Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Voyageurs en provenance de Chine : Ottawa prolonge ses exigences (au moins) jusqu’au 5 avril


Voyageurs en provenance de Chine : Ottawa prolonge ses exigences (au moins) jusqu’au 5 avril
[ASPC / Twitter]

Le gouvernement du Canada prolonge (au moins) jusqu’au 5 avril les exigences temporaires relatives au dépistage avant l'embarquement et au dépistage à l'arrivée en place depuis le 5 janvier pour les voyageurs aériens en provenance de la Chine, de Hong Kong ou de Macao.

LIRE PLUS – Test COVID pour les voyageurs arrivant de Chine: les Canadiens à la fois d’accord et sceptiques!


Ottawa rappelle que ces exigences font suite à la propagation croissante de la COVID-19 et de ses variants en Chine et aux données limitées sur l'épidémiologie et les séquences génomiques virales accessibles sur les cas.

Il précise que ces mesures sanitaires s’appliquent pour les voyageurs qui arrivent à bord d'avion en provenance de ces régions, quels que soient leur nationalité ou leur statut vaccinal.

Le gouvernement mentionne que sa décision tient compte, notamment, de l'incidence que pourrait avoir la réouverture de la Chine sur le système de soins de santé du Canada « qui est déjà surchargé », ainsi que sur les réponses des pays partenaires et des organisations internationales.

« La prolongation de ces mesures permettra d'avoir accès à de nouvelles sources de données fiables et de donner le temps aux vagues prévues en Chine de s'atténuer », affirme Ottawa.

On ajoute que la réévaluation des mesures frontalières se poursuivra à mesure que d'autres données et éléments probants seront recueillis.

« Le gouvernement du Canada n'hésitera pas à ajuster les mesures afin de protéger la santé et la sécurité de tous au Canada », conclut-on.

LIRE PLUS – L’IATA dénonce l'imposition «inefficace» de restrictions aux voyageurs en provenance de Chine 


Des exigences controversées

Rappelons que les exigences temporaires relatives au dépistage mises en place pour les voyageurs en provenance de Chine sont critiquées par plusieurs –  à commencer par l’État chinois.

L’IATA a aussi dénoncé le « rétablissement impulsif de mesures qui se sont avérées inefficaces au cours des trois dernières années ».

Au Canada, un sondage de l'Institu Angus Reid a démontré que les Canadiens soutiennent très majoritairement (à 77 %) l'exigence du test COVID-19 pour les voyageurs en provenance de Chine. En même temps, 66 % des Canadiens doutent de l’efficacité de cette politique.

 






Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur