Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Avec son voilier du futur, Ponant vise zéro émission de GES d’ici 2030


Avec son voilier du futur, Ponant vise zéro émission de GES d’ici 2030
[Stirling Design International / Ponant]

Ponant déploie un projet sans précédent de navire transocéanique qui vise la neutralité carbone en opération.

Ce voilier, qui verra le jour avant l’horizon 2030, comptera une centaine de cabines et mesurera 181 mètres de longueur.

Mais surtout, le navire se voudra un catalyseur de solutions énergétiques nouvelles. Pour inventer le futur de la navigation, la compagnie a imaginé un concept précurseur associant six technologies de rupture.


LIRE PLUS – Ponant : le Commandant Charcot naviguera sur le Saint-Laurent durant l’hiver 2025


Alors que Ponant a choisi de s’associer à nouveau avec son cabinet d’architecture navale Stirling Design International, les discussions sont en cours pour sélectionner le chantier de ce projet hors norme.

Notons que dans le cadre de l’appel d’offres, deux systèmes de propulsion à voile sont en cours d’étude. L’image 3D ci-dessus représente le navire avec la technologie Ayro « Oceanwings ». Celle ci-dessous le représente avec la technologie « Solid Sail ».


[Stirling Design International / Ponant]   

Le développement durable au coeur du projet

« À l’horizon 2030, notre futur navire vise le zéro émission de gaz à effet de serre en navigation, en manoeuvre, au port et au mouillage. Son empreinte carbone sera réduite tout au long de son cycle de vie. Aux énergies renouvelables fournies par le vent et le soleil seront combinées des énergies décarbonées et non fossiles associées à des piles à combustible », explique Hervé Gastinel, président de Ponant.

Une nouvelle ère pour l'industrie maritime

Ponant fait valoir que sa prochaine génération de navires va lui permettre de franchir un nouveau cap stratégique.

La démarche inédite d’écoconception adoptée par Ponant se veut en ligne avec les nouvelles réglementations européennes et internationales sur les émissions de gaz à effet de serre.

« Il s’agit d’une avancée majeure dans la construction navale avec sélection des équipements et des matériaux sur la base de l'analyse de leur cycle de vie jusqu’à la revalorisation des déchets », mentionne Ponant.

Un projet à fort potentiel de réplicabilité

Le projet est baptisé Swap2Zero – swap étant l’acronyme pour « Sustainable, Wind Assisted Propulsion, Zero Emission Ready ».

Le navire issu du projet Swap2Zero accueillera à son bord des chercheurs engagés sur les technologies de décarbonation (enjeu majeur du contrôle du réchauffement climatique).

Hervé Gastinel souligne que Ponant est une compagnie de marins tournée vers l’exploration et l’innovation. Selon lui, cette ambition pionnière inspire tout le programme Swap2Zero.

« Bien plus qu’un nouveau navire, nous voulons proposer une nouvelle manière de naviguer et contribuer activement à la décarbonation du secteur maritime », insiste-t-il.

6 briques technologiques de décarbonation

Le projet Swap2Zero vise zéro émission CO2 eq en exploitation avec une autonomie d’un mois, et ce, grâce à l’utilisation inédite de six briques technologiques majeures de décarbonation :

  1. Un système vélique et une carène permettant de fournir en moyenne 50% de l'énergie de propulsion par la force du vent ;
  2. Plus de 1000m2 de surface de panneaux photovoltaïques avec des dispositifs de nouvelle génération, solaires, organiques et écoconçus, intégrés dans les structures et les voiles ;
  3. Une pile à combustible basse température fonctionnant à l’hydrogène liquide dédiée à la propulsion, avec recyclage de l'eau et de la chaleur produite ;
  4. Une pile à combustible haute température qui sert aux besoins de la charge hôtelière du navire, la chaleur dégagée étant récupérée pour la production d’eau chaude ;
  5. Une technologie de captation de carbone à bord, couplée à la pile haute température ;
  6. Un système innovant de gestion de l'énergie développé spécifiquement permet le contrôle et la répartition des puissances sans qu'aucun groupe électrogène ne soit en service.

« Avec Swap2Zero, nous allons bâtir une vitrine technologique française à même de convaincre d’autres acteurs de s’engager dans la navigation carboneutre », conclut le président de Ponant.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.


Indicateur