Politique en matière de cookies

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.
En utilisant notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus

Après une année difficile, l’équipe de Pax Global Media regarde vers l’avant... positivement!

  • Autre
  •   24-12-2020  14:47
  •   Pax Global Media

Après une année difficile, l’équipe de Pax Global Media regarde vers l’avant... positivement!
Uguette Chiasson, Michael Pihach, Nancy Benetton-Sampath et Serge Abel-Normandin.
Pax Global Media

Adieu, cher 2020. Goodbye, adios, ciao… 

Mais dégage ! Et ne t’enfarge pas dans les fleurs du tapis en t’en allant !

L’année de la crise du coronavirus aura été à la fois mémorable et à oublier.

Pour ceux qui travaillent dans l’industrie du voyage, l’un des secteurs les plus durement touchés par la pandémie mondiale, l’année aura été marquée par des situations difficiles et par des questionnements encore plus difficiles.

Quand pourrai-je recommencer à vendre des voyages ? Comment vais-je payer mes employés ? Comment vais-je me payer moi-même ? Je m’arrête ou je continue dans l’industrie ?

Étant donné que les restrictions aux voyages demeurent en place, que les mesures de confinement se resserrent, et que les cas de COVID-19 continuent d’augmenter partout dans le monde, bon nombre de ces questions demeurent malheureusement sans réponse.

« 2020 a été une année difficile pour tout le monde, déclare Uguette Chiasson, présidente-directrice générale de Pax Global Media Inc. Nous avons tous dû agir très rapidement et changer notre façon de travailler pour nous adapter à cette situation et éviter de perdre nos entreprises. »

Uguette Chiasson, présidente-directrice générale de Pax Global Media Inc.


Lueurs d’espoir

Néanmoins, il y a des lueurs d’espoir, nous rappelant que le cœur du voyage continue de battre.

Depuis l’été, les compagnies aériennes et les voyagistes ont progressivement repris leur service vers des destinations comme le Mexique et les Caraïbes, proposant des vacances repensées aux Canadiens en manque de soleil.

Bien que le décret de quarantaine de 14 jours du Canada – sans doute l’un des plus grands obstacles à la vente de voyages à l’heure actuelle – demeure en place, le gouvernement fédéral s’apprête (lentement) à mettre en place des tests rapides aux frontières pour réduire la durée de l’isolement.

L’initiative albertaine de dépistage de la COVID-19 à la frontière, un projet pilote en partenariat avec Ottawa, en est un excellent exemple. On ne peut qu’espérer que cette initiative, propre à rehausser la confiance publique dans les voyages, s’applique dans le reste du Canada en 2021.

On lève aussi notre chapeau aux compagnies, comme Air Canada, WestJet et d’autres, qui appuient les études visant à assouplir la quarantaine.

Et puis, bien sûr, il y a l’arrivée d’un vaccin contre la COVID-19 – une lumière qui scintille à l’horizon et qui permet d’espérer : selon les études, beaucoup de Canadiens reprendront leurs activités de voyage une fois qu’ils auront été vaccinés.

Une année trop généreuse ?

Pour PAX, qui est le plus important média pour les professionnels des voyages au Canada, l’année a été « généreuse » en sujets de reportages.

« Trop généreuse, en fait, affirme le Serge Abel-Normandin, rédacteur en chef de PAX Nouvelles. Depuis le mois de mars, un drame n’attend pas l’autre; les mauvaises nouvelles se bousculent au portillon. On ne manque pas de matière – oh que non ! »

Pourtant, le journaliste est loin d’être comblé par cette abondance.

« C’est qu’à force de couvrir les faits et gestes de l’industrie, on finit par s’en sentir partie prenante. Ces gens qu’on voit se débattre, lutter pour leur survie, on se sent des leurs. On est dans la même gang, dans le même bateau, comme on dit… »

« Alors, je nous souhaite que 2021 soit une autre remplie de nouvelles... Mais de bonnes nouvelles qui font chaud au cœur, cette fois ! »


Serge Abel-Normandin


Couvrir un événement sans précédent

Depuis le tout début de la pandémie, l’équipe de PAX s’est évertuée à fournir à l’industrie la couverture la plus large et la plus à jour possible, tout en mettant l’information en contexte, comme l’exige un événement mondial sans précédent.

Le cycle des nouvelles a été implacable, mais nous nous sommes adaptés en conséquence, transformant nos cuisines et chambres en salles de nouvelles 24 heures.

Le besoin d’informations précises sur les effets concrets de la COVID-19 sur l’industrie a incité PAX à recommencer à voyager, afin de pouvoir témoigner de la façon dont les compagnies aériennes, les centres de villégiature et les destinations s’adaptent à la nouvelle réalité, par-delà ce que disent les communiqués de presse.

Cette démarche s’est traduite par une tournée de 24 jours d’un représentant de PAX en République dominicaine, une mission qui a exploré les protocoles de santé et de sécurité dans huit centres de villégiature tout compris.

Tout feu tout flamme

Par contre, Pax Global Media a aussi dû prendre des décisions difficiles. Ainsi, notre entreprise en activité depuis près de 30 ans a dû mettre en veilleuse certaines initiatives qui lui sont chères, comme notre publication imprimée mensuelle, Pax magazine.

Pax Bottin, notre annuaire annuel des entreprises, et PAX News West, notre édition de l’Ouest canadien, ont également été mis en pause. En revanche, PAXNouvelles.com, PAXnews.com, Quick Presse et Pax Travel Jobs demeurent tout feu tout flamme !

« Nous espérons sincèrement que 2021 sera une année de reprise économique pour l’industrie pour tous. Nous tenons tous nos clients et partenaires en haute estime. Nous les aimons et souhaitons que chacun d’eux retrouve son rythme de vie et de travail en 2021 », déclare Uguette Chiasson.

« Pour 2021, je nous souhaite à tous la paix, le bonheur et la prospérité – nous le méritons tous. »

L’année du conseiller en voyages ?

Selon Michael Pihach, rédacteur en chef de PAXnews.com, 2020 aura été, à sa manière, l’année du conseiller en voyages. « L’avantage de faire affaire avec un professionnel du voyage n’a jamais été aussi bien mis en valeur que cette année », dit-il.

« Les conseillers en voyages ont répondu à l’appel, en mars, lorsqu’ils ont rapatrié des clients, alors que les frontières commençaient à fermer. Puis ils ont passé presque toute l’année à travailler gratuitement – à annuler et à modifier des réservations de voyage, à traiter les crédits de voyage et à effectuer les remboursements… », énumère-t-il.

À l’approche de 2021, il semble que le sort de nombreuses agences de voyages soit entre les mains du gouvernement Trudeau, alors qu’Ottawa prépare un plan de sauvetage potentiel pour le secteur de l’aviation – une aide qui serait conditionnelle au remboursement des clients par les compagnies aériennes.

Michael Pihach avance que si le gouvernement ne protège pas les commissions des agents de voyages, des entreprises de tout le pays pourraient faire face à un défi presque insurmontable l’an prochain.


Michael Pihach, rédacteur en chef de PAXnews.com.


Faire du bruit !

« Le temps nous le dira », commente-t-il, en invitant les agents de voyages à rester positifs, tout en faisant beaucoup de bruit en 2021, pour que leurs histoires soient entendues.

Les différentes associations d’agents de voyages ont joué un rôle clé, cette année, en défendant les intérêts de leurs membres et de leur industrie, et en collaborant avec les fournisseurs et partenaires dans la recherche de solutions convenant à tous.

« Nous souhaitons tous une meilleure année 2021 – une année où, ensemble, nous pourrons continuer à réaliser de grandes choses qui feront briller notre industrie », déclare Nancy Benetton-Sampath, vice-présidente de Pax Global Media, remerciant les lecteurs et les partenaires de leur soutien continu.

Mme Chiasson a fait écho à ce sentiment, en soulignant que l’arrivée d’un vaccin contre la COVID-19 « nous donne beaucoup d’espoir ».

« Il est temps de mettre 2020 derrière nous et de regarder vers l’avenir, positivement », conclut-elle.


Nancy Benetton-Sampath, vice-présidente de Pax Global Media

Indicateur