Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Services frontaliers : la grève est suspendue; la médiation se poursuit jusqu’au 12 juin


Services frontaliers : la grève est suspendue; la médiation se poursuit jusqu’au 12 juin
[ASFC]

La grève du personnel de l’Agence des services frontaliers du Canada est suspendue. En effet, le syndicat AFPC et le gouvernement ont convenu vendredi dernier (7 juin) de poursuivre la médiation jusqu’au 12 juin.

Services frontaliers : « On a mis la grève sur pause »

« On a mis la grève sur pause pour continuer les pourparlers et décrocher un bon contrat de travail pour nos membres », explique Sharon DeSousa, présidente nationale du syndicat qui représente 9000 travailleurs des services frontaliers d’un bout à l’autre du pays..

« Ces personnes assurent la sécurité de nos familles en veillant à la bonne circulation des marchandises et des gens qui entrent aux pays. Ce qu’elles veulent : des salaires justes, une retraite équitable et un meilleur climat de travail », précise Mme DeSousa.

Services frontaliers : les membres pourraient toujours avoir recours à la grève, si…

Toutes les activités de grève ont été reportées alors que la médiation se poursuit la semaine prochaine.

Le syndicat fixera une nouvelle date limite dans les prochains jours et les membres pourraient toujours avoir recours à la grève si une entente n’est pas conclue d’ici là.

« J’espère qu’on parviendra à une entente et qu’on évitera les perturbations aux frontières », déclare Mark Weber, président national du Syndicat des Douanes et de l’Immigration (SDI).

« Nos membres jouent un rôle essentiel. Ce sont eux qui protègent les frontières, qui préviennent les vols de véhicules et qui aident à stopper le trafic de drogues et d’armes à feu. Ils méritent un bon contrat de travail. Ils méritent d’être traités avec respect et dignité, au même titre que leurs homologues des forces de l’ordre du pays », conclut-il.

En raison de la nature délicate des négociations en cours, l’AFPC et le SDI n’accorderont pas d’entrevues durant la médiation.

Rappel

Les membres des Services frontaliers de l’AFPC sont sans contrat de travail depuis plus de deux ans. Le syndicat rappelle aussi que les moyens de pression exercés par le personnel de l’ASFC en 2021 avaient presque complètement arrêté la circulation commerciale transfrontalière, entraînant des retards majeurs aux aéroports et aux frontières de tout le pays et forçant la tenue d’un marathon de 36 heures de négociation collective.

Du côté du gouvernement, on souligne toutefois qu’en vertu de la Loi sur les relations de travail dans le secteur public fédéral, les agents des services frontaliers qui occupent des postes de services essentiels ne peuvent pas faire la grève du zèle ni ralentir intentionnellement le traitement aux frontières.




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.



Indicateur