Cinq aliments à éviter en avion

15-05-2018 11:00

Vous sentez-vous fatigué après un vol? Cela peut être dû à une carence de sommeil, soit par stress pré-départ ou par totale incapacité à fermer l'oeil à 30 000 pieds dans les airs. Mais serait-ce possible que l'alimentation soit également coupable de plusieurs maux liés aux voyages, de la déshydratation aux ballonnement?

Voici cinq aliments qu'il faut absolument éviter lors des déplacements.

Restauration rapide

thumb_39257_1200_1_0_0_auto.jpg

Aussi tentant que cela puisse être, les hamburgers et les frites sont riches en sel et provoquent une importante déshydratation, surtout combinée à celle qui sévit naturellement après plusieurs heures en avion. Ce trop-plein de sel peut causer une hausse de la pression sanguine, notamment chez les voyageurs anxieux, en plus d'être associé à un désagréable sentiment de ballonnement.

Rappelez-vous qu'un passager perd en moyenne 1,5 litre d'eau par vol en raison de la pression de la cabine. Évitez les aliments salés lors des repas précédant le vol afin de favoriser une saine digestion.

Alcool

5af9a8daa9754495069007.jpg

Dans le même principe, l'alcool est aussi un aliment déshydratant. Toutes proportions gardées, il peut causer de graves maux de tête et même une migraine une fois en vol puisque ses effets sont décuplés en raison de la pression dans la cabine. Un verre ou deux, qui seraient presque innocents au sol, peuvent avoir l'effet d'une cuite dans les airs!

De façon générale, il est conseillé de doubler son apport en eau en avion. Si vous souhaitez vous détendre en consommant de l'alcool, soit, mais n'oubliez pas de demander un verre d'eau en même temps.

Des aliments riches en fibres

5af9a92f4e397066694757.jpg

Si les repas ayant une forte teneur en fibres peuvent sembler un choix santé et sensé lors des repas précédant un long vol, comme les lentilles ou les haricots et même certains fruits, ces derniers peuvent causer de légers inconforts gastriques comme des gaz ou des ballonnements. Rien pour favoriser un vol confortable!

Pour réduire les effets néfastes de ces aliments, demandez à boire du thé, surtout à la menthe poivrée, qui peut aider à rebalancer le système digestif.

Caféine

5af9a99f8cfc0489224817.jpg

Mauvaise nouvelle pour les paresseux du matin : sans égard à l'heure de départ, aussi matinale soit-elle, le café du matin pourrait vous empêcher de dormir lors du vol même si celui-ci n'a lieu que quelques heures plus tard. La caféine est un stimulant et en boire de façon excessive avant le départ pourrait causer une accélération du rythme cardiaque, une déshydratation, de l'insomnie et une vessie hyperactive.

Essayez plutôt de boire le café une fois à destination afin de contrer les effets du sommeil et du décalage horaire ; avant le vol, il serait judicieux de boire un jus ou un smoothie riche en anti-oxydants et en vitamines.

Plats épicés

5af9aa0fbc210113866046.jpg

Hormis les crampes et le ballonnement, l'un des sentiments les moins agréables d'une digestion difficile sont les brûlures d'estomac. Or, si vous avez mangé un repas épicé la veille d'un vol, il ne serait pas étonnant que vous ressentiez des reflux gastriques, une hausse de la température corporelle et même un sentiment de picotement.

Les plats épicés sont des perturbateurs gastriques notoires même pour les gourmands qui s'y croient immunisés. À éviter!

Vous désirez commenter ?