Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Bonne «Journée internationale des agentes et agents de bord»!


Bonne «Journée internationale des agentes et agents de bord»!
[SCFP]

Chaque année, le 31 mai se veut la « Journée internationale des agentes et agents de bord ».

Bon an mal an, le SCFP (qui représente quelque 18 500 de ces travailleurs au Canada) célèbre cet événement, afin de souligner « le travail que ces personnes accomplissent chaque jour, partout dans le monde, pour assurer la sécurité des passagers et passagères en vol ». 

Le syndicat le fait avec encore plus de ferveur cette année, après avoir surmonté une pandémie « qui a dévasté nos emplois et bouleversé nos vies au-delà de toute mesure », comme l’indique Wesley Lesosky, président de la Division du transport aérien du SCFP.

« Nous sommes de retour et nous sommes plus que jamais en position de force », déclare-t-il.

LIRE PLUS – Près de 400 agents de bord manifestent à YUL contre le travail non payé   


De retour...

Parmi les faits marquants de l’année écoulée, Wesley Lesosky mentionne le retour au Canada de deux membres du SCFP longuement retenus en République dominicaine.

« Nous avons accueilli avec soulagement Alexander Rozov et Christina Carello, deux de nos membres chez Pivot Airlines, de retour au pays après avoir été détenus injustement, sans inculpation, en République dominicaine pendant sept longs mois. Nous tenons à remercier l’ensemble de nos membres qui ont soutenu leur rapatriement en toute sécurité via notre pétition et notre campagne GoFundMe. »

LIRE PLUS – L’équipage de Pivot retenu en République dominicaine pourra revenir au pays   


Campagne « Le travail non payé, c’est du vol »

Évoquant la question des conditions de travail des agents de bord, Wesley Lesosky affirme que les membres du SCFP ont « l’énergie, la motivation et la détermination de lutter pour obtenir le respect et la juste rémunération des heures travaillées ».

« Avec notre campagne "Le travail non payé, c’est du vol", nous avons mis en garde l’industrie du transport aérien et le gouvernement fédéral : les travailleuses et travailleurs des compagnies aériennes n’accepteront plus de travailler en moyenne 35 heures par mois gratuitement. Ensemble, nous allons mettre fin à cette pratique déloyale et injuste. »

Il ajoute que le mouvement continue de croître « afin que nous puissions améliorer les normes de travail pour tout le monde dans l’industrie, d’un océan à l’autre, dans les petites compagnies aériennes comme dans les grandes ».

Ci-desous, nous reproduisons la vidéo bilingue diffusée par le SCFP à l'occasion de la Journée internationale des agentes et agents de bord.


LIRE PLUS – Les agents de bord du Canada lancent une campagne pour dire que «le travail non payé, c’est du vol» 






Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur