Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Flair et Lynx songeraient à unir leurs forces


Flair et Lynx songeraient à unir leurs forces
[Lynx Air / Flair Airlines]

Plusieurs sources font état ces jours-ci d’une possible fusion entre les transporteurs canadiens à bas prix Flair Airlines et Lynx Air.

Les premières rumeurs à cet égard ont été évoquées le 8 février par The Airline Observer, une publication américaine spécialisée.

Dans son édition d’aujourd’hui (15 février), La Presse affirme pour sa part que, selon ses sources « au fait du dossier, mais qui ne sont pas autorisées à s’exprimer publiquement », une transaction pourrait être annoncée prochainement, voire dès aujourd’hui.

Entre-temps, Flair a indiqué qu’elle s’abstenait de commenter les « rumeurs » ou les « spéculations ».


LIRE PLUS – Flair se flatte d’être «au premier rang» et d’avoir permis aux Canadiens d'économiser 415 M$ en 2023  


Si ça se concrétisait…

Si une fusion entre Flair et Lynx se concrétisait, « il n’y aurait pas vraiment de répercussions négatives ici [au Québec] », estime l’expert en aviation et chargé de cours à l’Université McGill, John Gradek, cité par La Presse.

L’article signé par Julien Arsenault relève d’ailleurs qu’à l’exception de la liaison entre Montréal et Calgary, il n’y a aucun chevauchement entre les réseaux de Flair et Lynx au Québec, province où les deux compagnies souhaitent continuer à s’implanter.

Au départ de Montréal-Trudeau (YUL), Flair dessert Calgary, Edmonton, Halifax, Fort Lauderdale et Cancún. Au départ de l’aéroport Jean-Lesage de Québec (YQB), Flair offre un service vers Calgary et Vancouver.

Pour sa part, Lynx vole de YUL vers Vancouver, Calgary, St. John’s (Terre-Neuve), Las Vegas, Los Angeles, Orlando et Tampa Bay; et de YQB vers Toronto.


LIRE PLUS – Lynx reliera Montréal-Trudeau à l'aéroport international de Los Angeles  


Visant une flotte de 50 appareils, Flair exploite actuellement de 18 appareils Boeing 737 Max 8 ainsi que 2 appareils 737-800. Visant quant à elle une flotte de 46 appareils, Lynx exploite actuellement 9 avions 737 Max 8.

Les deux entreprises ont leur siège social à Edmonton. Flair est dirigée par Stephen Jones (chef de la direction) tandis que Lynx n’a pas encore annoncé de successeur(e) à Merren McArthur, qui a quitté ses fonctions de présidente et cheffe de la direction en septembre 2023.


Sur la sellette

Rappelons que Flair a récemment été sur la sellette en raison d’impôts impayés au gouvernement fédéral (67,2 M$). L’Agence du revenu du Canada (ARC) a obtenu une ordonnance de saisie et de ventes des biens de l’entreprise, mais une entente a permis à celle-ci de poursuivre ses activités.

Flair avait aussi fait la manchette, en 2022, alors que l’Office des transports du Canada menaçait de lui retirer sa licence, soupçonnant que l’entreprise ne serait pas véritablement canadienne. En juin 2022, l’OTC avait toutefois conclu que Flair était bien canadienne.


LIRE PLUS – L’OTC rend sa décision: Flair est canadienne! 


Il paraît fort probable que les autorités réglementaires voudraient se pencher sur un projet de fusion entre Flair et Lynx si celui-ci se concrétisait.


LIRE PLUS – Flair présente son horaire d'été 2024 – qui comprendra un nouveau service entre Québec et Toronto

LIRE PLUS – Flair Airlines se dote d’une équipe de spécialistes du service à la clientèle à Montréal 

LIRE PLUS – Flair: «Nous sommes là pour rester, et nous continuerons à voler» 


LIRE PLUS – Lynx offrira des vols entre Québec et l’Alberta et la Colombie-Britannique 

LIRE PLUS – L’OTC accorde 10 licences à Lynx – pour l’Europe, le Mexique, la Repdom, la Jamaïque, le Costa Rica...

LIRE PLUS – Lynx veut prendre de l’expansion au Québec, mais cette cie à bas prix veut-elle collaborer avec vous? 

 



Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur