Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

YUL se flatte de «la plus forte croissance parmi les grands aéroports canadiens»


YUL se flatte de «la plus forte croissance parmi les grands aéroports canadiens»
Le président-directeur général d’ADM Aéroports de Montréal, Yves Beauchamp.

YUL Aéroport international Montréal-Trudeau a conclu l’année 2023 en affichant « la plus forte croissance parmi les grands aéroports canadiens [et] en accueillant pour la toute première fois 21,2 millions de passagers dans ses installations », se réjouit le président-directeur général d’ADM Aéroports de Montréal, Yves Beauchamp, en présentant les résultats de l’exercice clos le 31 décembre.

Ce trafic de 21,2 M en 2023 a représenté une hausse de 32,5 % versus 2022.

Si on compare plutôt à la période prépandémique, le trafic de passagers enregistré en 2023 représente 104,3 % de celui de 2019 – soit 114,6 % pour l’international, 104,7 % au transfrontalier et 91,7 % pour le domestique.


LIRE PLUS – Le trafic à YUL au T3 dépasse le trafic pré-COVID: un achalandage record cependant assorti de défis


Au quatrième trimestre

Pour ce qui est plus spécifiquement du quatrième trimestre de 2023, le nombre de passagers à YUL s’est établi à 5 millions, en hausse de 14,9 % par rapport à l’année 2022 – soit 108,9 % du trafic de la période correspondante de 2019.

Le secteur international a connu une hausse de 21 % par rapport au quatrième trimestre de 2022. Il affiche même 125,1 % du niveau de trafic de 2019 !

Le secteur transfrontalier (vers les États-Unis) fait également bonne figure, avec une hausse de 15,5 % par rapport au même trimestre en 2022. Le trafic atteint ainsi 108,6 % du niveau de 2019.

Quant au secteur domestique, bien qu’ayant enregistré une hausse de 6,7 % par rapport au quatrième trimestre de 2022, il traîne encore un peu la patte comparativement à avant la pandémie, avec un niveau correspondant à 91,6 % de celui de 2019.



« Notre aéroport a pleinement repris son rôle de plaque tournante majeure »

« Avec maintenant 36 transporteurs présents à YUL et 157 destinations offertes aux voyageurs, il est clair que notre aéroport a pleinement repris son rôle de plaque tournante majeure du trafic aérien international », poursuit Yves Beauchamp.

Le PDG souligne être très heureux que YUL puisse accueillir un aussi grand nombre de passagers à YUL et leur offrir autant d’occasions de connexion aux quatre coins de la planète.


Des améliorations aux infrastructures d’accueil

« Il est clair que cet achalandage record nous pousse à accélérer la cadence et à apporter rapidement des améliorations à nos infrastructures d’accueil afin d’améliorer l’expérience des usagers », souligne M. Beauchamp, en rappelant que YUL a tout récemment inauguré un nouveau stationnement étagé sur le site aéroportuaire.

« Il s’agit d’une première étape s’inscrivant dans un plan beaucoup plus large de redéveloppement de la zone, sur lequel travaillent avec ardeur nos équipes, qui sera dévoilé dans les prochains jours et qui permettra à YUL de faire face adéquatement à la croissance anticipée pour les années à venir », conclut-il. 


Résultats financiers

Au chapitre des résultats financiers, l'autorité aéroportuaire du Grand Montréal rapporte un BAIIA de 437,9 M$ pour l’exercice clos le 31 décembre 2023.

Il s’agit d’une hausse de 114,0 M$ par rapport au BAIIA de 323,9 M$ pour l’exercice précédent.

Rappelons qu’ADM considère le BAIIA (l’excédent des produits par rapport aux charges avant impôts, charges financières, amortissement, dépréciation et quote-part des résultats d’une coentreprise) comme le meilleur indicateur de sa performance opérationnelle.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.




Indicateur