Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

L'OTC va enquêter sur Flair pour s'assurer qu'elle respecte les règles de propriété canadiennes


L'OTC va enquêter sur Flair pour s'assurer qu'elle respecte les règles de propriété canadiennes
[Flair Airlines]

L'Office des transports du Canada (OTC) a déclaré qu'il allait enquêter sur Flair Airlines pour s'assurer qu'elle respecte les règles de propriété canadienne, a rapporté le Toronto Star.

Dans un courriel adressé au Star, Vincent Turgeon, porte-parole de l'organisme de réglementation fédéral, a indiqué que l'OTC examinait l'annonce faite par Flair le 1er mai selon laquelle l'un de ses bailleurs de fonds, 777 Partners, basé à Miami, transférerait une partie de sa participation dans la compagnie aérienne à une « société affiliée » de l'un des prêteurs de Flair, fournissant ainsi un nouveau financement par emprunt non contraignant.

« Nous sommes ravis de cette évolution stratégique et de ce nouvel engagement financier. Nous sommes reconnaissants de leur soutien alors que nous traçons la voie d'une croissance continue », a déclaré Stephen Jones, président-directeur général de Flair Airlines, dans un communiqué de presse publié à ce moment.

Flair Airlines : les clients peuvent « réserver en toute confiance »

Dans une déclaration faite au Star le 3 mai, M. Jones a assuré que les clients pouvaient continuer à « réserver en toute confiance » après la réorganisation. La compagnie aérienne a également déclaré que cet investissement démontrait l'engagement de Flair à offrir aux passagers des expériences de voyage à des tarifs compétitifs.

Au début du mois, Flair avait déclaré qu'elle se préparait à sa « saison la plus occupée à ce jour », avec la montée en flèche de la demande de voyages d'été.

Plus tôt cette année, on avait appris que Flair devait au gouvernement fédéral quelque 67,2 M$ d'impôts impayés. M. Jones avait alors indiqué que la compagnie avait déjà conclu un accord avec l'Agence du revenu du Canada pour payer le montant dû et que l'ordonnance n'aurait pas d'incidence sur les opérations.



Indicateur