Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Dimanche,  25 février 2024 03:21 

Le trafic de passagers à YUL dépasse désormais les niveaux d'achalandage d’avant la pandémie


Le trafic de passagers à YUL dépasse désormais les niveaux d'achalandage d’avant la pandémie
Philippe Rainville, président-directeur général d'ADM.

Au deuxième trimestre de 2023, l’Aéroport international Montréal-Trudeau a accueilli 5,3 millions de passagers. 

Comparé à 2022

Par rapport à la même période en 2022, cela a représenté une hausse de 32,9 %.

ADM Aéroports de Montréal précise que, comparativement au deuxième trimestre de 2022, le trafic international a connu une hausse de 39,3 %; le transfrontalier (États-Unis) a observé une croissance de 41,9 %; tandis que le domestique a enregistré une hausse de 20,1 %. 

Et pour les six premiers mois de 2023, le trafic de passagers s'est établi à 9,8 millions, en hausse de 57,6 % versus 2022.


Comparé à 2019

Si on compare plutôt le deuxième trimestre de 2023 à la période correspondante en 2019, les résultats s’avèrent également encourageants puisque le trafic de passagers à YUL a atteint 106,1 % de celui d’avant la pandémie. 

À cet égard, ADM souligne que la croissance aura été soutenue tout au long du trimestre, avec 101 % du niveau de trafic 2019 en avril, 108,8 % en mai et atteignant 107,9 % en juin.

Quant au trafic de passagers du premier semestre de 2023, il représente 101,5 % du trafic de la période correspondante de 2019, soit 111,6 % pour l'international, 100,9 % au transfrontalier et 89,8 % pour le domestique.


Le trafic de passagers à YUL


Aéroports de Montréal

2023
2022
Variation
2023 vs 2022
2019
2023 en %
de 2019
Janvier
1 487,9
607,0
145,1 %
1 532,2
97,1 %
Février
1 380,5
623,2
121,5 %
1 432,6
96,4 %
Mars
1 652,3
1 014,0
63,0 %
1 712,6
96,5 %
Avril
1 584,2
1 132,3
39,9 %
1 567,9
101,0 %
Mai
1 744,1
1 273,9
36,9 %
1 603,2
108,8 %
Juin
1 985,2
1 591,2
24,8 %
1 839,2
107,9 %
Total
9 834,2
6 241,5
57,6 %
9 687,7
101,5 %





LIRE PLUS – Alors que la reprise se poursuit, ADM vise à assurer aux passagers une expérience fluide durant l’été   


Les opérations aéroportuaires se déroulent de façon plus fluide

Philippe Rainville, président-directeur général d'ADM, souligne que malgré un trafic de passagers qui dépasse désormais les niveaux d'achalandage de 2019, et malgré aussi des conditions météorologiques difficiles, les opérations aéroportuaires se déroulent de façon plus fluide à YUL au cours de cette saison estivale, en comparaison avec l'été 2022.

« ADM a déployé de nombreux efforts au cours de la dernière année en investissant notamment de façon significative dans le traitement des bagages, en plus de travailler en collaboration avec les transporteurs aériens et les agences gouvernementales au niveau des processus aéroportuaires », explique-t-il.

M. Rainville assure qu’ADM continue d'améliorer ses façons de faire « afin d'offrir la meilleure expérience possible à nos passagers en cette saison fort occupée ».

« Je tiens aussi à remercier les employés de la communauté aéroportuaire pour leur excellent travail alors qu'ils permettent à des millions de Québécois et de touristes de profiter de leurs vacances, dans des conditions qui ne sont pas toujours faciles », ajoute le PDG.

Rappelons que Philippe Rainville prendra bientôt sa retraite, après 15 ans au sein d’ADM (dont les 6 dernières années à la tête de l’organisation). Yves Beauchamp lui succédera le 5 septembre.


LIRE PLUS – Yves Beauchamp succédera à Philippe Rainville comme PDG d’ADM   


Résultats financiers

Au chapitre des résultats financiers, l'autorité aéroportuaire du Grand Montréal rapporte un BAIIA de 104,8 M$ pour le deuxième trimestre de 2023, soit une hausse de 22,9 M$ par rapport au BAIIA de la même période de 2022.

Pour le semestre terminé le 30 juin 2023, le BAIIA est de 193,5 M$, soit une augmentation de 76,6 M$ par rapport au BAIIA de 116,9 M$ pour les six premiers mois de 2022.

Rappelons qu’ADM considère le BAIIA (l’excédent des produits par rapport aux charges avant impôts, charges financières, amortissement, dépréciation et quote-part des résultats d’une coentreprise) comme le meilleur indicateur de sa performance opérationnelle.


La durabilité chez ADM

Par ailleurs, ADM présente un bilan de ses initiatives de durabilité au deuxième trimestre. En vue de poursuivre son engagement en la matière, l’organisation se flatte ainsi d’avoir :

  • diminué les émissions de gaz à effet de serre liées au transport de matériel de construction sur son chantier de réhabilitation de la piste 06G-24D par la mise en service de deux usines à béton directement sur le site de YUL. Environ 250 000 kilomètres de camionnage, représentant 650 tonnes de CO2, ont ainsi été évités.
  • participé à une opération de nettoyage sur les berges du ruisseau Bouchard. ADM a ainsi collecté 397,6 kilogrammes de déchets dans le cadre du projet Allô Ruisseaux. Réalisé en collaboration avec l'organisme GRAME, ce projet vise à améliorer la santé des cours d'eau de l'ouest de l'Île de Montréal par le biais d'opérations de nettoyage, de plantation de végétaux et la tenue d'activités de sensibilisation aux citoyens et aux entreprises.
  • installé des ruches mellifères sur ses sites de YUL et de YMX. Opérées par la coopérative Poliflora, ces ruches permettront de produire environ 60 kilogrammes de miel par site. La moitié de la récolte sera ainsi prise en charge par Poliflora pour de la vente et de la distribution dans les banques alimentaires de la région. ADM, quant à elle, récupérera une centaine de pots de miel pour chacun de ses sites afin de les vendre dans le cadre de sa campagne annuelle au profit de l'organisme Centraide.

 




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.


 

Indicateur