Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Les voyages et le tourisme devraient battre tous les records en 2024, prédit le WTTC


Les voyages et le tourisme devraient battre tous les records en 2024, prédit le WTTC

Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) prévoit une année record pour le voyage et le tourisme en 2024. De plus, la contribution économique mondiale du secteur devant atteindre le chiffre record de 11 100 G$US.

LIRE PLUS – La France conservera sa couronne de destination la + populaire, selon le WTTC   


Un secteur débordant d'opportunités

Selon l'étude d'impact économique (EIR) du WTTC pour 2024, la contribution des voyages et du tourisme augmentera de 770 G$ par rapport au précédent record. En fait, les voyages et le tourisme généreront un dollar sur dix dans le monde entier, « confirmant ainsi leur importance en tant que moteur économique mondial ».

Alors que le secteur mondial dépasse sa prospérité prépandémique, le WTTC s'attend à ce que 142 pays sur les 185 analysés dépassent leurs précédents records nationaux.

Réalisé en partenariat avec Oxford Economic, le dernier rapport du WTTC met donc en lumière « un secteur débordant d'opportunités ». D'ailleurs, le secteur soutient désormais près de 348 millions d'emplois dans le monde – ce qui représente une augmentation de plus de 13,6 millions par rapport à son sommet en 2019.

Quant aux dépenses des visiteurs internationaux, elles devraient se rapprocher cette année du pic de 2019 pour atteindre 1,89 billion$ (B$), tandis que les touristes nationaux devraient dépenser plus qu'au cours de n'importe quelle année enregistrée pour atteindre 5,4 B$.


Retour sur 2023

Le WTTC souligne que le secteur du voyage et du tourisme parvient à demeurer florissant « malgré les incertitudes économiques et les bouleversements géopolitiques ».

Avec une injection économique de près de 10 B$ en 2023, le secteur a ainsi égalé son zénith d'avant la pandémie, faisant preuve de sa résilience et prouvant son rôle essentiel dans l'économie mondiale.

Représentant 9,1 % du PIB mondial, soit un peu plus de 9,9 B$ en 2023, l'empreinte financière du secteur des voyages et du tourisme n'a jamais été aussi importante depuis l'année dorée du voyage en 2019, ne reculant que de 4 % par rapport à son apogée.

Le secteur a également augmenté sa main-d'œuvre de 27,4 millions de personnes supplémentaires en 2023, propulsant le total à près de 330 millions d'emplois dans le monde.

Les dépenses internationales ont augmenté de 33,1 % pour atteindre 1,63 B$ en 2023, soulignant le retour en force de nombreux pays dans le monde. Pour leur part, les dépenses intérieures ont progressé de plus de 18 % pour atteindre près de 5 B$.

« L'année 2023 a posé les bases et démontré la passion inébranlable pour les voyages, ouvrant la voie à une année record en 2024 », résume le WTTC.


Mais « il ne s'agit pas seulement de battre des records »...

Julia Simpson, présidente-directrice générale du WTTC, se félicite évidemment de ce que le secteur du voyage et du tourisme reste un moteur de l'économie mondiale malgré le contexte d'incertitude.

« Il ne s'agit pas seulement de battre des records (nous ne parlons plus de reprise) : c'est l'histoire d'un secteur qui revient à son meilleur niveau après quelques années difficiles, donnant un coup de pouce économique significatif aux pays du monde entier et soutenant des millions d'emplois », nuance-t-elle toutefois.


Mais les États-Unis et la Chine…

Le WTTC remarque que la croissance survient malgré le retard de deux des plus grands marchés touristiques mondiaux en termes de dépenses des visiteurs internationaux – les États-Unis et la Chine – qui connaissent tous deux un retour bien plus lent des dépenses des touristes internationaux.

Ainsi, l'année dernière, aux États-Unis, les dépenses des visiteurs internationaux sont restées inférieures de plus d'un quart au pic de 2019, tandis que les dépenses des visiteurs chinois ont baissé de près de 60 %...

« Nous avons besoin que les gouvernements américain et chinois soutiennent leurs secteurs nationaux du voyage et du tourisme », plaide Julia Simpson. Sinon « les États-Unis et la Chine continueront à souffrir alors que d'autres pays voient les visiteurs internationaux revenir beaucoup plus vite », prévient-elle.


Un avenir prometteur pour les voyages et le tourisme

Cela dit, le WTTC prévoit un avenir prometteur pour les voyages et le tourisme durant la prochaine décennie; un avenir caractérisé par une croissance robuste et des opportunités de carrière inégalées.

« D'ici 2034, le secteur stimulera l'économie mondiale avec un montant stupéfiant de 16B$, représentant 11,4 % de l'ensemble du paysage économique », avance le WTTC.

De plus, cette industrie en plein essor devrait être un véritable moteur de création d'emplois, puisqu'elle fournira du travail à 449 millions de personnes dans le monde, poursuit le WTTC.

« Près de 12,2 % de la main-d'œuvre travaillera dans ce secteur dynamique, ce qui montre le rôle central du voyage et du tourisme dans l'emploi mondial. »

Par ailleurs, plus des trois quarts des pays analysés devraient dépasser le point culminant de 2019 en termes de contribution au PIB.

« Le secteur du voyage et du tourisme est à l'aube de son ère de transformation la plus importante, promettant prospérité, innovation et connexion à une échelle que nous n'avons encore jamais vue », conclut le WTTC.

Pour plus d'informations (en anglais), cliquer ici.



 


Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.



Indicateur