Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

L’AAGT prépare une nouvelle ère d’investissement dans les installations de YYZ


L’AAGT prépare une nouvelle ère d’investissement dans les installations de YYZ
[Aéroport international Pearson de Toronto]

L’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (AAGT) a entamé des discussions avec des entreprises de conception et de construction au sujet de l’« ILIA » à Toronto Pearson – un important programme d’investissement à long terme dans les installations et les aérogares.

Le plan d’immobilisations de l’ILIA s’étale sur plus d’une décennie et qui prévoit l’investissement de milliards de dollars dans les installations de l’aéroport YYZ de Toronto.

Plusieurs programmes de construction tâcheront de préparer le plus grand aéroport du Canada aux défis et aux possibilités des années à venir et au-delà, fait-on valoir.


LIRE PLUS – ADM présente son  «Plan de vol pour un YUL plus accessible et plus connecté»  


Des installations vieillissantes

L’AAGT explique que YYZ a répondu aux besoins des passagers en déployant des ressources extraordinaires dans bon nombre de ses installations vieillissantes.

Elle plaide que cela n’est pas une solution durable avec un trafic de passagers qui devrait atteindre environ 65 millions par an d’ici le début des années 2030 – un chiffre qui fait que l’aéroport dépassera ses 45 millions de passagers en 2023.

Les dirigeants de l’aéroport Toronto Pearson ont ainsi lancé, le 12 avril, la première phase d’un processus d’approvisionnement dans le cadre d’un forum de l’industrie pour 700 participants d’entreprises de conception, de construction et de technologie.


« Grâce à l’ILIA… »

Les améliorations prévues à l’aéroport Toronto Pearson lui permettront de devenir « l’un des aéroports les plus écologiques, les plus avancés sur le plan technologique et les plus accueillants pour les passagers en Amérique du Nord et dans le monde », assure-t-on.

« Grâce à l’ILIA, nous offrirons une expérience passager de calibre mondial, intégrerons une architecture intelligente, libérerons le potentiel numérique du transport aérien et progresserons vers un avenir carboneutre », confirme Deborah Flint, présidente et chef de la direction de l’AAGT.

« Ces plans sont ancrés dans notre ambition de construire un aéroport qui renforcera la compétitivité internationale, tirera parti de l’innovation et fera progresser la durabilité, autant de facteurs qui stimuleront le rendement économique du Canada », ajoute-t-elle.


La modernisation des actifs aéroportuaires pour commencer

L’AAGT précise que le premier programme de l’ILIA mettra l’accent sur la modernisation des actifs aéroportuaires, y compris :

  • les voies de taxi à haute vitesse pour améliorer le rendement de l’aérodrome
  • le système modernisé de contrôle et de balisage lumineux électrique de l’aérodrome
  • les installations provisoires de l’aérogare
  • les investissements dans la production d’électricité pour progresser vers les objectifs de carboneutralité.


« Des milliards de dollars en retombées économiques »

« L’ILIA est un investissement dans la prospérité économique future du Canada et devrait générer des milliards de dollars en retombées économiques », avance Doug Allingham, président du conseil d’administration de l’AAGT.

Selon lui, ces investissements nécessaires renforceront la chaîne d’approvisionnement, ouvriront la porte à de nouveaux débouchés pour les entreprises canadiennes et créeront de bons emplois ici même dans la région du Grand Toronto.

« Globalement, ils favoriseront la croissance durable et la compétitivité à l’échelle mondiale », conclut-il.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.





Indicateur