Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

La taxe de séjour de l'État de Quintana Roo augmenterait d'environ 2$ le 1er février


La taxe de séjour de l'État de Quintana Roo augmenterait d'environ 2$ le 1er février
Cancún, Mexico. (File photo/Unsplash)

La nouvelle tarification de la taxe de séjour collectée par l'État mexicain du Quintana Roo devient plus claire après l'annonce d'une nouvelle « UMA » (Unidad de Medida y Actualización – ou Unité de mesure et d'actualisation en français) par les autorités de l'État le 9 janvier.

Rappelons que le Quintana Roo abrite des destinations touristiques populaires telles que Cancún, Tulum, Playa del Carmen et Cozumel. La VISITAX, qui finance des projets d'infrastructure locaux et protège les biens locaux (comme les plages) dans l'État, devrait ainsi augmenter le 1er février 2024, lorsque les impôts mexicains changeront.

Le nouveau montant n'a pas été précisé. Mais dans un courriel adressé à PAX le 10 janvier, Tim Scurry, PDG de la société torontoise Travelkore, qui est autorisée à percevoir la taxe, a déclaré que la VISITAX passerait à 351 pesos mexicains (ce qui correspond à environ 20,67 USD, ou 27,67 CAD).

C'est donc environ 2 $ de plus que le montant actuel, 18,80 $US, que Travelkore est mandaté par le gouvernement mexicain pour collecter. La nouvelle taxe entrera en vigueur le 1er février, nous précisait M. Scurry.


Une taxe obligatoire malgré tout

La VISITAX a connu des difficultés depuis son lancement en avril 2021 (principalement en raison de messages et de prix peu clairs, ainsi que d'une application laxiste à l'aéroport de CUN). La taxe est néanmoins obligatoire.

En juillet 2023, le directeur des impôts de Quintana Roo a publié une communication officielle obligeant les voyagistes à « informer et collecter » la VISITAX – laquelle peut être payée à l'arrivée, pendant le séjour ou avant de quitter le Mexique. L'ordonnance a été certifiée par la procédure d'apostille, ce qui signifie qu'elle a une valeur juridique internationale.

L'État de Quintana Roo a toutefois du travail à faire pour atteindre un taux de conformité de 100 %. En juillet, comme l'a rapporté Sipse (un média mexicain) au moins quatre touristes sur dix ne payaient pas la taxe.

La projection initiale de VISITAX par l'État, en mars 2021, était de collecter quelque 600 M de pesos par an. Mais selon les données publiées l'été dernier par le service d'administration fiscale de Quintana Roo, la collecte annuelle tournait autour de 103 M de pesos.

Les responsables des hôtels de la région Mexique-Caraïbes ont également exprimé leur inquiétude quant à la manière dont VISITAX est collectée et promue.

Selon Reportur.com, le Conseil des hôtels des Caraïbes mexicaines a demandé en septembre au gouverneur de Quintana Roo, Mara Lezama, d'analyser la viabilité de la taxe, notant des incohérences dans la manière dont la taxe est présentée dans les publicités, les hôtels et à l'aéroport de CUN.

Il appert que plusieurs sites web non autorisés percevraient également la taxe – dans certains cas, à des prix plus élevés...





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.




Indicateur