Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

CAA-Québec : malgré l’inflation, la reprise amorcée l’an dernier se poursuit pour les voyages à l’international


CAA-Québec : malgré l’inflation, la reprise amorcée l’an dernier se poursuit pour les voyages à l’international
Philippe Blain, vice-président, voyage chez CAA-Québec.

Malgré le contexte inflationniste actuel, 69 % des Québécois désirent prendre des vacances pendant les prochains mois, révèle le 14e sondage sur les intentions de vacances de CAA-Québec. Qui plus est, plusieurs indicateurs retrouvent les niveaux d’avant la pandémie !

Sans grande surprise, le Québec reste encore la destination prisée des vacanciers (57 %), que ce soit pour rester à la maison (17 %) ou visiter d’autres régions (40 %). Cela dit, le sondage démontre tout de même une diminution de 8 points par rapport à 2022 (65 %). 

En fait, l’étude démontre que si les véhicules motorisés seront le moyen de transport le plus utilisé par les vacanciers québécois, plusieurs opteront plutôt pour l’avion (22 %). Il s’agit d’une hausse sensible par rapport à l’an dernier (15 %).


LIRE PLUS – Entretien avec Philippe Blain (Voyages CAA Québec) : «On ne peut qu’être optimiste pour 2023 !»   


L’appétit pour la découverte du monde demeure

Selon CAA Québec, les résultats du sondage démontrent d’ailleurs que l’appétit pour la découverte du monde demeure intact et qu’il est maintenant équivalent aux intentions prépandémiques (15 %).

De fait, 16 % des vacanciers prévoient d'aller dans un pays autre que le Canada et les États-Unis – une augmentation significative sur les 8 % de l’an dernier. Ils iront principalement en Europe (9 %), où ils profiteront de leurs vacances estivales pour découvrir notamment la France, l’Espagne et l’Italie.

« Les données viennent confirmer la tendance observée dans nos centres Voyages. La reprise entamée l’année dernière se poursuit cette année. Nos conseillers savent affronter des cycles inflationnistes et donner les meilleures recommandations aux voyageurs », commente Philippe Blain, vice-président, voyage chez CAA-Québec.

L’effet de l’inflation

Cela dit, CAA-Québec constate que l’augmentation fulgurante du coût de la vie dans la dernière année se fait sentir sur tous les plans, y compris sur les projets estivaux des Québécois.

Selon le sondage, parmi les personnes qui ont prévu de prendre des vacances cet été, plus de la moitié (54 %) estiment ainsi que l’inflation aura un impact sur leur planification. Et parmi les gens qui ne prendront pas de vacances cet été, 29 % mentionnent que c’est pour des raisons budgétaires.

CAA-Québec souligne que le budget moyen par vacancier a augmenté à 1043 $ en 2023 (contre 848 $ en 2022). Néanmoins, plusieurs sentiront les impacts de l’inflation dans leur planification : certains devront faire des choix en ce qui concerne la durée des vacances, le type d’hébergement, les activités à destination, etc.


Impacts mentionnés par ceux et celles qui prendront des vacances

  • Je me rendrai moins loin (29 %)
  • Je limiterai mes déplacements une fois à destination (21 %)
  • Je privilégierai les activités gratuites ou à petits prix (33 %)
  • Je diminuerai le nombre d’activités ou de divertissements (28 %)
  • Je voyagerai moins souvent (28 %)
  • Je diminuerai le nombre de repas pris dans les restaurants (31 %)


Autres résultats en rafale

●  Destinations vacances envisagées

          –  Europe : 9 % (5 % en 2022)

  • Top 3 des pays : France (39 %), Espagne (24 %), Italie (23 %)

          –  Caraïbes et Mexique : 4 % (2 % en 2022)

          –  États-Unis : 9 % (10 % en 2022)

  • Top 5 des États : Floride (19 %), Maine (15 %), New York (13 %), Vermont (10 %), Californie (8 %)

          –  Autre province canadienne : 10 % (11 % en 2022)

  • Top 3 : Ontario (55 %), Nouveau-Brunswick (25 %), Colombie-Britannique (15 %)

          –  Québec : 57 % (65 % en 2022) :

  • À la maison : 17 % (20 % en 2022)
  • Ailleurs au Québec : 40 % (45 % en 2022)
  • Top 5 des régions : Gaspésie (18 %), Québec (17 %), Cantons-de-l’Est (14 %), Charlevoix (14 %), Bas-Saint-Laurent (12 %)

●  Durée des vacances

  • Quelques jours : 7 %;
  • Une semaine : 20 %;
  • Deux semaines : 35 %;
  • Trois semaines ou plus : 36 %.

●  Période des vacances

  • Juin : 21 %;
  • Juillet (avant les vacances de la construction) : 35 %;
  • Pendant les vacances de la construction : 28 %;
  • Août (après les vacances de la construction) : 44 %;
  • Septembre : 14 %.

●  Moyen de transport

  • Avion : 22 % (15 % en 2022);
  • Véhicule motorisé (automobile personnelle, automobile louée, véhicule récréatif, motocyclette) : 68 %. En baisse : automobile personnelle (53 % en 2023 par rapport à 66 % en 2022);
  • train (3 %);
  • vélo (2 %);
  • autobus (2 %);
  • bateau (2 %).

●  Type d’hébergement

  • Hébergement traditionnel (hôtel, motel, auberge, gîte, etc.) : 37 %;
  • Resort (station balnéaire, centre de vacances, croisières, etc.) : 7 %
  • Résidence de tourisme (maison, villa, chalet, appartement ou condo en location) : 17 %;
  • Résider chez des amis ou de la famille : 13 % (en baisse par rapport à 20 % en 2022;
  • Nature (camping ou pourvoirie) : 19 %; Résidence secondaire personnelle : 3 %.

●  Principales activités à destination

  • Me reposer : 39 %;
  • Faire du tourisme : 36 %;
  • Visiter des parents ou amis : 33 %;
  • Aller à la plage : 26 %;
  • Faire de la randonnée pédestre ou d’aventure : 24 %;
  • Faire une escapade routière (road trip) : 15 % (20 % en 2022);
  • Assister à un ou des événements sportifs à 3 % (6 % en 2022)




Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur