Mercredi,  21 février 2024 05:45 

Air Canada : de bons résultats au 2e trimestre – mais «nos opérations n'ont pas été à la hauteur des attentes»


Air Canada : de bons résultats au 2e trimestre – mais «nos opérations n'ont pas été à la hauteur des attentes»
Michael Rousseau, président et chef de la direction d'Air Canada.

« Stimulés par une forte demande, les résultats du deuxième trimestre d'Air Canada témoignent de l'efficacité de notre plan », se félicite le président et chef de la direction de la Société, Michael Rousseau.

Ainsi, les produits d'exploitation ont atteint 5,4 G$ pour le trimestre (+ 36 % par rapport à la même période en 2022). Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 802 M$ (une amélioration de plus de 1 G$).

Michael Rousseau mentionne qu’Air Canada est particulièrement fière de ses résultats à l'échelle internationale – « qui ont représenté près de 70 % de la hausse des produits passages par rapport à il y a un an ».

« Vacances Air Canada a continué d'enregistrer une forte demande pour les forfaits de voyages d'agrément et Aéroplan a ajouté de nouveaux partenaires attrayants et a augmenté le nombre de ses membres », souligne-t-il.

LIRE PLUS – Apple TV+ prend son envol avec Air Canada  


Défis opérationnels : « Nous redoublons d'efforts »

Michael Rousseau reconnaît toutefois que la Société a connu des défis opérationnels durant le trimestre.

« Durant le trimestre, nous avons transporté plus de 11 millions de clients au sein de notre réseau mondial, ce qui représente une augmentation d'environ 23 % par rapport à la même période de l'exercice précédent. Toutefois, même si nous avions plus de personnes formées que l'été dernier ainsi que des outils améliorés, nos opérations en juin et en juillet n'ont pas été à la hauteur des attentes. »

Le président assure qu’Air Canada redouble d'efforts pour « protéger l'expérience client de toute perturbation, quelle qu'en soit la cause ».

« Nous prenons ainsi les mesures adéquates dans les situations sur lesquelles nous pouvons exercer une influence, comme l'attrition des pilotes chez notre principal partenaire régional ou les problèmes liés à la chaîne d'approvisionnement à l'échelle mondiale », illustre-t-il.

Et lorsque la situation est indépendante de la volonté d’Air Canada…

« Nous travaillons pour atténuer les effets possibles, comme lors des perturbations causées par les tempêtes dans nos principaux marchés et plaques tournantes. Nous avons confiance que nos efforts auront des dénouements positifs », soutient M. Rousseau.

Forte demande prévue au 2e semestre

Sur la base des modèles actuels de réservations passagers, Air Canada prévoit une forte demande de voyages au cours du deuxième semestre de 2023. Pour le troisième trimestre de 2023, la Société envisage d'ailleurs d'augmenter sa capacité d'environ 11 % par rapport à la même période de 2022.

« Nous continuons à concentrer nos efforts sur la gestion rigoureuse des coûts et des liquidités. À la clôture du trimestre, notre trésorerie, nos équivalents de trésorerie et nos placements s'élevaient à plus de 9,6 G$. Nous serons ainsi en mesure d'investir davantage dans nos activités, de réduire notre endettement et de nous assurer que notre entreprise conserve la résilience et l'adaptabilité nécessaires à sa réussite à long terme, de même que faire face à l'évolution des conditions du marché », conclut Michael Rousseau.


Perspectives

Air Canada a mis à jour ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2023 :

Indicateur
Ensemble de l'exercice 2023
Prévisions précédentes
pour 2023
(fournies le 12 mai 2023)

Prévisions mises à jour
pour 2023
(fournies le 11 août 2023)

Capacité en SMO
Augmentation d'environ 23 %
par rapport à 2022
Augmentation d'environ 21 % par
rapport à 2022
CESMO ajustées
Environ 0,5 % à 2,5 % en deçà des
niveaux de 2022
Environ 0,5 % à 1,5 % au-delà des
niveaux de 2022
BAIIDA* ajusté
Environ 3,5 G$ à 4,0 G$
Environ 3,75 G$ à 4,0 G$

*Bénéfice avant intérêts, impôts et dotation aux amortissements


Les résultats du 2e trimestre en bref

  • Produits d'exploitation de 5,427 G$, en hausse de 36 % par rapport au deuxième trimestre de 2022 
  • Bénéfice d'exploitation de 802 M$, et marge d'exploitation de 14,8 %, comparativement à une perte d'exploitation de 253 M$ au deuxième trimestre de 2022 
  • BAIIDA ajusté de 1,220 G$ et marge du BAIIDA ajusté de 22,5 %, soit une amélioration de plus de 1 G$ par rapport au deuxième trimestre de 2022
  • Flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation de 1,490 G$ et flux de trésorerie disponibles de 965 M$ au deuxième trimestre
  • Ratio de levier financier de 1,7 au 30 juin 2023, en baisse par rapport à 3,2 au 31 mars 2023




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur