Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Négo avec Air Canada: les pilotes font une demande de conciliation fédérale


Négo avec Air Canada: les pilotes font une demande de conciliation fédérale
La première officière Charlene Hudy. [CNW Group/Air Canada Pilots Association]

Le 17 juin, le syndicat représentant les pilotes d’Air Canada a déposé un avis de différend et une demande de conciliation au Service fédéral de médiation et de conciliation, dans le cadre de ses négociations avec Air Canada.

Représentés par l’Association des pilotes de ligne Internationale (ALPA), les pilotes et la direction d’AC sont en discussion depuis juin 2023.

Air Canada et ses pilotes encore loin d’une entente, selon l’ALPA

« Air Canada sous-évalue toujours les contributions de son groupe de pilotes au succès du transporteur et nous sommes toujours trop éloignés de la conclusion d’une nouvelle convention collective », déclare la première officière Charlene Hudy, présidente du Conseil exécutif supérieur (CES) Air Canada de l’ALPA.

Selon elle, les offres de la direction demeurent largement sous les indicateurs des contrats récemment ratifiés chez des transporteurs comparables, tels que United, Delta et American.

Mme Hudy ajoute que les offres ne permettent pas non plus de compenser les sacrifices consentis par les pilotes d’Air Canada dans la foulée du 11 septembre 2001, dans leur effort pour contribuer à la suivie d’Air Canada.

Or, Air Canada est maintenant l’un des transporteurs les plus rentables en Amérique du Nord, poursuit-elle. « Air Canada est le seul transporteur national d’Amérique du Nord à ne pas avoir rétabli les salaires de ses pilotes au niveau d’avant le 11 septembre 2001 », déplore aussi Charlene Hudy.

Air Canada et ses pilotes : une impasse qui pourrait mener à un vote de grève, selon l’ALPA

À la suite de cette demande de conciliation, le ministre du Travail, dispose de 15 jours pour nommer un conciliateur.

Une fois nommé, le conciliateur tentera de mener les parties à une entente pendant 60 jours.

Si les négociations sont toujours dans l’impasse après la conciliation, une période de réflexion de 21 jours commencera (à moins que les parties s’entendent pour prolonger la conciliation) avant que les parties puissent avoir recours à d’autres moyens de pression.

Cette impasse qui survient alors que commence la haute saison pour Air Canada pourrait mener à un vote de grève.

Les pilotes d’Air Canada : « Bien que nous désirions éviter une grève… »

Charlene Hudy assure que les pilotes d’Air Canada demeurent pleinement investis dans leurs passagers, leur transporteur et leur pays. Toutefois, bien qu’ils désirent éviter une grève, ils sont prêts à faire tout ce qui leur est permis en vertu du Code canadien du travail pour en venir à la conclusion du contrat de travail qu’ils méritent, prévient-elle.

« En ce moment, le salaire des pilotes d’Air Canada est environ la moitié de ce que gagnent les pilotes des autres transporteurs nationaux d’Amérique du Nord et leurs conditions de travail sont parmi les pires de l’industrie », conclut la première officière Hudy.




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.



Indicateur