Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Lundi,  22 juillet 2024   16:08
Ottawa met fin au dépistage de la COVID pour les voyageurs aériens en provenance de Chine

À compter de minuit et une le 17 mars, les voyageurs aériens arrivant au Canada sur des vols en provenance de la République populaire de Chine, de Hong Kong ou de Macao ne seront plus tenus de fournir la preuve d’un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 avant l’embarquement.

«Cela signifie qu’il n’y aura plus de mesures fédérales aux frontières associées à la COVID‑19 en place après cette date », souligne le gouvernement du Canada.

LIRE PLUS – Voyageurs en provenance de Chine : Ottawa prolonge ses exigences jusqu’au 5 avril   


Pas de nouveaux variants préoccupants détectés

Rappelons qu’Ottawa avait implanté des exigences temporaires dépistage de la COVID pour les voyageurs aériens en provenance de Chine le 5 janvier –en réaction à l’augmentation subite des cas de COVID en Chine et en raison de la quantité limitée de données connues à l’époque sur ces cas.

Depuis, les données de la Chine et de la communauté internationale, de même que les échantillons d’eaux usées d’aéronefs analysés au Canada, n’ont pas détecté de nouveaux variants préoccupants, indique le gouvernement.

De plus, la situation relative à la COVID-19 s’est améliorée tant en Chine qu’au Canada, et les systèmes de soins de santé canadiens demeurent stables.

Mentionnons que l’annonce d’Ottawa survient alors que la Chine s’est rouverte au tourisme, venant d’ailleurs d’annoncer le rétablissement de la délivrance de visas, y compris le visa touristique.


LIRE PLUS – La réouverture de la Chine: « la pièce finale de la reprise du tourisme », selon l’OMT   


Le port du masque toujours recommandé

Le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, qualifie l’annonce de « bonne nouvelle », invitant du même souffle les Canadiens à « rester vigilants ».

« Nous devrions tous et toutes recevoir une série complète de vaccins contre la COVID 19, ainsi que toute autre dose recommandée, puis continuer de faire tout ce que nous pouvons pour nous protéger et protéger les autres », dit-il.

Pour sa part, l’Agence de la santé publique du Canada continue de recommander aux gens de porter un masque bien conçu et bien ajusté lors de déplacements en avion, dans les aéroports et dans tout autre lieu intérieur bondé.

En outre, une personne qui présente des symptômes de la COVID‑19 ne devrait pas voyager, insiste l’ASPC.

Le gouvernement précise qu’il continue de travailler avec ses partenaires internationaux pour améliorer les capacités de séquençage et surveille de près la situation épidémiologique mondiale de la COVID-19 et des nouveaux variants préoccupants.

Le gouvernement ajoute qu’il n’hésitera pas à modifier les mesures pour protéger la santé et la sécurité de la population canadienne au besoin.

« Nous continuerons de prendre des décisions en fonction des meilleurs avis de santé publique et adapterons nos mesures en conséquence pour protéger la santé et la sécurité des voyageurs, des travailleurs du secteur des transports et de nos infrastructures de transport », confirme le ministre des Transports, Omar Alghabra.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Partagez cet article:
Indicateur