Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

ACTA, Copa Airlines et Hilton, réunis lors d’un événement conjoint


ACTA, Copa Airlines et Hilton, réunis lors d’un événement conjoint

Manon Martel, directrice régionale d'ACTA pour le QuébecC’est une partition à trois qu’ont joué hier l’ACTA, la compagnie panaméenne Copa Airlines et les hôtels Hilton,  devant une vingtaine d’agents de voyages invités à un dîner d’information au Hilton Bonaventure. Chacun des trois représentants s’est donc relayé pour présenter les nouveautés ou insister sur les messages déjà passés.

ACTA : l’importance du professionnalisme

L’ACTA de son côté a rappelé ses efforts mis en œuvre pour augmenter le nombre de certifiés CTC – CTM. Depuis l’acquisition du CITC il y a un peu plus d’un an, Manon Martel, directrice régionale de l’Association pour le Québec, a fait de la professionnalisation des conseillers sont cheval de bataille. Ainsi, en 2014, on a compté 30 fois plus d’inscriptions aux examens par rapport à 2013 et 17% en plus de désignations professionnelles.

« Être certifiés, c’est bon pour l’image professionnelle des agents de voyages et pour le secteur du voyage. Les conseillers peuvent utiliser sur les cartes d’affaires le logo de certification, de quoi rassurer les clients, que nous tentons de plus en plus de ramener vers les points de vente », a déclaré Manon Martel à l’audience.

Pour les membres ACTA, l’inscription à l’examen CTC est au tarif de 225$ au lieu de 300 pour les autres. Il faut justifier d’une expérience dans le voyage de 1800 heures (environ 8 mois d’activité), fournir une évaluation de rendement (propriétaire ou directeur de l’agence) et répondre à un questionnaire de 125 questions à compléter en 4h00 pour le volet des connaissances.

Pour l’examen CTM (directeur d’agence), le questionnaire est de 100 questions. Il faut prouver 5 ans d’exercice dans le domaine du voyage, répondre à 2 études de cas (sur un choix de 8).

Si je devais avoir un seul message pour les agents de voyages, ce serait : « Obtenir la certification professionnelle, c’est investir dans votre carrière ».

Jhadyd Gonzalez, gestionnaire des comptes pour le Canada pour Copa Airlines

 

Copa Airlines voit loin

Jhadyd Gonzalez, gestionnaire des comptes pour le Canada pour Copa Airlines, a présenté pour sa part en profondeur la compagnie aérienne du Panama. Arrivé à Montréal le 3 juin dernier avec 4 vols par semaine, le transporteur régulier a basé son modèle d’affaires sur le hub de connexions.

Ainsi, en arrivant à l’aéroport international de Tocumen, ce ne sont pas moins de 69 destinations vers trente pays en Amérique du sud et centrale qui s’offrent à vos clients.

« Nous sommes le chef de file en Amérique du Sud et centrale. Aucun autre transporteur ne propose un programme comme le nôtre avec par exemple 7 vols par jour vers Bogota, 6 vols par jour vers Cancun, Medelin ou la Havane, 5 vers Miami, 4 vers Mexico City… », a détaillé Jhadyd Gonzalez.

De plus, en volant avec Copa Airlines vers une autre destination que le Panama, il est possible d’étendre son séjour dans la ville de Panama City sans payer de frais pour l’extension des vols.

Au total, Copa Airlines effectue 1800 vols par jour à l’aide d’une flotte de 98 avions, composée de Boeing 737-700 (124 sièges), Boeing 737-800 (160 sièges) et d’Embraer E-190.

Depuis Montréal, les vols de Copa Airlines partent tous les mardis, mercredis, vendredis et dimanches à 8h33 pour des retours les lundis, mardis, jeudis et samedis à 12h49 (AM). Outre un choix de vols intéressants depuis Montréal  pour Jhadyd Gonzalez, il a tenu également à insister sur le fait que le temps de connexion entre les différentes destinations n’excède jamais une heure en moyenne (les valises étant enregistrées jusqu’à la destination finale dès YUL et le service d'immigration n’étant pas à repasser).

Rosanna Spina, représentante au Québec pour les hôtels Hilton

Le service à bord comprend les repas chauds, les vins et spiritueux, les écouteurs en plus d’une franchise pour les bagages avantageuses de deux valises de 23kg en Économie et 2 fois 32kg en Classe Affaires.

Quand à savoir si la nouvelle route entre Montréal et Panama est un succès, Jhadyd Gonzalez répond :

« Depuis le mois de juin, notre taux d’occupation est supérieur à ce que nous attendions. En décembre, nos vols sont pleins à 98% ».

De son côté, Rosanna Spina, représentante au Québec pour les hôtels Hilton (4500 propriétés à travers le monde), a fait l’inventaire des produits de l’hôtelier en Amérique du Sud avec par exemple les DoubleTree au Costa Rica avec notamment le tout inclus Central Pacific, le Waldorf Astoria et Hilton, les nouveaux venus à Panama City, les Hilton de Carthagène, Bogota, Buenos Aires ou encore Lima.

« Là où Copa Airlines va, vous pourrez loger dans un hôtel Hilton ou l’une des 12 marques de notre portefeuille», a conclu Rosanna.

Indicateur