Mise au point d’Air Canada quant au «C» décerné par l’OACI au Canada en matière de sécurité aérienne


Mise au point d’Air Canada quant au «C» décerné par l’OACI au Canada en matière de sécurité aérienne
[Air Canada]

Alors qu’un document de travail de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) décerne apparemment la note «C» au Canada en ce qui concerne la sécurité et la supervision du transport aérien, Air Canada a tenu à faire une mise au point – et à mettre de l’avant ses résultats exemplaires en matière de sécurité opérationnelle.

LIRE PLUS – C’est la «Journée de l’aviation civile internationale»!  


Déclaration sur la sécurité à Air Canada

Dans sa déclaration, Air Canada mentionne d’entrée de jeu que l’« ébauche d'audit » de l’OACI dont il est question ne porte PAS sur « la sécurité de l'exploitation des avions canadiens ».

Il concerne plutôt « la mise en œuvre des normes de l'OACI par Transports Canada », précise Air Canada.

Air Canada fait valoir qu’elle dispose pour sa part de de rigoureuses procédures de sécurité internes. Qui plus est, ces procédures sont évaluées et contrôlées régulièrement par l’IATA.

« L'audit de sécurité opérationnelle de l'IATA (IOSA) est la référence absolue de l'évaluation de la sécurité des sociétés aériennes et sa réussite est une condition d'adhésion », explique Air Canada.

LIRE PLUS – L'OACI veut accélérer la décarbonation du transport aérien; l’IATA applaudit! 


Des résultats bien supérieurs à la moyenne

La Société aérienne souligne que son dernier audit IOSA s'est achevé en novembre et qu’elle y a obtenu « des résultats exemplaires, bien supérieurs à la moyenne ».

« En outre, nous nous engageons continuellement auprès d'autres organisations et autorités aéronautiques du monde entier pour promouvoir la sécurité et partager les meilleures pratiques en la matière », conclut Air Canada.

Les recommandations de l’OACI au gouvernement fédéral

Quant au rapport préliminaire de l’OACI (en principe confidentiel), selon ce qu’ont rapporté certains médias, il démontrerait une chute marquée du Canada depuis 2005 dans trois catégories liées à la sécurité, soit les opérations aériennes, les aéroports et la navigation aérienne.

Par conséquent, l’agence des Nations unies basée à Montréal aurait recommandé à Ottawa la mise en place un système de normes visant à garantir le respect complet des règles en place par les transporteurs aériens et les aéroports.

Ce même système devrait également renforcer les certifications relatives aux marchandises dangereuses tout en assurant une formation adéquate et une gestion efficace de la fatigue des contrôleurs aériens.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur