Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Fatigue des pilotes: ALPA Canada lance un groupe de travail sur les temps de vol et de service


Fatigue des pilotes: ALPA Canada lance un groupe de travail sur les temps de vol et de service
[Caleb Woods / Unsplash]

L’Association des pilotes de ligne –ALPA Canada a récemment lancé un groupe de travail sur le temps de vol et de service.

Ce groupe de travail rassemble des représentants des pilotes et des experts en sécurité aérienne. Son objectif principal est de rédiger un rapport sur l'état de la fatigue des pilotes au Canada.

Le groupe demande au gouvernement de collaborer pour rendre le ciel canadien plus sûr. Sa réunion inaugurale s’est déroulée il y a quelques jours à Toronto.


LIRE PLUS – L’indiscipline des passagers et la fatigue des équipages au menu de la conférence COSC 2022 de l’IATA 


Espoirs déçus

Tim Perry, président de l'ALPA Canada, relate que lorsque la mise à jour des règlements sur les temps de vol et de service a été annoncée en 2018, les pilotes était convaincus que les règlements constituaient une amélioration importante par rapport à ce qui existait auparavant, et ce, même s'ils ne répondaient pas à toutes leurs préoccupations et recommandations.

« Lorsque nous avons appuyé cette réglementation améliorée en matière de sécurité, on nous a donné l'assurance que la mise en œuvre de la nouvelle réglementation entraînerait une amélioration des relations de travail entre Transports Canada et les intervenants du secteur de l'aviation, comme l'ALPA Canada. Malheureusement, cela n'a pas été le cas. »


LIRE PLUS – Fatigue des équipages : une réglementation renforcée est maintenant en vigueur 


C’est dans ce contexte que le groupe rédigera son rapport sur l'état de la fatigue des pilotes au Canada. L’objectif est, d’une part, de favoriser l'application équitable de la réglementation canadienne sur les temps de vol et de service. D’autre part, on souhaite formaliser des procédures pour identifier et traiter les problèmes de sécurité en cours.

« Le groupe de travail de l'ALPA s'efforcera d'instaurer une véritable relation de collaboration entre les représentants des pilotes, les fonctionnaires de Transports Canada et les exploitants aériens afin d'établir un dialogue plus productif pour clarifier les règlements et réviser les documents d'orientation », assure « le plus grand syndicat de pilotes de ligne au monde », en rappelant représenter plus de 77 000 pilotes dans 42 compagnies aériennes américaines et canadiennes.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.





Indicateur