Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Visa égyptien : encore beaucoup de confusion et procédure actuelle


Visa égyptien : encore beaucoup de confusion et procédure actuelle

Rappelons que depuis le 3 septembre, le gouvernement égyptien ne permet plus aux Canadiens d’obtenir un visa à l'arrivée en Égypte. Et qu'à partir du 1er octobre, il ne sera plus possible d'obtenir un eVisa en ligne et que ceux obtenus précédemment pour le pays ne seront plus valides.

LIRE PLUS – Égypte : les Canadiens ne pourront plus obtenir de visa à leur arrivée

Sur sa page Facebook, le Consulat général d'Égypte à Montréal a émis hier (6 septembre) un avis. Ce dernier relate la nouvelle procédure pour les Canadiens détenant la nationalité égyptienne principalement. Ils doivent désormais demander à leur ambassade un visa pour entrer dans le pays ou présenter un passeport égyptien, une carte d’identité nationale ou d’une attestation de naissance. Ceux n'ayant pas renouvelé leur passeport égyptien ou ne disposant pas de carte d'identité nationale peuvent demander un certificat à leur ambassade afin de prouver qu'ils ont bien la nationalité égyptienne.

Quant aux voyageurs canadiens, il est simplement indiqué qu'ils doivent obtenir un visa auprès de leur ambassade égyptienne. Sans plus !


Avis diffusé sur la page Facebook du Consulat d'Égypte à Montréal le 6 septembre

Pour le moment, les voyageurs désirant entrer en Égypte sont donc dans l’obligation de se présenter à l’ambassade ou à un consulat pour solliciter un visa avant de quitter leur pays, tel que le stipule la page web d’Affaires mondiales Canada portant sur l’Egypte. 

Pour les Québécois, on recommande présentement donc de faire sa demande en personne au Consulat d'Égypte à Montréal. Pax a tenté de rejoindre le Consulat sans succès, mais tel que rapporté par certains conseillers qui se sont rendus sur place, il faudrait présentement se présenter avec deux photos formats passeport, de l'argent comptant (150$ / par personne pour un Visa à entrée unique et 205 $ par personne pour un Visa à entrées multiple pour 6 mois) et son passeport. Rappelons que le Consulat égyptien situé sur la rue MC Gill à Montréal n'est ouvert que quelques heures en matinée et ferme à midi. 

Il sera possible de récupérer visa et passeport dans un délai de 2 à 4 jours ouvrable ou encore de fournir une enveloppe prépayée et enregistrée pour le retour. 

Pour ceux habitant à l'extérieur de la métropole ou désirant effectuer la demande par la poste, aucune information officielle ou formulaire n'est actuellement disponible en ligne.

Espérons que d'autres détails devraient suivre au cours des prochains jours. 


Encore beaucoup de confusion 

Selon les commentaires des conseillers en voyages et des voyagistes, les nouvelles règles manquent d’instructions et de détails officiels et semblent avoir été mises en œuvre sans préavis. 


Dans une déclaration à la PAX mercredi (6 septembre), David Green, directeur général de G Adventures qui vend l’Égypte, a déclaré qu’il était « décevant » d’avoir reçu peu d’avertissement au sujet des nouveaux changements de visa, « qui font peu pour soutenir les voyageurs canadiens ».


« C’est un coup dur pour les agents de voyages canadiens qui essaient d’aider leurs clients et les exploitants comme G Adventures, qui envoient des milliers de voyageurs en Égypte chaque année », a déclaré M. Green. « Outre l’annonce qui a été faite, aucun détail n’a été fourni sur le processus d’obtention des visas. Il s’est également avéré impossible de joindre l’ambassade pour obtenir des précisions sur le nouveau processus. »

Plusieurs conseillers déplorent d'ailleurs que les téléphones ne répondent jamais. Même chose du côté des courriels, impossible de joindre quelqu'un personne à l’ambassade ou au consulat égyptien.

Pax tente d'ailleurs de son côté d'obtenir des informations officielles, sans succès.


Principe de réciprocité « extrêmement frustrant »

Rappelons que ce changement de règle est une réponse aux mesures canadiennes qui refusent des visas aux citoyens égyptiens, ce que le pays du Moyen-Orient juge offensant pour la dignité de l'État égyptien


Wendy Paradis, présidente de l’ACTA, a déclaré qu’il est "extrêmement frustrant" que les plans de voyage des Canadiens soient perturbés par les changements soudains de traitement des visas pour l’Égypte.

« Il est important que les gouvernements comprennent l’impact de leurs décisions sur les individus et les familles », a-t-elle déclaré à PAX mercredi, confirmant que l’ACTA a communiqué avec des représentants canadiens et égyptiens pour leur faire part des difficultés liées à la décision concernant les voyageurs et les industries canadiennes et égyptiennes du voyage.


Rappelons que, globalement, AMC recommande aux voyageurs canadiens de faire preuve d’une grande prudence en Égypte « en raison du caractère imprévisible des conditions de sécurité et de la menace terroriste ».

Le ministère exhorte par ailleurs les Canadiens à éviter tout voyage dans certaines régions du pays, comme le gouvernorat du Sinaï Nord, le Désert occidental et la région frontalière avec la Libye (incluant l’oasis de Dakhla) et la partie nord du gouvernorat du Sinaï Sud – des régions que tendent peu à fréquenter les touristes canadiens.


Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.


Indicateur