Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Dimanche,  25 février 2024 04:40 

Sécurité aérienne en 2014 : une bonne année pour l’IATA


Sécurité aérienne en 2014 : une bonne année pour l’IATA

Selon l’IATA (International Air Transport Association) , qui représente 240 compagnies à travers le monde et donc 85 % du trafic aérien sur la planète, le transport aérien n’a jamais été aussi sûr qu’en 2014.

Si l’on retiendra bien sûr la disparition toujours non-élucidée du vol MH370 de Malaysia Airlines (affaire classée comme accident entrainant le décès de l’ensemble des passagers) ou le crash en fin d’année d’Air Asia, les statistiques tendent à montrer  un taux d’accidents extrêmement faible, le plus bas de l’histoire de l’aviation civile même.

Ce taux représente ainsi un accident pour 4,4 millions de vols ; alors qu’en 2013, les chiffres donnaient un accident pour 2,4 millions de vols. À noter que le vol MH17 qui a vraisemblablement été abattu par un missile au-dessus de l’Ukraine (298 morts tout de même) n’a pas été retenu comme un accident.

2014 aura enregistré par contre un total de 641 morts, alors que la moyenne entre 2009 et 20132 était de 517. L’année dernière a donc été l’année la plus sûre de l’aviation commerciale malgré la hausse du nombre de décès… Paradoxal ? Non, car les nombres de vols et de passagers n’ont cessé d’augmenter.

Il y a donc eu plus de vols, plus de passagers mais moins d’écrasements.

Statistiques pour 2014 :

  • Plus de 3,3 milliards de personnes ont été transportées en toute sécurité sur 38 millions de vols (30,6 millions en jet, 7,4 millions par turbopropulseurs).
  •  73 accidents (tous types d'aéronefs), contre 81 en 2013.  La moyenne sur cinq ans est de 86 par an
  • 12 accidents mortels (tous types d'aéronefs) contre 16 en 2013 et pour une moyenne de 19 sur 5 ans
  •  16% de tous les accidents ont été mortels, en-dessous de la moyenne sur cinq ans de 22%
  • 641 décès enregistrés contre  210 décès en 2013 et une moyenne sur 5 ans de 517 morts
Indicateur