Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Les frais d’adhésion à NEXUS passeraient de 50$ à 120$US le 1er octobre


Les frais d’adhésion à NEXUS passeraient de 50$ à 120$US le 1er octobre
[Shutterstock/Jenari]

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et le Service des douanes et de la protection des frontières (SDPF) des États-Unis présentent une mise à jour sur le programme NEXUS, qui permet d’accélérer le passage à la frontière des personnes qui voyagent souvent entre le Canada et les États-Unis.

Ainsi, il est prévu que les frais d’adhésion passent de 50 $ US à 120 $ US à compter du 1er octobre 2024 – sous réserve de l’approbation des modifications réglementaires aux États-Unis et au Canada.


LIRE PLUS – L'ASFC prévoit de rouvrir tous les centres d'inscription NEXUS dans les aéroports (Mars 2023)


L’équivalent de 24 $ US par année pour l’adhésion de 5 ans

L’ASFC et le SDPF font valoir que le montant actuel, fixé il y a plus de 20 ans, ne couvre plus les coûts du programme.

« Les nouveaux frais refléteraient plus fidèlement le coût de l’administration du programme et les investissements requis pour améliorer le programme, y compris les améliorations de la technologie et de l’infrastructure. Cette augmentation représenterait 24 $ US par année pour l’adhésion de 5 ans. »

Signalons néanmoins que les demandeurs qui ont soumis leur demande et payé les frais de 50 $ US, mais qui n’ont pas effectué leur entrevue d’inscription avant le 1er octobre 2024, n’auront pas à payer les frais proposés de 120 $ US.


Pour améliorer un programme très populaire

L’ASFC et le SDPF affirment que l’augmentation proposée permettrait de répondre à la forte demande pour NEXUS et de continuer à améliorer le programme.

« Depuis avril 2023, nous avons reçu plus de 510 000 demandes et réalisé près de 10 000 entrevues toutes les deux semaines », mentionnent l’ASFC et le SDPF.

Le programme NEXUS compte actuellement plus de 1,8 million de participants, la majorité d’entre eux étant des Canadiens.


Augmentation de la demande prévue d’ici octobre

En prévision d’une augmentation de la demande d’ici le mois d’octobre, l’ASFC et le SDPF des États-Unis soulignent qu’ils continueront de traiter les demandes d’adhésion et d’offrir des rendez-vous pour les entrevues.

On précise d’ailleurs que les demandeurs ont intérêt à prendre rendez-vous pour une entrevue « dès que possible ». Des rendez-vous sont toujours disponibles sur le système Trusted Traveller Programs.

« De nombreux centres d’inscription offrent une disponibilité le lendemain pour la prise de rendez-vous, permettant aux demandeurs de prendre rendez-vous rapidement », indique-t-on.

Réalisations au cours de l’année

L’ASFC et le SDPF profitent de l’occasion pour rappeler certaines de leurs réalisations au cours de l’année. Les organisations se flattent ainsi d’avoir… :

  • réduit de 25 % le nombre d’entrevues NEXUS en attente depuis juillet 2022;
  • prolongé les heures de service dans les centres d’inscription au Canada et aux États‑Unis pour augmenter le nombre d’entrevues;
  • mis en place un nouveau processus d’entrevue divisé dans les centres d’inscription terrestres, offrant ainsi aux demandeurs davantage d’options pour effectuer leur entrevue;
  • rouvert les centres d’inscription dans les aéroports canadiens pour les entrevues en deux étapes;
  • offert une certaine souplesse aux demandeurs pour réaliser le processus d’entrevue, tout en les encourageant à passer leur entrevue le plus tôt possible. 








Ce que permet la carte NEXUS…

La carte NEXUS permet aux participants de faire ce qui suit :

    • Utiliser les postes de déclaration NEXUS libre-service ou les portes électroniques lors de l’entrée au Canada dans neuf grands aéroports internationaux.
    • Utiliser les voies réservées dans 20 postes de déclaration frontaliers terrestres désignés.
    • Utiliser les postes de déclaration Global Entry pour l’entrée aux États-Unis.
    • Bénéficier d’un contrôle accéléré grâce aux voies de filtrage de sécurité de l’ACSTA dans les grands aéroports et certains aéroports de taille moyenne au Canada.
    • Bénéficier d’un contrôle accéléré grâce aux voies de précontrôle de l’Administration de la sécurité des transports (Transportation Security Administration, TAS) dans plus de 200 aéroports participants aux États-Unis.
    • Traverser la frontière par bateau en utilisant le centre de déclaration par téléphone et signaler leur arrivée à l’avance à 426 endroits désignés.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et X – Twitter.






Indicateur