qui vise à créer un tourisme intelligent dans une perspective de développement durable), Montréal s'est vu décerner la première place en Amérique du Nord au palmarès du Global Destination Sustainability index 2022, une référence mondiale en tourisme durable.


The World. [Administration portuaire de Montréal – Sagerpreet Singh, 2023]


Faits saillants

Toujours selon l’Administration portuaire de Montréal, la saison 2023 a été marquée à la fois par le retour des grands habitués du Port de Montréal et par le développement d'un nouveau créneau axé sur le luxe, avec des navires de plus petite capacité offrant des expériences renouvelées.

Du côté des nouveautés, cinq navires ont visité Montréal pour la première fois : le Hanseatic Inspiration de la compagnie Hapag-Lloyd Cruises (230 passagers) ; le Vista de la compagnie Oceania Cruises (1200 passagers) ; le Pacific World de la compagnie Peace Boat (1950 passagers) ; le Viking Neptune et le Viking Mars de la compagnie Viking Ocean Cruises (930 passagers).

Pour mieux accueillir les visiteurs, le Port de Montréal rappelle avoir mis sa touche finale cette année au grand projet de réhabilitation de son terminal de croisières au Grand Quai du Port de Montréal.

« En effet, l'ouverture au public de la tour d'observation en mai dernier et l'ajout en juillet de la spectaculaire structure BONJOUR, une réalisation de Tourisme Montréal, sur le toit vert, contribuent désormais à bonifier à long terme l'accueil l'expérience des visiteurs », souligne-t-on.


MV Viking Star et Seabourn Quest. [Administration portuaire de Montréal – Sagerpreet Singh, 2023]


Prévision pour 2024

Quant à la saison 2024, le Port de Montréal s'attend à une croissance de 6 % avec 54 000 passagers et 7 nouveaux navires :

  • Le Champlain et le Lyrial de la compagnie Ponant
  • Le Borealis de la compagnie Fred Olsen
  • Le Nautica de la compagnie Oceania
  • Le Seven Seas Grandeur de la compagnie Regent Seven Seas
  • Le Volendam de la compagnie Holland America
  • Le World Explorer de la compagnie Rivages du Monde


MV Viking Star et Seabourn Quest. [Administration portuaire de Montréal – Sagerpreet Singh, 2023]


Un vecteur puissant de rayonnement international pour Montréal

« L'industrie des croisières est un vecteur puissant de rayonnement international pour notre ville. Le Port est une porte d'entrée vers une ville où les grands événements, la gastronomie et le bien-être créent une expérience inoubliable. Montréal est une destination touristique reconnue et les croisières sont une des clés de notre succès », conclut Yves Lalumière, PDG à Tourisme Montréal.

 



Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur