Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Copa Airlines fête en grand son nouveau vol quotidien entre Montréal et Panama


Copa Airlines fête en grand son nouveau vol quotidien entre Montréal et Panama
Anne Pélouas

Copa Airlines et l’Aéroport international Montréal-Trudeau ont rassemblé hier (17 avril) une cinquantaine de professionnels de l’industrie au chic Club St James de Montréal pour fêter en grand le vol quotidien qui reliera la métropole à la ville de Panama à compter du 21 mai.

Copa et ADM ont profité de l’occasion pour souligner également le dixième anniversaire de la liaison directe Montréal-Panama, qui date du 3 juin 2014.

L’ambassadrice de Panama au Canada, Romy Vasquez, et Solange Quintero, consule de Panama à Montréal, participaient également à l’événement.


LIRE PLUS – Copa accroît sa desserte vers le Panama (et au-delà) depuis Montréal et Toronto  


Un service quotidien très attendu

Laura Marin, directrice des ventes de Copa au Canada, a mesuré le chemin parcouru en ces mots : « beaucoup de travail et beaucoup de soutien de votre part à tous » !


À gauche : Laura Marin et David DeFossay.  /  À droite : Julie Larose (équipe Développement Aérien – Aéroports de Montréal), Karl Brochu (vice-président, Exploitation et développement aérien – Aéroports de Montréal), Solange Quintero (Cónsul General de Panama en Montreal), Mark Ruel (directeur Capacité et Développement Aérien – Aéroports de Montréal), Laura Marin (Copa Airlines), Bernardo Gonzalez (Copa Airlines), Dave DeFossey (Copa Airlines), Romy Vasquez Morales (Embajadora de Panama en Canadá), Thais Collado (Embajada de Panama en Canada), Loraine Antonio (Copa Airlines) et Alejandra Ramirez Posso (équipe Développement Aérien – Aéroports de Montréal).


Elle était accompagnée de Loraine Antonio, responsable des ventes de Copa au Québec, de David DeFossey, directeur des ventes de la compagnie aérienne pour l’Amérique du Nord (venu de Miami pour l’occasion) et de Bernardo Gonzalez, directeur des ventes en Ontario.

« Il y a dix ans, on voulait déjà un service quotidien Montréal-Panama, mais c’est parfois un long processus pour y arriver… Nous y sommes, grâce à vous qui êtes notre force de ventes, et j’en suis très heureux », a souligné M. DeFossey.

Selon lui, il ne fait aucun doute que le passage à un vol par jour trouvera preneurs.

À preuve : la grande popularité dont bénéficiaient déjà les vols directs entre Montréal et Panama, et ce, aussi bien « auprès de personnes ayant famille ou amis dans les Caraïbes, en Amérique centrale ou du sud, qu’auprès d’une clientèle d’affaires et de voyageurs ».

Récemment désigné comme vice-président, Exploitation et développement aérien, chez ADM, Karl Brochu faisait sa première sortie publique à ce titre. Lui aussi s’est réjoui de la « bonification » de l’offre de CopaAirlines en nombre de vols hebdomadaires au départ de Montréal.

M. Bruchu s’est également félicité du fait que les départs de YUL soient programmés des départs « en dehors des heures de pointe » (soit à 8 h 30 le matin).


[Copa Airlines]


Panama et son « hub des Amériques » pour Copa

La compagnie aérienne, qui vante la ponctualité de ses vols, met de l’avant plusieurs atouts, dont son modèle d’affaires en « service complet », incluant repas à bord, son programme de fidélité ConnectMiles et sa participation au réseau Star Alliance

Cela dit, Copa estime que son principal atout est l’utilisation de l’aéroport de Panama comme « hub des Amériques ».

Celui-ci permet aux passagers en provenance de Montréal (comme de Toronto) de passer par Panama puis de rejoindre « 85 destinations dans 32 pays des Caraïbes, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud », précisait David DeFossey.

« Il y a 75 ans que nous utilisons ce hub de Panama pour rejoindre l’Amérique latine », mentionnait pour sa part Bernardo Gonzalez. « Nos 85 destinations actuelles dans les Caraïbes, l’Amérique centrale et celle du sud seront plus que jamais accessibles aux passagers canadiens. »

Actuellement, un quart des passagers de Copa ont Panama pour destination finale, contre 75% qui poursuivent avec une correspondance pour ailleurs.

Ces correspondances à Panama sont hautement facilitées, expliquait Loraine Antonio, par le fait que l’aéroport de Panama peut acheminer les passagers de Montréal en correspondance « d’un terminal à l’autre à Panama en 30 minutes, sans douane ni immigration ».


À gauche : Loraine Antonio (directrice des ventes de CopaAirlines au Québec) et Karl Brochu (VP Exploitation et Dévelopement aérien chez ADM).  /  À droite, L’équipe des ventes Copa Airlines en Amérique du Nord : Bernardo Gonzalez (Ontario), Lura Marin (Canada), David DeFossay (Amérique du Nord) et Loraine Antonio (Québec).


Escale gratuite à Panama 

L’intérêt de prendre ou de vendre un vol Copa passant par Panama est aussi, selon Mme Antonio, de pouvoir bénéficier ou faire bénéficier ses clients d’une « escale gratuite à Panama pouvant aller jusqu’à une semaine, en vertu du programme Panama Stopover » de la compagnie – ce qui permet de bénéficier de « deux destinations pour un seul tarif », conclut-elle.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.



Indicateur