Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Séisme au Maroc : le trafic aérien n'est pas perturbé


Séisme au Maroc : le trafic aérien n'est pas perturbé
Des bénévoles de United Hatzalah en Israël offrent de l’aide dans les villages de montagne de Tizi Ouaddou. Un tremblement de terre de magnitude 6,8 a frappé le Maroc vendredi soir (8 septembre). (X/@UnitedHatzalah)

Selon les rapports, au moins 2 122 personnes ont été tuées et 2 421 blessées – au moins 1 400 gravement. Des sauveteurs et des travailleurs humanitaires sont sur le terrain au Maroc après un tremblement de terre de magnitude 6,8 qui a secoué des villages éloignés dans les montagnes marocaines du Haut Atlas au sud-ouest de Marrakech vendredi (8 sept). Le trafic aérien se poursuit normalement à Marrakech et Agadir malgré la séisme. 

Hier (10 septembre), alors que les soldats et les travailleurs humanitaires livraient de l’eau et des fournitures aux villages de montagne, dont beaucoup sont maintenant en ruines, une réplique de magnitude 3,9 s'est ressentir.

Les routes menant aux villages touchés par le séisme sont étroites et sinueuses, et à certains endroits, des rochers et des gravats ont bloqué l’accès, rapporte NBC News. Les travailleurs humanitaires sont maintenant confrontés au défi d’atteindre les communautés isolées du Haut Atlas.

Rahul Singh, directeur exécutif de l’organisation d’aide humanitaire GlobalMedic basée en Ontario, a déclaré que des équipes sont en route du Canada pour aider les travailleurs marocains dans leurs efforts de sauvetage, rapporte CBC News.

« Le principal enjeu sera de veiller à ce que les personnes touchées aient accès à de l’eau potable propre », a déclaré M. Singh à CBC. « Sans eau potable, beaucoup de gens tomberont malades, les personnes vulnérables mourront malheureusement, et nous ne pouvons pas avoir cette calamité secondaire. »

Le Maroc a depuis déclaré trois jours de deuil et le roi Mohammed VI a appelé à prier pour les morts dans les mosquées du pays dimanche.


Trafic aérien opérationnel 

Lundi matin (11 septembre), Royal Air Maroc a informé ses passagers que malgré la situation, « l’ensemble de ses vols sera opéré conformément à leur programme initial, qui demeure inchangé ».

Malgré le maintien de ses vols, Royal Air Maroc accorde aux passagers ayant un vol vers Marrakech et Agadir (direct et transit), ayant une date de vol jusqu’au 23 Septembre 2023, la possibilité d’effectuer un changement gratuit, (sous réserve de disponibilité sur la même cabine, de et vers les mêmes destinations) pour une nouvelle date de voyage dans les 15 jours qui suivent la date de leur vol initial.

Toute demande de changement devra être adressée au point de vente initial avant le 17 Septembre 2023.

Air France a quant à elle annoncé dans un communiqué que tous ses vols vers et à partir de l’ensemble de ses dessertes au Maroc –Marrakech, Casablanca et Rabat– sont assurés normalement au départ de Paris-CDG, rapporte Reuters.

La compagnie a précisé qu’elle avait mis en place des mesures commerciales «permettant aux clients en possession d’une réservation pour un voyage de ou vers le Maroc dans les prochains jours de modifier ou reporter leur voyage sans frais». Elle a indiqué être en mesure d’organiser des vols supplémentaires ou utiliser des avions de plus grande capacité pour renforcer ses liaisons entre la France et le Maroc dans les prochains jours.

Malgré les risques de récidives et plusieurs établissements en ruines, Marrakech continue toujours d'attirer les visiteurs.   « Deux jours après le séisme de magnitude 7 qui a frappé la ville et sa région, les terrasses sont bondées, les calèches vertes, emblèmes de la cité, circulent avec leur lot de touristes à bord, et les grands hôtels affichent quasiment complet », rapportait hier le quotidien français Le Monde 

Affaires mondiales Canada a de son côté mis à jour son onglet de sécurité quant au Maroc invitant les Canadiens à faire preuve d'une grande prudence. 

« On signale des dégâts importants aux infrastructures et on déplore plusieurs victimes. Les services d'urgence portent actuellement secours aux populations touchées. Des répliques continuent d'être ressenties dans la région et menacent de déstabiliser davantage des infrastructures déjà affaiblies. Certaines routes sont fermées en raison des dommages subis. Vous devriez vérifier l’état des routes avant de vous déplacer », peut-on lire. 



Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.


Indicateur