Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Lundi,  22 juillet 2024   17:00
WestJet émet un avis de lock-out de 72 heures à son syndicat des opérations techniques
[Pax Global Media]

WestJet a émis ce samedi (4 mai) un avis de lock-out de 72 heures à l'intention de l'Aircraft Mechanics Fraternal Association (AMFA), le syndicat qui représente les chefs techniciens chargés de l'entretien des avions de WestJet.

Un arrêt de travail pourrait avoir lieu dès le mardi 7 mai 2024, à midi (HNR), à moins qu'une entente ne soit conclue.


« Nous regrettons sincèrement l'incertitude que cela cause… »

« La décision d'émettre un avis de lock-out n'a pas été prise à la légère, et nous regrettons sincèrement l'incertitude que cela cause à nos invités ainsi qu'aux collectivités et aux régions qui comptent sur nous, et nous nous en excusons », déclare Diederik Pen, président de WestJet Airlines et chef de l'exploitation du Groupe WestJet.


« Des exigences et des attentes déraisonnables »

« Malgré notre engagement inébranlable à conclure une convention collective, l'AMFA continue de se présenter à la table de négociation avec des exigences et des attentes déraisonnables », poursuit M. Pen.

Il ajoute :

« Comme l'AMFA a diffusé publiquement une alerte au vote de grève la semaine dernière et a demandé publiquement à ses invités de prendre l'avion avec d'autres transporteurs, nous ne pouvons pas permettre que l'imprévisibilité et l'absence de progrès se poursuivent. Nous n'avons d'autre choix que d'émettre un avis de lock-out dans le but de parvenir à une résolution définitive. »


En négos depuis septembre 2023

Le Groupe WestJet mentionne mener des négociations de travail actives avec l'AMFA depuis septembre 2023. Il affirme avoir présenté à l'AMFA « une offre qui ferait des chefs techniciens chargés de l'entretien des avions de WestJet les mieux rémunérés au Canada, avec une augmentation salariale cumulative de plus de 20 % pendant la durée de la convention collective ».

Cette offre fournirait également des normes de pointe en matière de conciliation travail-vie personnelle et des engagements fermes à l'égard de la sécurité d'emploi, précise-t-on

« Nous apprécions sincèrement le travail et les contributions de nos chefs techniciens chargés de l'entretien des avions, et notre entente proposée en témoigne. Nous sommes fermement déterminés à conclure une entente pour prévenir les perturbations de voyage, mais nous sommes tout aussi prêts à protéger les plans de voyage de nos invités et à assurer la stabilité et la sécurité à long terme de tous les employés du Groupe WestJet », conclut Diederik Pen.


« Avis de lock-out » n’égale pas « perturbations de voyage », mais…

Le Groupe WestJet signe que d’émettre un avis de lock-out de 72 heures ne signifie pas qu'il y aura des perturbations de voyage. Néanmoins, au cours des prochains jours, il prendra les mesures nécessaires pour gérer autant que possible les répercussions.

Cela comprend :

  • Préparation en vue de l'exploitation d'un horaire réduit.
  • Gestion proactive des changements et des annulations, afin de s'assurer de pouvoir communiquer avec les invités avant leur vol.
  • Offre d'options de changement et d'annulation flexibles aux personnes souhaitant prendre d'autres dispositions.

Info : page Mises à jour pour les invités de WestJet



 


Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.



Partagez cet article:
Indicateur